Ossuaire ou Saint Suaire ? - Il m'a tjs semblé, dans les recherches qui ont pu être les miennes tout au long de ces années, et en accord avec les auteurs les plus sérieux, et

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Ossuaire ou Saint Suaire ?

Rédigé par Emanuel
Posté le dimanche 15.04.07 à 08h03
Message n° 32360

Il m'a tjs semblé, dans les recherches qui ont pu être les miennes tout au long de ces années, et en accord avec les auteurs les plus sérieux, et reconnus comme tels par leurs pairs, qu'il convenait de partir de ce que l'on sait pour aller vers ce que l'on ne sait pas et que l'on veut découvrir.

Tout d'abord quel est votre sujet ? L'ossuaire de Jésus découvert en Israël il ya quelques années ou le Saint Suaire de Turin ???

La question est bien moins naïve qu'il n'y parait, car le cheminement scientifique pourrait être sensiblement le même dans les deux cas. Après des décennies de recherches réellement scientifiques, avec les connaissances les plus récentes et les plus pluridisciplinaires possibles, le mystère du Saint Suaire demeure, avec ses partisans et ses détracteurs, tous aussi convaincus les uns que les autres. Ce qui finalement n'apporte aucune réponse rigoureuse.

Mais il existe une autre question, qu'il conviendrait de se poser avant toutes les autres, et que se posent depuis des siècles et des siècles les théologiens et autres exégètes des Saintes Ecritures : "Jésus a-t-il réellement existé, et si oui quelle a pu être sa vraie personnalité ???". La réponse la plus impartiale à l'heure actuelle, de leur part est : "Il est presque certain que Jésus ait existé, mais il est aussi presque certain, que la vie de l'homme que les Saintes Ecritures appellent Jésus, ait été bien différente de la vie qu'Elles décrivent". A noter le "presque" qui n'a pas du vous échapper.

Alors, s'il nous ait permis de réfléchir qqs instants sur cette phrase, il nous faudra bien admettre que la vie, les faits et gestes réels, la moralité, les actions... de l'homme que les Saintes Ecritures appellent Jésus, ne peuvent avoir que peu d'incidences sur l'Enseignement donné par les Saintes Ecritures. Celles-ci ont été écrites, à n'en pas douté, par des hommes (et surement des femmes) d'une très haute connaissance spirituelle, car ces "paroles" mises par écrit, sont d'une telle portée spirituelle, qu'elles restent d'actualité à nos jours et le seront encore dans mille ans. Car elles sont issues d'un enseignement hermétique (non pas tant parce qu'il est "fermé hermétiquement" est réservé à de rares initiés, mais simplement parce qu'il est "fermé à notre entendement" trop dirigé vers le matériel et notre nombril). Pour qui voudra bien s'en donner la peine, il retrouvera le même enseignement ("hermétique") dans les fables, les légendes, les mythes, dans les décorations des églises, dans le Bouddhisme, dans les autres religions... Il n'y a donc rien de plus ouvert et universel que cet enseignement que l'on nomme "hermétique", car prétendu issu d'Hermès. Encore une facétie de ces Maîtres en l'Art de dire une chose simpliste, tout en en disant une autre bien plus profonde. Art que certains ont appelé "Art Goth" au début du Moyen Age, et qui a donné par corruption du sens "argot". Il suffit donc de savoir les lire, pour découvrir l'Enseignement.
Si vous avez eu la patience de me lire jusqu'ici, je vous direz très simplement cette fois : "oubliez les querelles sur l'Ossuaire de Jésus et autre Saint Suaire, et concentrez-vous sur l'Enseignement des Textes saints, vous y découvrirez bien plus de joies spirituelles", et cela vous sera infiniment plus profitable.

Emanuel.


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite