-

 

Infos pratiques


tl4
Si l'on croit son âme en paix, pourquoi les larmes et la peine sont-elles si présentes ?

Avis sur la question
icone

L'âme, l'esprit, le corps

Le 20 janvier 2006 par Chorusfr
Comment distinguer l'esprit ?
(L'homme se compose d'un corps, d'un esprit et d'une âme).
- L'âme colporte avec elle une multitude de vies que l'on pourrait nommer "empreintes". Les vies ainsi effectuées deviennent ainsi, individuellement, après leur existence, une empreinte dont on retrouve l'intégralité de l'existence dans ce que l'on appelle les archives akaschiques.
On peut donc retenir en mémoire, que quand un esprit s'adresse à nous, il utilise une identité qui fut la sienne dans un espace donné... (Le temps ou l'espace, nous le savons, est relatif à de nombreux paramètres)
(Lorsque cette âme semble avoir trouvé une quiétude, pourquoi l'esprit ne trouve pas implicitement cette même paix, même tranquillité).
- Comment peut-on savoir si l'âme a trouvé une quiétude ?
Je pense que quand l'âme aura trouvé sa quiétude, elle aura très probablement comblé son chemin spirituel vers Dieu. Ce qui, dans ce cas termine plus ou moins son cycle d'incarnations multiples, pour donner une autre naissance dans une autre sphère que l'on peut imaginer comme plus elevée et plus proche de la création. Quand à l'esprit, il est l'indéfectible compagnon de l'âme, sinon son moteur. Ils sont inséparables. Donc j'aurai tendance à considérer l'un et l'autre comme une seule et unique entité. L'âme étant le support de l'esprit. Les deux sont donc indissociables !
(Pourquoi un même individu peut-il se sentir en paix et être en même temps en souffrance dans sa vie d'homme et dans sa relation à l'autre ?)
- L'âme peut se sentir en paix quand elle sait se comporter selon les lois universelles (Nous savons tous plus ou moins exactement quand nous agissons en mal ou en bien). Cependant, l'esprit qui habite cette âme pour le temps d'une vie terrestre sait qu'il a une mission ; celle d'aimer, de s'instruire, de progresser, d'accomplir, d'apporter, de partager, tout cela de façon et de préférence spontanée, sans arrières pensées aucunes, et comme on le dit souvent ici sur ce site, sans rien attendre en retour !
De ce fait, dans cette progression parfois difficile où l'amour que l'on désire donner apporter ou partager n'apporte aucun échos avec son vis-à-vis qui le rejette par exemple, le coeur peut véritablement souffrir de ces conditions de relation envers l'autre... C'est un peu le refus de Dieu, imcompréhensible pour un esprit sincère, donc une souffrance pénible parfois.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite