Voyage astral et médiumnité - Mon but est juste d'attirer l'attention sur les dangers que représente une sortie astrale et dire que toucher au monde des esprits n'est pas toujours sans conséquences, surtout si

 

Infos pratiques


tl4
Qu'est-ce que le voyage astral ?

Avis sur la question
icone

Voyage astral et médiumnité

Le 03 février 2009 par Romaine
Mon but est juste d'attirer l'attention sur les dangers que représente une sortie astrale et dire que toucher au monde des esprits n'est pas toujours sans conséquences, surtout si c'est fait par jeu ou pour se donner des sensations !
Le plus grand danger étant de banaliser l'expérience et d'encourager des personnes non préparées à faire ce voyage.

Niffoc nori vous avez l'air de vous moquer de mes réflexions pourtant vous vous contredisez dans la même phrase « Il n'y a aucun danger relié aux voyages astral, encore que cela existe. »

Si je me permet de donner mon avis, c'est car je m'intéresse à l'après-vie depuis 20 ans et je n'ai cessé de lire ce qu'il y a de plus sérieux à ce sujet, des milliers de pages de messages christiques et autant pour d'autres témoignages.
L'expérience on la gagne par les épreuves que la vie nous oblige à surmonter, par la douleur ressentie dans sa chair et par les larmes que l'on a versées.
L'expérience on la complète par les découvertes et par l'étude...
J'aime lire les témoignages des nombreux participants à ce forum et sans prétendre détenir la « vérité » j'aime aussi transmettre le fruit de mes recherches.

En résumé ce que j'en retiens :
Au moment de la mort nous allons dans la sphère qui correspond au degré d'évolution spirituelle que nous avons acquis sur Terre. Il n'y a donc pas danger de passer par les sphères sombres si vous avez eu une vie un minimum honnête et droite.
Ensuite nous avons l'éternité pour évoluer vers des sphères plus hautes de « gloire en gloire » de « résurrections en résurrections ».
Il n'y a heureusement que très rarement réincarnation dans la chair mais une purification de l'âme pour l'évolution et le bien de l'humanité.
Chaque âme garde son individualité (son acquis) mais finira par se fondre au tout lorsqu'elle aura atteint son but final.

Je crois qu'il est à la portée de tout le monde d'entrer en contact avec l'au-delà mais que nous ne sommes pas tous destinés à le faire.
Certaines personnes ont le don de voyance, clairvoyance... de jeunes enfants racontent leurs dialogues avec des personnes décédées et on prend rarement au sérieux leur expérience. Il y a de nombreux témoignages d'enfants qui jouent avec des amis « imaginaires ».

Une maman ne sait ce qui arrive à sa fille de 19 ans, terrorisée d'être contactée par un ami mort (celui-ci lui donne des précisions sur son suicide et les faits rapportés sont confirmés par les proches du décédé).
Voilà bien un cas qui prouve que l'on peut-être médium sans le savoir et sans le vouloir.

Ce cas n'est pas effrayant pour tous le monde, nombreux sont ceux qui rêvent d'être contactés par des esprits « amis » mais il est pour moi la preuve que certaines personnes peuvent-être « possédées » par des esprits maléfiques, je pense au cas de ce jeune homme de 20 ans qui vient de commettre un crime odieux en poignardant des bébés... Il admet être l'assassin mais dit n'avoir aucun souvenir de l'évènement... et il y a quelques années ses parents l'on envoyé chez un psychiatre car il avait un comportement étrange « il entendait des voix ».
Un avocat criminologue parle d'un autre cas où le jeune tuait des personnes âgées car il entendait sa grand-mère décédée lui dire de le faire ! Ce ne sont pas des cas isolés !

Y aurait-il un lien entre ces crimes et ce qu'en rapporte Georges Morrannier, décédé en 1973, qui depuis l'Au-delà communique avec sa mère ?
De ces entretiens, 7 livres ont étés publiés :
Dans « la Science et l'Esprit » à propos de la parapsychologie, il signale des phénomènes provoqués par le bas-astral chez certains adolescents, comme des déplacements d'objets effarants autour d'eux... « Le première idée qui se présente à l'esprit des observateurs, c'est que tout provient de ces jeunes, puisque plus rien ne se produit en dehors de leur présence, et que tout se calme avec les années. Donc, il y a eu un moment de perturbation dans leur vie, lié à des phénomènes psychologiques ou simplement hormonaux.
Effectivement, il s'est présenté des troubles à un moment donné de leur formation. Effectivement, ce sont des médiums, mais pour un temps plus ou moins bref. Plus exactement, leur médiumnité, exacerbée par les troubles de l'adolescence, n'aura été utilisée que momentanément par l'Invisible, en l'occurrence par le bas-astral dont les occupants ne laissent jamais passer une occasion d'effrayer les terrestres.
Je suis formel à ce sujet : une ou plusieurs entités des plans spirituels inférieurs puisent en ces jeunes l'énergie dont elles ont besoin pour tout casser ou pour tout déplacer brutalement. Le meilleur remède à apporter est de soigner ces adolescents perturbés, afin qu'ils ne dégagent plus d'ondes négatives. Les ondes nocives attirent les désincarnés nocifs, comme les ondes bénéfiques attirent les désincarnés des plans supérieurs... »

Dans le livre « La totalité du Réel », Georges parle des phénomènes de possession :
« Il arrive encore à notre époque que des entités spirituelles du bas astral, en général de la sphère d'expiation, cherchent à incorporer des êtres terrestres pour le plaisir pervers de tourmenter leurs victimes, et aussi pour reprendre contact avec la terre, afin d'y poursuivre leurs méfaits dans un corps de chair réduit à l'obéissance. Le démon ou esprit impur, n'est en effet qu'un ancien incarné, passé dans l'Invisible, mais qui supporte très mal le plan spirituel où ses méfaits terrestres l'on conduit... Ce que ces esprits négatifs font le plus souvent, c'est de s'agripper à un être terrestre sans l'incorporer, en le poussant à mal faire ou en le rendant malade... ».

En décembre 1983, il parle des dangers de la médiumnité, voici un court extrait des 12 pages qui traitent de ce sujet :
« A ceux qui, parmi vous, sont tentés par le oui-ja, par les tables tournantes... je recommande une extrême prudence. Tout en matière de médiumnité est dangereux. Il vous faut une protection infaillible depuis l'Au-delà pour ne pas courir au devant d'ennuis graves.

Quand les expériences d'Allan Kardec, ce grand pionnier du spiritisme, ont été connues de tout l'Occident, une foule d'imprudents a voulu communiquer avec les esprits. Les asiles d'aliénés ont dû ouvrir toutes grandes leurs portes d'entrée... Et cela continue. Les psychiatres ne me contrediront pas. Ce qui est possible pour les uns, est rigoureusement interdit aux autres. Pour communiquer sans danger avec l'Au-delà, il est nécessaire d'avoir une bonne santé, un équilibre nerveux parfait, et une évolution suffisante. Comme vous ne pouvez pas savoir à quel niveau d'évolution vous êtes parvenus, restez prudents et abstenez-vous.
Si une forme quelconque de médiumnité est prévue pour vous, vous y serez dirigé sans avoir rien demandé. Là est la meilleure conduite à tenir... ».

Je préfère avoir des « envoyés du Ciel » pour guide que de simples mortels.
Mon père communique avec moi par écriture automatique depuis presque 3 ans. Ce ne sont que dialogues d'un père aimant pour sa fille, réconfort et soutien. Je me refuse de lui poser des questions sur l'au-delà il m'a juste confirmé que mes lectures étaient bonnes et que je pouvais poursuivre mes recherches.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite