Bonjour Agatha... - Elle fait partie du chemin et elle semble être incontournable. - De part notre condition même de forme de vie, en tant qu'homme de chair et de

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Bonjour Agatha...

Rédigé par Reine-nathalie
Posté le mardi 06.01.04 à 15h15
Message n° 15270

"Elle fait partie du chemin et elle semble être incontournable."
- De part notre condition même de forme de vie, en tant qu'homme de chair et de sang que nous sommes tous, il nous faut être invité à pousser notre réflexion afin d'aller au-delà des limites de ce corps matériel qui nous véhicule à travers le temps...

Souffrir de trop en savoir ou de ne pas en savoir suffisamment, ceci à l'échelle d'une vie, dans les moments où nous nous posons d'inombrables questions sur le pourquoi comment de notre propre raison d'exister là où nous existons, avec ceux aux côtés de qui nous existons...

La souffrance signifie tant selon la sensibilité de chacun...
Elle se vit et se ressent de multiples façons. Chacun son degré de souffrance...
Chacun ses moyens humains en matière de résistance à la souffrance...

"quel est l'autre chemin que nous ne savons prendre..."
- Que nous ne savons prendre où qu'il n'est pas encore temps, pour nous, de prendre... Si nous nous précipitons, si nous nous réjouissons trop ardemment d'avoir trouvé un chemin moins douloureux que les précédents, nous risquons d'être invité, à un moment donné, à dévier de ce même chemin, pour faire route vers plus de facilité, en quelque sorte, nous tester...
A nous de nous sentir réellement et sincèrement prêt, du plus profond de notre Etre interne pour poursuivre en toute sérénité, sans cesser d'oublier cet ego, avec qui nous cohabitons, de façon à rester de manière constante et progressive sur ce même chemin devenant plus serein. Aller toujours plus loin, au-delà de ce nous-même corporel....

"Ne choisissons nous pas inconsciemment la souffrance, parce qu'est une voie plus accessible que l'Amour avec un "A" majuscule ?"
- Une voie qui nous permettrait de nous rassurer d'exister aux yeux de ceux qui nous entourent... De part un certain degré de souffrance ressenti, nous sommes assuré de bien être en vie, d'exister et à l'occasion, nous pouvons confier à l'autre, rencontré, combien notre souffrance peut être difficile à supporter, traverser... Un moyen de se rapprocher...

"Dieu nous appelle à l'Amour et non à la souffrance. Il y a bien un sens à tout cela. Qu'en pensez-vous ?"
- Peut être que notre interprétation de la souffrance, quelquefois, n'en est pas finalement... Peut-être devrions-nous davantage songer à cet état comme étant une "étape" de notre cheminement personnel... Ainsi, ne plus nommé ce mot "souffrance" mais y faire allusion sous une autre appellation suggérant de plus beaux lendemains...

Il est des moments où nous parvenons à diminuer, atténuer l'intensité de la souffrance ressentie par une vision plus optimiste de l'épreuve qui se présente...

Dans cette étape, il nous faut reprendre confiance...

Sincèrement, tendrement,

Reine-Nathalie. 3


Les réponses à ce message

 Hooo Reine !! par Petit_coeur le 06.01.04 à 16h07
 Etat de souffrance par Janicelebois le 07.01.04 à 03h36

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite