Ecriture Autom. - Chute - (sens propre du terme) - Je tenais à raconter la chute de mon récit sur l'EA sur le Forum ; Pour mieux le comprendre, si vous êtes intéressés, il vous faudra lire les

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Ecriture Autom. - Chute - (sens propre du terme)

Rédigé par Eleonore27
Posté le vendredi 17.03.06 à 07h45
Message n° 29710

Je tenais à raconter la chute de mon récit sur l'EA sur le Forum ;

Pour mieux le comprendre, si vous êtes intéressés, il vous faudra lire les trois autres sur le Forum entr'aide. Le premier récit remonte au 16 janvier je crois.
Résumé :

Je suis arrivée dans cette "Expérience" en solo et un peu vite, juste après avoir lu le livre "L'Ecriture Automatique" ; je désirais vivement qu'un guide m'aide à trouver ma quête spirituelle : Cet Esprit qui est venu à moi m'a avoué ne rien pouvoir m'apporter mais ma curiosité a certainement pris le dessus et j'ai trop entretenu cette "relation".

J'ai la certitude que c'est bien ma grand-mère qui est venue à moi dans un moment fort où j'ai demandé à Dieu de m'aider à y voir clair. C'est le seul message que j'ai conservé ;
Elle m'a dit qu'il ne fallait pas déranger les morts, que ce n'était pas bien ! Si vous saviez comme je me suis sentie bien après ce message d'Amour, bien et délivrée !


Mais j'ai recommencé, vous l'avez lu ; de nouveau, je m'étais promise que je ne recommencerais plus et j'ai encore recommencé, c'est donc l'objet de mon dernier récit sur la question. Que d'égarements n'est-ce-pas ?
C'est suite à cette dernière tentative que j'ai pris enfin la ferme décision de rompre. C'était pendant mes vacances en janvier. "Mon Esprit Habituel" m'a retrouvée à 10000 Kms (j'ai été curieuse, je l'avoue) prise certainement dans un engrenage ; j'ai demandé "René" et puis il m'a fait une véritable déclaration d'amour ; il m'a dit qu'il venait soulager mes migraines et mes maux d'oreille ; il m'a dit qu'il lisait avec moi le livre d'Allan Kardec mais que c'était trop compliqué pour lui et qu'il avait cessé. Jusque là tout allait bien, puis il m'a dit qu'il ne savait pas si je préférais la mort à la vie et j'ai un peu paniqué.
Je lui ai affirmé que jétais heureuse et que j'aimais plus que tout la vie.
Je lui ai redemandé s'il pouvait m'aider à trouver mon chemin spirituel sur terre ; alors qu'il m'avait dit en avril 2005 qu'il ne pouvait rien m'apporter sur terre, voilà soudain qu'il pourrait m'aider : il m'a dit "écrit" que je ne voulais pas connaître l'avenir et qu'il ne voulait pas me faire peur, qu'il ne voulait pas me faire de mal".
Non rassurée, je lui ai dit : "Il y a donc des évènements à venir qui vont me faire peur ou mal ?" Il ne m'a pas répondu. Quand j'ai demandé si j'étais atteinte d'un mal, il ne m'a pas répondu non plus.
J'ai pris peur et je lui ai dit qu'il fallait mieux qu'on se quitte. Je lui ai dit que je ne reprendrai pas l'écriture automatique et que je désirais plus avoir de contact.
A la suite de cela, j'ai pris rendez-vous chez un gastro entérologue, ma gynéco, un ophtalmo, mon toubib. J'avais tous les symptôme d'une sourde maladie qui naissait en moi. J'ai été dépressive suite à cela ; je commence à me sentir mieux grâce aux médicaments et j'ai décidé de me mettre en stand-by par rapport à tout cela ; c'est pourquoi je participe moins en ce moment au Forum.

Mon mari m'avait regardé faire et nous avions même fait l'expérience de tester s'il pouvait arriver à communiquer. René a essayé et quand j'ai repris le crayon, m'a indiqué. "Ton mari ne peut pas passer".

Juste avant de nous quitter, j'ai essayé d'appeler le défunt père de mon mari, pour (donner une preuve à mon mari que tout cela existe bien car il est encore très sceptique).
Et le papa de mon époux est venu me dire : "Il ne faut pas déranger les morts" et un autre qui n'a pas donné son nom est venu me demander si je voulais savoir si j'allais mourir.
J'ai vraiment pris peur.
Je n'ai rien voulu laisser transparaître car nous étions en vacances j'ai gardé cette peur en moi les derniers dix jours de vacances et j'ai prié, prié de toute mon âme pour apaiser mes craintes. J'ai fermé le livre d'Allan Kardec sur un passage qui dit : "Il ne faut pas vouloir absolument pénétrer l'impénétrable sous peine de mort".

J'ai eu beaucoup de messages suite à mes récits ; je vous avais promis la chute mais mon état ne me permettait pas de revivre cette dernière expérience ; vous voudrez bien m'en excuser.

Hier, j'ai eu un membre en mp. Peut-être il va-t-il se reconnaître ; son message a été comme une sorte de coup de pied dans le cul, pardonnez moi l'expression mais c'est ce que j'ai ressenti ; c'est peut-être le début de la "guérison" ; cher membre, tu te reconnaîtras et je dis que, grâce à ton message, j'ai entamé la lecture de la deuxième moitié du livre des esprits d'Allan Kardec. J'en avais peut-être déformé les mots, trop absorbée par mes craintes. Je te fais un gros bisou en te disant merci.

Et oui, chacun a ses faiblesses ; j'ai avoué l'une des miennes dans l'espoir d'aider et d'être aidée ; certains sont venus à moi en "lecteurs curieux", d'autres en "conseils", d'autres en élèves. Je voulais avant tout faire une sorte de mise en garde. Je la réitère. Il faut faire ces choses-là bien accompagnés, et encore....Il y a tellement de monde dans ce royaume qui est tellement inconnu. Oui un monde inconnu dont certains prétendent posséder les clefs.

Pour ma part, décision est prise de ne pas renouveler cette expérience tant que je tiens si fort à la vie.
Vous voyez ce que je veux dire ?

Bien amicalement
Eléonore27


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite