-

 

Infos pratiques


tl4

Mon histoire

Texte publié le 23 août 2008 proposé par Sadangel
Avant de débuter mon récit, je tiens à rappeler pour ceux qui ont lu ma fiche que mes propos ne sont pas mensongers. Depuis mon plus jeune âge, je vis des choses assez « hors du commun ». Lorsque j'étais petit je ne comprenais pas pourquoi je voyais ses choses, mais au fil du temps j'ai voulu me renseigner et j'ai découvert que mon mal ce nommé « médiumnité ...

Commentaires autour du texte

Avoir le choix

Par Moiset le 21.07.2013
Le mal est attirant, sinon, nous n'aurions aucun mérite à choisir la bonne voie!
Et le mal existe, je pense, dans à peu près tous les domaines, y compris dans la médiumnité.
à mon humble avis ! C'est dieu qui l'a voulu ainsi. Il s'agit d'un parcours initiatique ! Nous sommes donc des élèves, et l'erreur entraîne la connaissance, si on la reconnaît.(humilité)
L'échelle de temps qui est la nôtre, brouille quelque peu notre vision des choses... mais là ! Je dépasse le cadre de votre message.
Hé nous voilà en plein dans le cœur du sujet ! Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire à tout le monde ?
Il arrive fréquemment qu'en voulant faire le bien, on provoque des problèmes !

Concepts

Par Thazz1 le 29.09.2013
Bonjour,
Le bien et le mal, on se cesse jamais de se référer à ces deux aspects d'une même énergie. Quelle est la différence entre le bien et le mal au final?
Ce que l'on qualifie de bien aujourd'hui est relatif à notre culture occidentale du 20ème siècle. La frontière entre ces deux aspects est si fluctuante qu'elle ne saurait être définie de manière permanente. C'est d'ailleurs l'objet de nombreux conflits ethniques, culturels ou civilisationnels car ce qui apparait comme bien pour les uns ne l'est pas pour d'autres.
Je préfère donc aborder ce concept autrement. Cette capacité que vous avez n'a pas de valeur morale. Le fait de pouvoir quelque chose n'est pas un jugement, juste un constat. Partant de cela, ce qui va donner une valeur à vos actes sera l'intention que vous y mettrez, la volonté qui les portera. Si vous agissez avec un esprit de colère ou de séparation, alors ces actes exprimeront ces pensées. Agir avec colère est il un acte mal ? Non, c'est juste un acte qui exprime votre mal-être qui a des conséquences pour les vies qu'il touche. Vous être libre de vos actes et de vos pensées, cette capacité que vous nommez un don est un outil, c'est donc vous seul qui déciderez de son usage.
Vous pouvez vous demander si vous en faite bon usage en l'utilisant finalement pour satisfaire votre Ego, mais vous savez probablement que l'Ego n'est pas l'Etre et que cet usage ne vous apportera pas la joie de vivre. Vuous doutez de la source de cette capacité, mais ne vous préoccupez pas de lui attribuer une origine extérieure ou non à vous, ce qui importe est davantage ce que vous souhaitez en faire. Vous pouvez croire que c'est une divinité qui vous l'a confié, mais votre indécision reviendrait à dire qu'elle ne vous a pas confié le mode d'emploi avec. Voilà qui serait bien mal avisé, voir méchant, de la part d'une divinité si elle venait à vous condamner alors de ne pas l'utiliser selon ses propres règles.
Bref, notre conception du divin est propre à chacun, mais dans tous les cas elle ne doit pas nous décharger de nos propres choix et responsabilités.
Si vous décidez d'utiliser cette capacité à "punir" ou à éveiller ceux qui dorment, libre à vous, ce sera donc là votre auto-définition. Une définition n'est pas un jugement de valeur, c'est juste une expression relative à un contexte donné.
Faites un usage cohérent de votre capacité, s'il vous plaît de le mettre au service de l'Autre, alors soyez heureux de le faire ainsi.
S'il vous plaît de l'utiliser pour aider l'Autre, libre à vous d'agir de la sorte et d'être heureux ainsi.
S'il vous plaît de l'utiliser pour combattre ce que vous qualifier de "mal" alors libre à vous de faire ainsi et d'être heureux en agissant de la sorte.
Vos actes seront générateurs d'expérience, et c'est l'expérience qui nous permet de nous auto-définir.
Ce qui importe au final est d'agir avec cosncience et non avec peur. La peur ne mène pas au bonheur mais à l'absence de bonheur. Au final, les notions de bien et de mal pourraient être remplacés par les notions d'amour et de peur.
Essayez cet exercice, il vous sera peut être plus facile de choisir et de trouver votre chemin.

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite