J'aime bien :-)) - bonjour tout le monde, ah, j'aime bien les derniers échanges. J'y perçois le trajet au travers de la souffrance (via l'agression et ses seuils) qui mène cependant à

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

J'aime bien :-))

Rédigé par Eiffel
Posté le mercredi 16.05.07 à 19h25
Message n° 32666

bonjour tout le monde,

ah, j'aime bien les derniers échanges. J'y perçois le trajet au travers de la souffrance (via l'agression et ses seuils) qui mène cependant à l'amour de soi (merci Jérémy en fin de ce post). Ce que je vais essayer de retranscrire ici avec des mots.

Aussi, malgrés leur apparence, je trouve les derniers échanges profonds, et plein de sagesse. Enfin, de sagesse... Je m'explique.

La sagesse, pour moi, ne résidera jamais dans une formule, et encore moins dans le verbe. Par contre, demain, si je reçois un mail, bourré de fautes, et que je me dis "p'tain quand même pourrait faire gaffe !!!", alors je repenserais forcément à Xianaelle, et à sa réaction. Puis à celle de Leeloo. Peut-être même que je me dirais "rah, pas bien, jugé l'autre, maaaaaal !" et que donc, en proie à une forme de culpabilité, alors je ne réagirais pas. Mais je n'en penserais pas moins. Et puis le post de Thazz aussi je l'aurais à l'esprit... Et en fait, à ce moment là, et à ce moment-là seulement, je comprendrais, de l'intérieur. Et alors je passerais peut-être à une compréhension plus élargie.

Et ça une fois, puis une autre, puis encore... Et si ça se trouve, grace au pur blabla de ce forum, je pourrais profiter d'une forme de sagesse. C'est en ce sens que j'y vois de la sagesse : pas dans le contenu, mais bien de par ce qu'il propose, à terme, intégré dans sa vie journalière, d'acquérir au sein de soi.

Vision qui m'est personnelle, quoi. Mais pour moi un texte est un tremplin : ce n'est pas lui qui saute dans la piscine... Il permet au mieux de mieux sauter. Que ce soit nos petits blablas ou les blablas à peine plus élaborés des grands auteurs. Le texte n'existe pas sans le lecteur qui l'intègre, il n'existe aucune spiritualité sans une personne pour la vivre.

---

par extension je dirais aussi, pour rebondir sur les aspects de l'hermétisme et d'éventuels savoirs d'initiés cachés au plus grand nombre (post ancien), que je distingue grandement les savoirs de la Connaissance. On peut lire des milliers d'auteurs extraordinaires, ce n'est pas cela qui changera notre vie. C'est la compréhension que nous en ferons. Dans notre vie de tous les jours. A chaque instant. Je dis parfois que lire un seul livre avec toute son âme peut être mille fois plus profiteur que de lire mille livres avec sa tête...

L'écrit n'est jamais pourvoyeur que de savoirs, pas de la Connaissance. Distongons bienici, la qualité de la quantité...

A mon sens, être spirituel, ce n'est pas savoir, c'est une façon d'être. Je ne suis pas ni plus ni moins spirituel quand j'écris sur ce forum que quand je me fais cuire des nouilles...

Et que fait un enfant quand ça cuit ? Il a envie de prendre les dites nouilles et de voir ce qui se passe. Cette curiosité très saine, pour moi, c'est ça la spiritualité : regarder lemonde tel qu'il est, sans préjugé, en toute la curiosité.
L'adulte, lui, se complait dans "je sais", et perd son oeil neuf sur le monde. Pour moi, la spiritualité c'est de savoir redevenir un enfant tout en ne perdant pas l'adulte que nous sommes devenu. (car l'enfant, lui, risque de se bruler, l'adulte prendra une fourchette, mais laissera l'enfant tester quand même, lui assurant la sécurité plutôt que l'interdit)

Et pour vous, au fait, ça veut dire quoi "spiritualité" ? Car si certains veulent "élever le débat", autant proposer les thèmes qui leur sont chers. Donc je pose cette question ouverte :

selon toi, ami lecteur, amie lectrice, c'est QUOI la spiritualité ?

---

pour en revenir à cet aspect de faire des fautes de français, ça m'interpèle deux "histoires". La première c'est celle d'un excellent ami à moi. Cet ami, l'ainé, a dû se mettre à travailler à l'age de 12 ans, pour nourrir ses frères et soeurs. Il a changé plusieurs fois de pays et baraguine plusieurs langues. Il écrit le français, qui doit être sa 5 ou 6 ème langue, vaguement en phonétique, et encore tout n'est pas toujours compréhensible...

est-ce que cela veut dire qu'il s'en fout et ne fait pas le moindre effort ?

Oh que non, tout sauf cela, même. Mais le fait qu'il n'a pas eu l'opportunité. A vrai dire, il en a chié, pardonner moi du mot, et nous tous sommes probablement en grand confort en comparaison de ce qu'il a vécu... Donc il fait "ce qu'il peut", et c'est déjà pas mal.

En tout cas voilà, à son age, apprendre à parler et écrire "proprement" lui est bien difficile, quasi impossible... Et alors ça en fait de lui quelqu'un de "nul" ?

A nouveau tout sauf cela. Donnez lui un morceau de bois, tout pourri, et un vague bout de métal, et le voilà qui, avec le bois, travaille le métal et en fait un outil, avec lequel il taille le bout de bois, puis finiaule le bout de métal, l'intègre, et hop, voilà un objet utilitaire. Lorsqu'on le voit faire, improviser, c'est un peu comme lorsque l'on regarde un virtuose, genre un pianiste. Vous savez, une telle fluidité que ça en parait facile...

Donc il est tout sauf "nul", et nous met même ridicules sur ce genre d'aspects... Bon. Il n'empèche que si il écrivait sur ce forum, Xianaelle lui dirait sans doute sa façon de penser :-)) Qu'importe après tout ?

D'unautre côté, lâcher-le dans la jungle, et lui il saura survire. Alors que si on y met la quinzaine de personne qui parlons usuellement sur ce forum, je ne donne pas cher de nos os dés que le guépart passera dans le coin :-))

Pour en revenir à lui, en tout cas il est clair que cet ami fait tout son possible pour ne pas agresser les autres et vient régulièrement me demander de le relire, moi qui ne suis pourtant pas un cador en orthographe ou en grammaire... Je le dis car j'ai un autre ami, un agrégé de philo, une grosse tête, qui vous jongle avec les subjonctifs et nous parle parfois, par jeu, en alexandrins, donc ça me permet toujours de relativiser mon propre niveau :-))

---

à ce sujet, je rebondis sur le thème du seuil. J'ai ce petit détecteur en moi qui remarque les fautes. Si je le dis, de manière neutre, à un ami, il bondit (cf il y a 3 jours...), et me somme de lui expliquer en quoi ça serait génant !!! Alors que si je fais ce même retour neutre à une autre amie (il y a 2 semaines), elle, elle m'en remercie parcequ'elle cherche à s'améliorer...

On le voit, là, ça ne vient pas de moi, puisque dans les deux cas je suis très similaire. C'est l'autre personne qui n'a pas placé le seuil au même endroit. L'un y voit alors une agression (seuil dépassé), donc ce qui génère de la souffrance, alors que l'autre pas du tout.

Notre subjectivité à tous...

---

A vrai dire, j'ai pu expérimenter cela bien souvent dans mon métier. Car je suis testeur. Ce seuil fluctue. Lorsque je retourne une information de style "ce logiciel n'est pas conforme car il ne respecte pas telle fonctionnalité, voici le jeu de test qui le montre", certaines personne reçoivent l'info, neutre, et corrige le problème. Alors que d'autres sautent au plafond car, selon elles, je les ai ouvertement agressé et critiqué...

Où est la limite ? Elle dépend de chacun de nous...

De la même façon, si Leeloo observe que Xianaelle fait aussi des fautes, est-ce une agression, une critique, un simple constat, ou même un retour constructif ? Bien prétencieux qui pourrait le dire avec certitude... Ce qui ne nous empèche évidemment pas d'avoir chacun notre opinion sur le sujet, bien évidemment :-))

---

A la base, comme dit, testeur, je suis censé tester les logiciels ou les projets informatiques, donc purement technique. Et puis ... genre cette fois où un projet, coupé en morceaux, et pour un budget global, voit un des morceaux commencer à couter plus cher que le prix total. Affolement généralisé, et hop, on m'envoit au charbon. Cette mission, Franck, si tu l'accèptes, et tu n'as pas le choix car tu es payé pour l'accepter, sera de trouver pourquoi ce projet dérape.

Alors j'investigue. Et de technique, inéluctablement je passe aux gens derrière...

Résultat : ce morceau concernait la sécurité, et avait ét mis dans les mains d'une personne en proie à des agressions permanentes de la part de son supérieur hierarchique, donc, destabilisée, en proie à la peur de se faire encore assaisoner, cette pauvre femme en devenait parano et blindait tout de partout pour se prétéger. Et donc, cette part du projet qu'elle gérait, la sécurité, réflétait ce blindage massif. D'où le surcout...

On le voit, le problème n'avait strictement plus rien de technique, mais était purement humain...

Comme pour cet ami qui parle mal le français, comme pour ce projet qui partait en vrille, on ne soupçonne pas, en dessous, tout ce que cela peut signifier. D'y voir une mauvaise volonté est alors le plus souvent éminament réducteur... Quand ce n'est pas tout simplement totalement faux.

C'est comme encore pour l'histoire Lavatar. Une pluie de critiques pour une personne qui, il le reconnait lui-même, n'est peut-être pas super fortiche en terme d'expression écrite, ce qui peut occasionnellement le desservir. On attend alors que lui s'excuse, mais ceux qui l'ont demandé se sont-ils excusé en retour ? De manière générale, je reste testeur, et à la question de savoir où se situe la première erreur, "le péché initial" (lol), je sais que la réponse n'est pour ainsi dire jamais celle que l'on pense.

La première erreur c'est bien souvent de juger autrui sur l'apparence, genre il fait des fautes donc il est bète, ou alors il ne fait pas d'efforts, ou encore il ne met pas bonjour donc il est malpoli... Ou encore il ne dit pas que c'est juste son avis et c'est donc la preuve qu'il est prétencieux... Et j'en passe...

au secours, les amis, au secours, là ! Nous sommes tous inégaux devant l'expression écrite, un peu de tolérence, je vous en prie...

:-))

---

d'ailleurs, cette tolérence, à commencer par envers soi-même, ça me rappèle cette histoire. Un petit cousin, Jérémy, à peine plus de deux ans. A croquer le gamin :-)) Là, assis sur mes genoux, il voulait faire un collier de perles de couleur pour sa maman. Sauf qu'avec ses petits doigts malhabiles, il n'arrivait à rien. Je sentais ce petit corps se durcir et se crisper au fur et à mesure qu'il bouilonnait intérieurement.

Là, j'en connais beaucoup qui auraient haussé le ton : mais enfin calme toi Jérémy !!

Est-ce l'aider ? Non pas à mon avis, tout le contraire même.
Est-ce exprimer sa propre incapacité à se calmer devant des situations similaires, donc sa propre anxiété ? Là ... probablement. :p

En tout cas, moi, sur place, comme maintenant quand j'y repense, c'est surtout tout plein de tendresse pour ce petit bout d'chou. Alors bien sûr j'ai proposé de l'aider (pas de faire à sa place, hein...). Il me répond, absolument sûr de son fait, que si lui il n'y arrive pas, avec ses doigts fins, moi, tonton Franck, avec mes doigts énormes, je ne pourrais pas y arriver, forcément !!!

Là, pareil, ce ton en colère, ça aurait pu générer des "mais enfin Jérémy, mais qu'est-ce que t'es orgueilleux, sale gosse, va !". C'est tellement courant... Moi ça me faisait juste sourire encore plus de le voir s'emberlificoter dans ses certitudes pour ne pas faire face au fait qu'il n'y arrivait pas...

Alors j'ai pris sa toute petite mimine dans mon énorme paluche, et, à deux, on a mis une perle. Puis une deuxième. Ca lui a redonné courage, confiance, et il a fini par en mettre une tout seul. Enfin ... après avoir encore trépigné quelque peu, certes ! :-)) Mais alors, ensuite, ce visage illuminé, irradié d'une joie sans borne, merveille de toutes les merveilles (quoi de plus beau qu'un enfant heureux ?), il est parti à toutes jambes faire tout le tour de la maisonnée, montrer à tout le monde 3 perles sur un fil (et surtout la troisième), et ceci avec le visage de celui qui a rencontré Dieu...

ˆ_ˆ

J'ai toujours ce même sourire aux lèvres quand je repense à cette histoire. J'espère avoir réussi à vous le communiquer aussi...

---

En fait, pourquoi je vous raconte ça ? Parceque, tout simplement, Jérémy, c'est moi, c'est toi, c'est lui, c'est chacun d'entre nous. Notre fil et nos perles se sont devenus hyper compliqués, mais nous en sommes tous à trépigner devant une perle que nous n'arrivons pas à enfiler. Tous, tout un chacun.

Alors moi je propose en retour un regard un peu plus bienveillant.

Lorsque je vois Xianaelle remonter des fautes français, je la vois comme une personne qui est sur le fil de son propre apprentissage, encore un petit Jérémy... Je l'ai eu fait bien avant elle, de critiquer vertement les fautes d'autrui, oh, ça, je ne chercherais pas à m'en cacher ! Et aujourd'hui je regarde mon passé comme je regarde Jérémy (qui maintenant a 8 ans et trépigne toujours autant, mais pour d'autres choses... :p), et là je me dis : roh la la, j'étais encore bien naïf et maladroit... Et je me regarde, dans ce passé, avec ce même sourire attendri.

Et je me dis que dans 15 ans, si je retombe sur les posts que j'ai envoyés sur le forum, je me regarderais encore avec ce même sourire attendri façon "roh la la, ce que je pouvais être compliqué et me casser la tête pour rien..." Sans critique, juste un constat amusé d'un chemin de vie qui se déroule...

J'ai envie de vous dire de ne pas être trop durs envers vous-même et les autres. Nous sommes tous le petit Jérémy, et ceci de notre naissance à notre mort...

Aussi, à chaque fois que vous vous énerverez, envers vous-même ou envers autrui, que quelque chose vous agacera, à chaque fois que vous aurez envie de mordre ou de critiquer, si vous y parvenez, repensez au petit Jérémy, et observez que vous êtes en train de ne pas parvenir à enfiler une perle. Vous verrez, ça rend zen, vous aurez ce même sourire pour vous que quand vous lisiez ce post, et ensuite la perle, et bien, elle glissera toute seule...

Et un grand merci à lui pour nous avoir ainsi, sans l'avoir fait exprès, pour avoir simplement été lui, éclairé un instant tous nos visages :-)))

Namasté ˆ_ˆ
Franck



Les réponses à ce message

 Hommage à Fr. Dolto par Chkiergeim le 16.05.07 à 20h50
 Réponse d'Eiffel par Chkiergeim le 17.05.07 à 11h06

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite