-

 

Infos pratiques


tl4
Le spiritisme est-il la religion de l'an 2000 ?

Avis sur la question
icone

Choc de culture

Le 18 septembre 2006 par Guymel
En essayant de comprendre votre point de vue, mon intellect limité ne peut prendre position d'une manière aussi subtile que la vôtre mais je dis "chapeau", pour les deux avis.
En quête de connaître nos origines, notre parcours sur terre, et l'après, c'est une recherche pour les "chercheurs" certes, je crois surtout que chacun défend une thèse personnelle, une conviction selon le genre de lecture à laquelle il s'est donné, et/ou le principe d'éducation dans lequel il a grandi, et je dis : « c'est bien ».
Une religion pour moi c'est en endoctrinement qui a été pensé par des hommes vraisemblablement qui n'avaient pas tous le même but...
Le but suprême basé sur les principes de l'amour doit rester libre de toute croyance : biblique, chrétienne, musulmane, bouddhique... et toutes les autres, car pour moi ce n'est pas en une religion que je crois, je crois au pouvoir que nous avons de créer notre propre état d'esprit.
Le plus difficile c'est de garder la neutralité dans le débat de société actuel, car chacun veut s'affirmer, au nom de quoi ?
De la raison, il n'y a aucune raison si ce n'est les avantages qu'ils en tirent personnellement.
Je ne possède donc pas la définition exacte du mot spiritisme, mais si je dis que dans ce mot, il y a le mot "esprit", je me dis : pourvu qu'il soit pur, dépourvu de toute intention de prendre un pouvoir quelconque, dépouillé d'une influence subtile dans la manipulation inconsciente des masses, qu'il ne soit pas associé à une religion quelconque, ni même à une philosophie pas idéal...
Je pense que l'utilisation de l'esprit doit rester dépourvu de tout intérêt.
Le spiritisme est aussi un dérivé d'expériences qui ont été menées à bien pour aider dans certains domaines, mais dont les pratiques ne sont pas toujours très honorables parce que l'essence de sa pureté a été transformée pour en faire des groupuscules rentables qui induisent certaines personnes en erreur.
Je crois aussi que tout ce qui est institutionnel est fait dans l'unique but d'en contrôler l'activité développée et de mettre la main sur les intérêts éventuels que cela engendrera.
Religion, en regardant la définition dans le dictionnaire :
1) Ensemble de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré ;
2) Ensemble de pratiques et de rites propres à chaque religion à chacune de ses croyances ;
3) Adhésion à une doctrine religieuse ; foi, Homme sans religion ;
4) Se faire une religion de quelque chose, s'en faire une obligation absolue.
In "Petit Larousse"
J'espère sincèrement que non, le spiritisme ne sera pas la religion de l'an 2000 et si je pouvais donner un avis tout à fait personnel, pourquoi n'invente-t-on pas la « spiritologie » ?
Ce serait un enseignement facultatif basé sur la pureté, l'amour, la transparence, l'humilité, le don de soi, le respect, et qui opterait pour que la communication avec l'au-delà ne nécessite aucun moyen, seulement la pureté de l'esprit... où l'amour serait la base de l'enseignement donné.
Amitiés
GUY

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite