Controverses - Je me suis toujours posé, la même question... je crois avoir trouvé la formule adéquate : la volonté de chacun. J'estime que tout le monde a le même droit

 

Infos pratiques


tl4
La médiumnité, un "don" à faire payer ou à offrir ?

Avis sur la question
icone

Controverses

Le 15 mai 2009 par Guymel
Je me suis toujours posé, la même question... je crois avoir trouvé la formule adéquate : la volonté de chacun.
J'estime que tout le monde a le même droit d'entrer en relation médiumnique que ce soit par le biais de la communication avec le défunts, les voyants, les guérisseurs.
Tout au long de mes expériences, je puis vous assurer que sans demander un "tarif", simplement en donnant ce que je suis en mesure de donner à chacun le meilleur de cette capacité médiumnique, je pense que les personnes sont de nature généreuses... peut importe le montant c'est surtout le geste et l'échange qui compte le plus, car les énergies sont faites pour circuler, quelles qu'elles soient ; physique, énergétique, magnétique, ou matérielles.
Un jour j'ai mis sur pied, dans un cours que je donnais, une action dans laquelle je concédais une partie de mes gains, pour une oeuvre de l'enfance dans un petit village assez bourgeois.
Car j'ai toujours pensé que nos enfants dans la scolarité devaient être égaux, vis à vis de leur petits copains et copine de classe.
Et souvent par manque de moyens financiers, des parents ne peuvent offrir des voyages scolaires, ou classe de neige ou verte peu importe.
En créant ce fond, jamais je n'ai cru qu'un jour un des responsables locaux me demandent si ils peuvent disposer d'une partie des dons que je laissais à l'association.
Quel ne fut pas mon étonnement... devant ce que je croyais ne pas être "possible".
Et bien, si c'est possible, la contrepartie bien évidement reste toujours assez délicate quand à savoir si nous devons ou pas "demander" quelque chose lorsque nous agissons avec nos dons.
Bien évidement ce serait bine d'élaborer une charte qui sensibiliserait au droit et à l'accès du bien-être de toutes les personnes qui en éprouvent le besoin.
De là à voir ce marché mercantile qui se développe dans des perspectives tellement variées, je crois qu'à chacun qui consulte d'ouvrir les yeux, sur des tarifs qui devraient être affiché d'une manière très visible.
Il en dépend aussi, d'un aspect dont j'ai été parfois confronté, ce sont les déplacements en voiture... et là, la gratuité a commencé à mettre en porte à faux, mes dépenses familiales et j'ai ajuster au mieux des intérêts réciproques.

Je pense que c'est un débat qui reste ouvert malgré les nombreuses questions qui restent posées car en matière de législation, dans beaucoup de cas, ce sont des actes qui sont posés, sans accès à la profession et qui dès lors ne font pas partie d'une cotisation sociale.

La volonté c'est permettre à chacun d'agir en son âme et conscience, mais aussi avec ses moyens personnels, et sachez qu'à défaut de moyens, rien n'empêche que ces actes puissent avoir lieu dans la même dynamique, dans le respect de chacun, dans l'amour sans condition.

Si nous sommes des canaux bien évidement, la plupart savent que donner est un acte d'amour aussi.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite