L'intelligence du coeur - Le Petit Robert nous dit que le mot même est étymologiquement lié à un signe de reconnaissance. En latin Symbolus est justement un signe de reconnaissance en

 

Infos pratiques


tl4
Quel est le sens de la symbolique ?

Avis sur la question
icone

L'intelligence du coeur

Le 18 octobre 2005 par Perceneige
Le Petit Robert nous dit que le mot même est étymologiquement lié à un signe de reconnaissance. En latin Symbolus est justement un "signe de reconnaissance" en somme, un morceau d'un objet partagé entre deux personnes pour servir entre elles de signe de re-connaissance. Ainsi, au premier abord le symbole est lien. Lien de vie. Lien entre l'homme et l'Univers qu'il habite et qui l'habite.
Il me semble que comprendre les symboles c'est avant tout les ressentir, la compréhension d'un symbole passe peut-être difficilement par la raison car, la raison, les connaissances, peuvent enchainer la relation directe de l'homme aux symboles, les connaissances peuvent juste peut-être aider un peu à la mise en forme des ressentis parfois d'ailleurs incommunicables...
Le critère le plus objectif à mes yeux pour reconnaitre l'hypothétique signification d'un symbole c'est l'émotion première qu'il suscite en nous. Au coeur de cette émotion intuitive il est à mes yeux la véritable clé d'un symbole.
Mais le symbole n'est qu'un lien entre l'humain et le divin toute la route reste à faire, tout le sens reste à construire sous nos pas.
Le symbole n'impose pas il suggère, il n'enseigne pas il éveille l'homme à sa propre nature à son propre souvenir.
Etre à l'écoute du symbole c'est aussi avancer à son propre rythme respecter un choix d'échéances qu'il ne nous appartient pas de définir et en ce sens il me semble que le symbole respecte le plus essentiel : la liberté de chacun.
Dans la symbolique, il n'est pas question de dogme, de vérité révélée ou de gourou détenant les clés du savoir. Les symboles contiennent une Vérité immuable, le petit homme y cherche une infime parcelle de vérité incommunicable et si intime qu'elle ne peut servir qu'à celui qui la cherche et finit par la trouver.
En tant que partition éternelle de l'Univers le symbolisme nous invite à la création.
Chacun est en mesure de trouver sa propre clé.
En descendant en lui-même, l'homme accède au sens caché des symboles. En ce sens, les réponses trouvées sont pour ainsi dire incommunicables puisque chaque interprétation touche au chemin personnel du cherchant.
La quête symbolique est peut-être avant tout une quête de questions, seules les questions permettent au symbole de se déployer dans ce qu'il a de plus précieux.
Loin du dogme et des vérités préfabriquées, le symbole invite à une quête initiatique qui s'éloigne de toute recette et de toute volonté de schémas appliqués. Le symbole se dérobe sans cesse pour celui qui voudrait le soumettre à l'interprétation sclérosante de la raison. Regarder un symbole avec les yeux de l'intelligence ou du moins celle que nous appelons comme telle est à mon sens le meilleur moyen de s'éloigner de l'essence même du symbole. Le symbole est essence qui devient sens à travers les yeux du coeur. L'intelligence ne sert qu'à mettre en forme et en mots si besoin l'intelligence autrement plus puissante du coeur. Dans cette entrebâillement de signifiants et de signifiés, c'est une nouvelle réalité qui s'ouvre, une réalité dévoilée par l'intuition du coeur, par cet espace sacré que chaque être cherche... les symboles nous permettent de relier nos parts, notre part manquante ils permettent de rassembler ce qui est épars de relier l'homme à l'Univers à l'Universel.
Dans l'approche symbolique de la vie et de cet Univers qui sans cesse se dérobe sous nos questions... chacun est libre. Face à ces réponses qui parfois se présentent comme des évidences à re-penser chacun est libre, libre de son interprétation, libre de la profondeur de sa recherche. Chacun est libre et le symbolisme n'impose rien il laisse tout à l'apprentissage et à la découverte. Choix total d'une liberté absolue :apprendre à écouter un symbole c'est apprendre à écouter cette musique de l'Univers qui nous guide aux portes de nos Maisons oubliées. Aux portes d'un Absolu incommunicable, aux porte de cette "absolitude" sans nom qui prend forme à travers l'allégorie de nos rêves. Parce que la liberté est au centre de toute recherche symbolique le cherchant est libre de tout dogmatisme, il est libre d'aimer et de trouver ce que son âme cherche.
Ainsi, pour comprendre le symbolisme il faut peut-être le vivre, le comprendre de l'intérieur et en appliquer les enseignements que nous en tirons. Le symbolisme se transformerait alors en état d'esprit, un état d'esprit agile capable de réagir instinctivement aux signes, capable de relier les signes ou les symboles afin de construire un sens propre et personnel. Le symbolisme est peut-être en ce sens une conscience intuitive que nous projetons sur la réalité de nos symboles. Le symbole nous enseigne souvent la patience et la modération. Nous ne comprenons du symbole que ce que nous sommes capables d'entendre et de réaliser dans cette vertigineuse et céleste ascension de nos sommets intérieurs.
L'un des messages porté par les Symboles de toutes les civilisations est en effet celui de l'unité de l'Univers et par conséquent du lien intime et profond qui unit tous ses éléments constitutifs. En tant que particules séparées d'un Tout que nous tentons de rejoindre nous sommes reliés à ce tout par les symboles. Il me plait ainsi de considérer le symbole comme un ciment d'Unification et d'Unité, comme tremplin initiatique nous menant à ce Tout unifié vers lequel notre part manquante tend depuis toujours...
Perceneige

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite