La quête du sens - Il est intéressant de se pencher sur le mot « sens » qui dans notre vocabulaire est à la fois « signification » et « direction ». Ces deux

 

Infos pratiques


tl4
La vie a-t-elle un sens ?

Avis sur la question
icone

La quête du sens

Le 24 avril 2004 par Agatha
Il est intéressant de se pencher sur le mot « sens » qui dans notre vocabulaire est à la fois « signification » et « direction ». Ces deux concepts réunis en un seul mot semblent vouloir exprimer que ce qui reste sans sens significatif, perd du même coup son sens directionnel... et inversement. Lorsque nous sommes désorientés, que nous nous disons « déboussolés » face à un élément, c'est que sa signification nous échappe : cela n'a pas de sens.
Nous avons besoin non seulement d'une direction, mais aussi de comprendre la signification de cette direction. Sans cela nous nous ressentons comme des errants qui marchent sans savoir pourquoi, sans savoir vers quoi, sans savoir jusqu'où.
De façon plus personnelle, j'adhèrerais à ce qu'a dit Dannye sur la quête de sens qui est la quête de l'âme pour rejoindre la Source Divine dont elle émane. Mais c'est là un parcours si infini et si vaste qu'il ne peut être contenu, inclus en conscience dans nos limites terrestres et transitoires.
Nous sommes bien obligés, rationnellement, face aux « d'où viens-je ? » et « où vais-je ? » de répondre « je ne sais pas ». Nous ne pouvons demeurer que dans un présupposé, une idée qui nous est propre et forcément subjective. Cependant lorsque le sens nous échappe, nous déstabilisant, nous immergeant dans le doute, la souffrance ou la peur, nous reste malgré tout une intuition confuse, inexplicable d'un sens dont naît l'espoir. Un espoir qui permet de poursuivre notre chemin.
Me vient alors plus qu'une réponse, une autre question. Et si le sens était tout simplement d'apprendre le OUI ? Le OUI ne serait-il pas cette clé tant recherchée, nous permettant d'ouvrir la porte donnant accès au sens ? Le oui nous ouvre, nous permet d'accueillir, de recevoir, donc d'intégrer et d'assimiler. Une bouche obstinément close, n'absorbe aucune nourriture. Et sans nourriture il est impossible de vivre. Or la nourriture que nous absorbons nous en ignorons la plupart du temps la composition détaillée. Mais notre organisme, lui, à notre insu, en fait le tri, conserve ce qui lui est utile, et élimine le reste. Apprendre le Oui, ne serait-ce pas apprendre à ouvrir la bouche pour absorber cette nourriture qu'est la vie, mêmes ignorants de toutes ses composantes ? En nous, à notre insu, nôtre âme fait le tri, conserve ce qui lui est utile et élimine le superflu. Elle nous fait vivre tout en avançant par notre capacité à ouvrir notre bouche au OUI. Mais pas simplement un oui dirigé vers l'extérieur, une oui d'accueil à ce qui survient ; un oui, aussi, en direction de soi-même. Apprendre à dire OUI, à NOUS dire OUI, en nous confiant à nôtre âme, en nous mettant en liaison avec elle et sous sa direction, car si nous ne savons rien, elle, connaît le sens.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite