-

 

Infos pratiques


tl4
Qu'est-ce que la réincarnation ?

Avis sur la question
icone

La réincarnation

Le 25 mars 2011 par Justificus
La réincarnation

Qu'est-ce que la réincarnation ?
Cette question certains hommes se la posent depuis l'aube des temps. Qui pourrait leur répondre ? Peut-être le Sphinx, ce géant de pierre au visage impassible qui un jour posa la fameuse énigme à Oedipe ?
Le mystère rode autour de cette ronde des naissances qui fait voyager les esprits d'un corps à un autre.
Peut-être une exploration au fond des pyramides d'Égypte, écrins de pierre qui jadis cachaient le joyau des écoles de mystères, où bien dans un temple d'orient.
Mais revenons à notre question : Qu'est ce que la réincarnation ? « C'est le revenir du monde de l'esprit dans notre monde matériel. »

L'origine de cette doctrine remonte à l'antiquité égyptienne, les prêtres, les maîtres de rituels des écoles de mystères l'enseignaient comme base de l'initiation.
« J'ai été formé de l'éternité, dès le commencement, dès le début de la Terre, j'ai été engendré quand il disposait les cieux
J'y était (Proverbes, 8, 22,3 1)
« J'étais par nature un bon enfant, et une bonne âme s'empara de mon destin. Etant bon, je me retrouvais dans un corps immaculé » (Salomon)
La Table d'Emeuraude nous dit « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut »
C'est à dire que notre âme a les mêmes relations en haut dans le macrocosme, le monde des âmes du divin, avec les autres âmes, comme celles que nous avons entre nous dans le microcosme, le monde de l'homme, celui de la matière.
La table d'émeraude nous dit :

C'est-à-dire que notre âme est une partie de l'âme universelle, elle est donc une parcelle divine.
Dieu est l'être qui EST par lui-même, il est son propre créateur. Il est esprit, immatériel, éthérique. Il est même animique, car les âmes le constituent et il constitue les âmes. Il est le commencement et il est la fin.
Au commencement, certaines âmes qui le composaient voulurent créer la matière et la vie. Mais Dieu dans son infinie grandeur se dit que cela ne suffisait pas : il institua la réincarnation, car les âmes qui avaient la matière nécessitaient un corps pour pouvoir apprécier les sens.
De ce fait, Dieu créa la mort (la Transition) Il décida que les âmes auraient plusieurs incarnations, pour qu'elles connaissent d'autres sensations. De là naquit le Karma.
Voyons ce que dit le manuel rosicrucien à ce sujet.
Karma :
Terme que nous employons pour désigner l'action de la loi de compensation. L'Ordre de la Rose+Croix AMORC, toutefois ne prétend pas que les exigences de la loi de compensation peuvent provoquer un renversement de la loi d'évolution, comme le disent certains mouvements modernes : qu'un être humain puisse en guise de châtiment se réincarner sous la forme d'un animal inférieur est incompatible avec les lois de la réincarnation et de l'évolution.
Ces deux lois nous enseignent que chaque étape est progressive et que nous ne redescendrons jamais dans l'échelle de la manifestation physique quelle que soit la dette karmique à payer.
L'un des principes fondamentaux de la loi de compensation est que nous souffrirons à un degré identique et de la même façon, et cela à un moment où la leçon qu'on en retirera fera le plus d'impressions. D'autre part, le principe oeil pour oeil, dent pour dent ne s'applique pas ici, car il n'y a pas de vengeance ni désir de causer de la souffrance dans le processus de la loi karmique, le seul but de la compensation étant d'enseigner une leçon pour faire comprendre l'erreur commise et accroître ainsi la compréhension de sa cause.
Pour cette raison, on ne peut savoir quand et comment la loi de compensation manifestera ses exigences. Toutefois nous pouvons être sûrs que nous ne souffrirons pas des exigences du Karma sans être conscients que nous payons une dette karmique. Si une telle souffrance n'était pas accompagnée de la profonde compréhension de
Sa cause et du rachat dont elle fait l'objet, elle serait en contradiction avec les principes fondamentaux du Karma. Nous devons en effet apprendre une leçon de cette manière et grandir ainsi en compréhension.
On doit aussi noter que la loi karmique se manifeste dans les deux sens, c'est à dire qu'un être humain peut également avoir une compensation bénéfique à recevoir et dans ce cas être considéré comme ayant crédit karmique.
A chaque décès ou transition, l'âme quitte le corps qu'elle incarnait avec un bagage dû à la loi karmique : selon qu'elle aurait réussi ou à échoué, certaines épreuves dans sa vie seront payées ou compensées dans les prochaines incarnations.
La plupart des âmes au cours des incarnations successives s'enfouissent dans les sables mouvant du matérialisme, et perdent le souvenir de leur origine divine.
Par contre des âmes volontaires se virent attribuer des missions spéciales à accomplir. La réincarnation aide bien ces âmes dans leur tâche. Quand toutes les âmes ont soit rempli leur mission soit payé leurs dettes pour d'autres, toutes réintègrent l'âme originelle, le Dieu originel (l'Alpha et l'Oméga, le début et la fin).
A chaque incarnation, l'âme rentre soit dans la même classe soit dans la classe supérieure de la vie : l'âme est toujours en évolution (Comme nous l'avons vu, elle ne peut régresser dans un être inférieur ou un quelconque animal.) Si elle réussi brillamment les épreuves dans cette classe elle sera plus ou moins récompensée dans la classe supérieure.
Il est des personnes qui subissent dans la vie des tas d'épreuves mais font du bien autour d'elles, et d'autres vivent dans le luxe et le bonheur sans se préoccuper des autres: ce qui explique la loi de la réincarnation.
Autrement dit: « tu récolteras ce que tu as semé ».
« La haine apporte la haine, l'amour apporte l'amour », « qui sème le vent récolte la tempête ».
Certaines âmes arrivent dans la plus haute classe, ayant accompli toutes les épreuves, réussi tous les examens, deviennent des guides ou des maîtres, des Bouddhas en Orients, des Rose+croix en Occident.
Ces âmes de « parfaits connaissants » se voient conférées par DIEU, la direction de groupes de chercheurs, de philosophes, de mystiques. C'est comme ceci que naquirent les religions et les sociétés ésotériques.
Certains de ces maîtres sont connus sous des noms comme : Gautama-Bouddha, Jésus-Christ, Kut-Hu-MI pour l'Ordre de la Rose+Crois AMORC, Madame H.P. Blavatski pour les Théosophes. Certains ont posé des énigmes dans l'histoire, tel le comte de Saint germain, Cagliostro, etc.

C'est au moment où le nouveau né prend son premier souffle, hors du ventre de sa mère que l'âme s'incarne dans le corps du bébé, ce qui cause son premier cri, et un choc psychique si fort que le petit être perd la mémoire de ses vies antérieures. De ce fait il devient prisonnier de la chair et de la matière. Après la mort, ou transition, l'âme s'évade de ces étraves charnelles et va sur un 'plan' que nous qualifierons de plan astral ou cosmique (sorte de classe intermédiaire, classe de vacances), où elle prend conscience de son évolution, du bout de chemin qui lui reste à parcourir, les épreuves qui lui restent à surmonter, et prépare sa future incarnation pour la faire avancer sur le chemin de DIEU Donc chaque personne à une mission sur terre.

SYMBOLISME DU CHIFFRE 7
L'homme se trouve au milieu des 7 classes de 1a création: Minéral, Végétal, Animal, Humain, Ange, Archange, Christ. L'âme reste 7 jours près du lieu où elle a vécu ses derniers jours L'enveloppe charnelle doit être incinérée 7 jours après la transition (de la poussière tu retourneras à la poussière de la terre d'où tu est venu).
Une âme non incarnée est asexuée, elle se divise en deux entités lors de la première incarnation pour s'incarner soit dans un corps d'homme soit de femme. Pour réintégrer Dieu, l'âme passe par les 7 cycles de la création et effectue le nombre voulu d'incarnations dans chaque cycle. Mais au delà du plan christique, tout cela dépasse la connaissance humaine.
Après que les cycles des réincarnations sont terminés, que les missions sont accomplies, et que le karma soit épuisé, les deux âmes (homme et femme) qui progressaient séparément se rejoignent pour former une seule âme asexuée (d'où l'imagerie des anges), ce que les grands mystiques appellent : l'Initiation Suprême.
Cinq cents ans avant Jésus-Christ, les Brahmanes des Indes enseignaient déjà la doctrine de la réincarnation qui fut reprise plus tard par Gautama-Bouddha qui fonda les bases du Bouddhisme.
Cette doctrine était comprise dans les enseignements du maître Jésus. N'a t il pas dit de Jean-Baptiste : « c'est E1i qui est déjà venu. Mais ils ne l'ont pas reconnu. ». « Saint Augustin a dit: « n'ai-je pas vécu dans un autre corps avant de pénétrer dans la sein de ma mère ? »
La doctrine de la Réincarnation fut écartée des enseignement de l'Eglise Chrétienne en 553 après Jésus-Christ. L'empereur Justinien fit condamner les écrits d'Origène, d'inspiration platonicienne, donc la réincarnation.
L'empereur écarta les patriarches de l'église, du concile de Constantinople afin de pouvoir mettre à sa botte les dirigeants de l'église. Et de ce fait faire disparaître le décret de Calcédoine et de la notion de la division du Christ en deux natures (humaine et divine) En fait le 5ème concile fut une grosse combine politico-religieuse et la victime en fut la réincarnation due aux idées platoniques, orogéniques, laïques et religieuses.
Mais qui était donc Origène (185-254 après JC). Au 2ème siècle de notre ère, il enseignait à l'académie chrétienne d'Alexandrie (Egypte). Origène est d'origine grecque, il passa toute sa vie à préserver les évangiles originaux.
St. Jérôme (347-420 ap JC)

Ce concile n'a rien été de plus qu'une supercherie élaborée, pour dissimuler la réunion d'un conclave plus restreint qui s'était tenu quelques jours plus tôt au cours de cette cabale secrète. Les évêques réunis à Constantinople avaient à prendre en considération sur ordre de l'empereur Justinien une forme d'origènïsme qui n'avait rien à voir avec Origène.
Théodore de Scythopolis, un disciple d'Origène fut obligé de se rétracter sous les ordres de l'empereur.
Mais revenons dans l'Egypte ancienne, un livre appelé le "Livre De Thot" vit le jour, à la même époque apparaît le Livre d'Hénoch, chez les Hébreux, ainsi que le Livre d'Hermès en Grèce. L'auteur du livre d'Hermès n'était autre que Hermès Trismégiste (Le trois fois grand, trois fois Mage).
Ces 3 livres sont à quelque chose près les mêmes, donc du même auteur.
Le livre de Thot :
Ce livre appartenait à l'académie d'Alexandrie, siège des thèses réincarnationnistes. (Normalement il aurait dû être brûlé dans l'incendie qui mit fin à cette fastueuse école.) Ce livre n'avait que 78 pages : les 22 principales pages de ce livre sont les 22 Lames majeures du Tarot et les 56 autres pages sont bien sûr les 56 lames mineures du Tarot dont certaines symbolise réincarnation.

Le livre d'Enoch

Ce livre est la copie du livre de Thot.
Le livre d'Hermès :
C'est aussi le frère jumeau du livre mais avec en plus en page de préface la table d'émeraude. D'Hermès Trismégiste :(Haut est comme ce qui est en bas etc...)

De là sortirent des livres qui avaient plus ou moins à voir avec la réincarnation. Du livre de Thot on tira : Le Livre des morts (Egypte). Du livre d'Enoch : la Kabbale constituée du Zohar et du Talmud. (Chez les Hébreux.)
Le livre d'Hermès inspira Aristote qui créa les premières écoles d'Esotérisme en Grèce. Les conquêtes grecques permirent la rencontre de l'Enochisme et
L'Hermétisme, de cette union naquit la Bible Christique et le christianisme.
Le livre d'Hermès est retrouvé en Arabie ou des sages en firent un manuel d'Alchimie.

Après les conquêtes espagnoles, le fameux manuel tombe dans les mains, des sages européens créèrent les sociétés Initiatiques.
Sous le pharaon Aménophis IV dit "Akhenaton", la livre de Thot et la théorie monothéiste du pharaon donnèrent naissance aux religions coptes, et Gnostiques.
Parallèlement, le pharaon réuni les écoles de mystères de son pays pour en faire un seul ordre qui deviendra plus tard l'Ordre de la Rose+Croix. ` Les gnostiques laissèrent les manuscrits de la mer morte. La gnose fut comprise au 12ème siècle par les Albigeois, qui devinrent les Cathares. La Kabbale inspira des grands mystiques comme Martines de Pasquali et Louis Claude de St Martin, d'où le livre : le tableau naturel des relations entre Dieu, et l'homme et l'Univers. Cette doctrine fut reprise plus tard par : Papus (Dr Encausse) qui fonda l'Ordre Martiniste.

La Kabbale fut comprise par des sages qui étaient maçons, ils se servirent de l'enseignement kabbalistique pour s'affranchir et devinrent les Francs-maçons. Au 14ème siècle, un alchimiste, Nicolas Flamel possédait un livre nommé le livre des opérations magiques d'Abraham le Juif en 49 AV JC. L'être appelé Hermes, Enoch et Thot est venu sur Terre pour enseigner la science de l'intégrité des corps et des âmes autrement dit, la réincarnation.
De ce fait il semblerait que les enseignements bouddhistes aient un parallélisme très proche avec la tradition occidentale.

Point de vue du Dr H Spencer Lewis. Sur les intervalles de temps entre deux incarnations. En effet chaque être humain se réincarnerait approximativement tous les 144 ans.) Autrement dit la durée moyenne entre 2 incarnations serait de 144 ans, cela ne veut pas dire qu'il ne puisse y avoir d'exceptions à cette règle générale. Tout comme il existe une moyenne pour la durée de gestation humaine, bien que celle-ci puisse parfois varier, il y a de même une moyenne de temps pour chaque réincarnation, laquelle aussi peut varier selon les circonstances, il a été calculé cependant que bien qu'il y ait des variations dans les périodes de 144 ans, après 10 ou 12 réincarnations le nombre total des années, dans cette période indique que la moyenne entre 2 incarnations est bien d'environ 144 ans cette loi agit différemment sur un homme primitif, un suicidé, un disciple, ou un maître (les demeures de l'âme R.M Lewis). Cette loi, il faut faire une différence entre la réincarnation d'un homme ordinaire, et celle d'un adepte.

REINCARNATION ET RELIGION
La réincarnation était déjà enseignée dans l'antiquité égyptienne. Elle serait la base de l'enseignement secret dans les écoles de mystères. Plus tard nous retrouvons cette doctrine dans le Bouddhisme, le Gautama Bouddha l'a enseignée dans le contexte religieux. Pappus a dit que la religion chrétienne est une suite directe de la religion égyptienne. A l'origine, la religion chrétienne n'avait pas condamné la réincarnation. Au fameux concile de Constantinople, comme nous l'avons vu plus haut, il a été dit «que celui qui proclamerait être venu sur Terre par dégoût du Ciel est un anathème». Le Dr Rozier nous dit : « Je veux seulement prouver que les Catholiques ont le droit de croire à la réincarnation, ce qu'il leur paraient le plus rationnel à cet égard : l'opinion général chez eux, est qu'on ne vit qu'une fois sur la terre, mais il n'existe aucune interdiction réelle de croire le contraire ».
Dans la Bhagavad-Gita on lit : « Ce qui est né doit mourir et ce qui est mort doit renaître ».
Dans la tradition hébraïque, il est dit que les âmes descendent dans la Schéol, sorte de réserve ou lieu d'attente.
La philosophie grecque antique, chère à Platon, enseigne la réincarnation.
Les Druides celtes l'ont aussi enseignée.

Les Druzes eux affirment que la réincarnation est immédiate : un Druze ne meurt pas, il transmigre. Chez eux la réincarnation est un phénomène normal, assimilé dès leur plus jeune enfance.
Les Cathares croyaient non seulement à la réincarnation mais aussi dans des cas vraiment très graves à la métempsycose de certaines âmes en des corps d'animaux. La création chez eux s'opère à partir d'une matière préexistante ou de la substance même des créatures mais pas à partir du néant. Elle est toujours divine ou diabolique.
Les âmes selon le dualisme absolu n'ont rien de commun avec le corps qui les emprisonne : un noble a pu être un paysan dans une existence passée, un paysan pourra devenir un noble dans une prochaine incarnation, cet homme a été une femme et cette femme a été un homme. Pourtant la misogynie n'avait pas tout à fait disparue du Catharisme.
Mais le dogme enseignait non seulement les âmes asexuées étaient égales, mais encore que les réincarnations changeaient les hommes en femmes et les femmes en hommes. Et que toutes les âmes seront sauvées est plus rassurant que le Catholicisme qui professe que beaucoup d'entre elles seront damnées. Par contre le Catharisme affirme: les âmes ont subi l'emprise du mal et de la douleur au cours de réincarnations successives et étant ainsi purifiées, elles font l'objet d'une Sorte de re-création.
Presque le trois quart de la population terrestre on accepté la doctrine de la réincarnation. Mais cette doctrine est généralement très mal comprise en occident, même les mentalités éclairées de cette partie du monde ont confondu la réincarnation avec une ancienne doctrine supertitieuse, la Métempsychose.
Le Chrétien orthodoxe moyen est peut-être le plus acharné à soulever des objections contre cette doctrine.
La vraie doctrine de la réincarnation nous certifie que nous passerons par un grand nombre de naissances et d'incarnations sur Terre, et pour finir, après avoir eu de nombreuses occasions d'apprendre la vie, de compenser nos mauvaises actions et de purifier nos natures pécheresses, nous arriverons au jour du changement. C'est alors que nous seront déterminés si nous sommes purifiés de coeur et de pensée, à l'image de Dieu, pour demeurer en Dieu ou continuer dans la douleur et la souffrance le cycle des réincarnations.
On attribue à Pythagore l'introduction en Grèce de ce qui peut être appelé la doctrine de la réincarnation. L'historien Hérodote (484-420 av JC) affirme qu'elle fut inventée par les égyptiens. La réincarnation tient une place importante dans les écoles de Mystères Orphiques.
En Grèce il était déclaré que l'âme ne pouvait pas trouver la libération de la chaîne des réincarnations avant qu'elle n'ait acquis la ''lustration'' (purification), le châtiment consistait en une série de renaissances avant que la libération finale puisse avoir lieu.
La réincarnation est acceptée de nos jours par des milliers de personnes comme une croyance de remplacement à l'idée conventionnelle de l'existence immortelle d'une âme telle qu'elle est présentée dans les écrits sacrés et dans la théologie des religions monothéistes orthodoxes comme le Judaïsme, le Christianisme ou l'Islam. Dans la conception moderne de la réincarnation, l'âme est une substance, une sorte de segment divin qui est implantée dans le corps.
Peut-t-on prouver la réincarnation?
Peut-t-on prouver que Dieu existe ?
Les chrétiens orthodoxes ont le plus souvent horreur de la croyance en la réincarnation. Soit parce qu'ils ne sont pas familiarisés avec le sujet, soit en raison de préjugés religieux dogmatiques. Volontairement ou non, ils l'identifient avec la métempsycose. Mais avec l'évolution des moeurs, le Christianisme sans prendre position sur le sujet préfère l'ignorer même si des chrétiens s'interrogent ; Beaucoup refusent l'idée floue sur le devenir de l'âme après la mort, au lieu d'aller en enfer où dans le meilleur des cas au paradis, pourquoi ne pas revenir sur Terre pour progresser de vie en vie. Actuellement de plus en plus de scientifiques se penchent sur le problème et ne manquent pas d'argumenter leurs convictions. D'autre part la fameuse impression du 'déjà vu' qui est un réveil d'image d'un lieu ou d'un objet provoque un sentiment de connu.
Depuis la redécouverte des traditions religieuses de l'orient, longtemps ignorées car dérangeantes, notre civilisation occidentale de plus en plus matérialiste se trouve confrontée à des hypothèses solides qui choquent ses convictions et bousculent les croyances. Mais même si le phénomène de la réincarnation reste trouble, nous ne pouvons pas l'ignorer car cette notion fait un retour en force.
PETIT LEXIQUE
La Transmigration : processus conduisant l'âme à changer d'état, de condition ou de séjour en prenant une forme ou une autre sur Terre où ailleurs.
L'ensomatose : ou incorporation, immersion de l'âme dans la chair ; la répétition périodique de cette chute est la métempsycose. Certains considèrent qu'elle ne peut se faire que si l'âme passe d'un corps terrestre à un autre.
L'empsychose : action d'animer le corps lors de la réincarnation l'âme est ici perçue comme un souffle de vie.
Rebirthing : notion de renaissance plus couramment citée sous son équivalent anglo-saxon. Rebirthing est interprété de différentes manières selon le contexte.
Palingénésie : du grec palin = de nouveau et gènèsis = naissance.
Bilocation : sortir hors du corps, voyage astral, du verbe Biloquer.


LES ECRIVAINS CELEBRES
____________________________________________________________________________________________________
H.Spencer Lewis, R.M.Lewis, Raymond Bernard, Christian Bernard, Lobsang Rampa, Papus, Jean Le poulain, Bridley Murphy, Gabrielle Carmi etc.

AU MOMENT DE LA MORT (LA TRANSITION)
L'âme et le moi individuel se séparent graduellement du corps. Cette séparation n'est en général ni soudaine ni brutale et l'essence animique ne se retire pas du corps en montant instantanément vers le royaume spirituel cosmique. Cette période de transition dure de dix minutes à une demi-heure environ et parfois même plus longtemps.
Est-ce que les animaux ont une âme? Il existe une âme groupe pour le règne animal, de même que pour toutes les créatures vivantes dans l'univers. Il existe une essence animique pour le règne végétal, une essence animique pour le règne animal et une autre pour le règne minéral.
L'âme d'un chien se réincarnera dans le corps d'un animal plus évolué. Peut-être qu'un singe après plusieurs incarnations pourrait espérer être un humain ? L'un des arguments les plus fréquents dont se servent ceux qui se refusent à croire à la réincarnation est : s'il est vrai que nous avons déjà vécu auparavant et qu'il reste quelques notions de ces existences, pourquoi ne pouvons nous nous souvenir de nos vies antérieures ? L'un des résultats, le meilleur et le plus réconfortant de la compréhension de la doctrine de la réincarnation est peut-être de dissiper en nous toute crainte de la mort. Celui qui admet et comprend la doctrine sait vraiment que la mort n'existe pas.
La doctrine de la réincarnation nous assure que nous suivons la voie qui a été préparée par le Maître Jésus.
L'heure de la mort n'est pas fixée, seules les circonstances le sont, mais la mort n'arrête rien. Toute notre existence est régie par le karma ou la Loi de Compensation.
Une action bonne portera ses bons fruits, une action mauvaise sera compensée par une expérience pénible. A tous égards la mort est une naissance. Après la transition même. Si le corps semble torturé, il n'y a aucune conscience de la douleur par contre dès le début de la séparation il y a chez le mourant une perception aiguë d'un ordre plus élevé, la conscience s'élargit pour embrasser une connaissance plus vaste, incluant l'entourage mais aussi le monde différent où elle se retrouve.
Il est faux de croire que la personnalité animique, à peine libérée de ses entraves matérielles, se présente aussitôt devant un juge qui déterminera la valeur de l'incarnation qui s'achève et fixera à l'âme personnalité une demeure. Il est aussi stupide de croire que la transition à peine achevée, que l'âme personnalité verra Dieu, le Christ ou un quelconque maître cosmique qui l'accueillera ou prononcera un quelconque jugement. Par contre après la transition, il existe : ce que les grands mystiques appellent "Les demeures de l'âme", le maître Jésus n'a-t-il pas dit : << Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon père >>.
Elles sont composées de 7 degrés chacune et se composent de grades, 12 phases d'évolution de l'âme personnalité. Et ne perdez pas en mémoire que tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas...
Dans ces diverses "classes" l'âme personnalité n'est pas seule, elle se retrouve avec d'autres âmes avec le même degré d'évolution.
L'oubli des vies antérieures
Puis les fluides du fleuve de l'oubli, fleuve astral et non physique, entourent l'esprit qui va descendre: l'ensomatose ou immersion de l'âme personnalité. Cette perte de mémoire est indispensable pour éviter le suicide.
Pappus classait la réincarnation en 7 phases :

1 Agonie terrestre
2 Mort terrestre et Naissance spirituelle
3 Constitution des organes astro-spirituels
4 Vie spirituelle, participation indirecte à la vie terrestre et constitution des futurs organes physiques par la création de leurs clichés astraux.
5 Apparition des épreuves de la prochaine incarnation, acceptation libre et volontaire de toutes épreuves, puis demande de réincarnation.
6 Agonie spirituelle (le sommeil astral, de Raymond Bernard). Absorption des fluides du Léthé (l'oubli) et descente vers la Terre.
7 Naissance terrestre et constitution progressive des organes du corps physique.
Si l'homme avait conscience de tout ce qu'il lui faut racheter, il Ne voudrait même pas commencer la vie physique et se suiciderait tout de suite.

Une fois parvenu dans l'autre plan, un être désincarné utilise de nouvelles facultés pour communiquer sa pensée. Mais ses nouvelles facultés ne font pas oublier l'acquit de la dernière incarnation, et l'être désincarné conserve la mémoire du dernier langage terrestre qu'il a parlé. Mais cette mémoire s'obscurcit peu à peu pour ne reparaître qu'à la prochaine incarnation.

La théorie de la réincarnation : n'est en aucun cas nuisible à aucune religion.
A moins qu'une religion veuille imposer un quelconque dictat. Elle donne les réponses à plusieurs questions que le commun des mortels se pose. D'où viens-je ? Que fais-je ? Où vais-je ? Ou encore "qu'ais-je fais pour avoir tant de malheur ?".
Peut-être que le Vatican a quelque chose à se reprocher ? Dans ses archives dort un "si terrible secret".
"N'oublions pas qu'Apocalypse veut dire Révélation".
« Et lorsque je serai mort et loin, il y aura toujours la naissance d'un enfant dans ce monde pour pendre le relais. »
La personne qui admet la Réincarnation ne peut être raciste car elle sait que tous les hommes ont la même origine.

LE VENTRE D'UNE MERE EST LE PLUS BEAU DES TEMPLE.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite