La sensation du réel - Namasté, Ce que j'ai appris de la métaphysique à propos de ce sujet est ceci *** Notre conscience n'appréhende que ce qu'elle contient. Nous ne sommes pas

 
tl4
Où se situe le réel sous le prisme de l'homme en tant que "créateur de mondes" ?

Avis sur la question
icone

La sensation du réel

Le 14 avril 2010 par Thazz1
Namasté,
Ce que j'ai appris de la métaphysique à propos de ce sujet est ceci
***
Notre conscience n'appréhende que ce qu'elle contient. Nous ne sommes pas conscients de ce qui est extérieur à nous. En réalité, la conscience est un décalage entre ce que nous sommes en réalité et ce que nous croyons être.
***
L'univers est un ensemble de sensations créées au sein de notre conscience, sensations relatives qui constituent un champ d'expérience que nous nommons réalité.
***
La seule chose dont nous soyons certain est le "Je Suis".
***
La seule chose qui soit de manière indéniable, sans aucune justification subjective ni aucune hypothèse est le Néant. Le néant est donc la seule cause possible.
***
Pour exister, le néant doit être infini, or l'infinité ne peut exister que si elle est nulle. Le néant doit donc être infini ET nul.
***
La nullité pour exister doit rejeter l'infini hors d'elle même... c'est la conscience. La conscience est bine un décalage entre ce que nous sommes vraiment (néant donc infinis) et ce que nous croyons être (la nullité).
***
En fait, tout ce qui nous entoure est "Je Suis" car ce que nous définissons comme étant le moi est en réalité le point nul autour duquel nous échafaudons l'infini selon notre propre point de vue.

Nous sommes donc des créateurs incessants et nous vivons dans notre propre création, car par nature nous sommes néant, mais sans conscience nous ne le savons pas. En revanche, dès que la conscience est, alors nous ne sommes plus seulement infinis, nous sommes aussi le zéro qui permet au néant d'être, mais étant cela nous devenons séparés de notre "absoluté".

Le présent dans lequel toute chose se manifeste n'a aucune existence réelle. Le présent est nul, et infini.
Seule la conscience permet d'imaginer ce qu'est l'infini. Mais cet infini que nous définissons autour de ce que nous pensons être nous, autour de ce "point zéro" n'est en réalité que notre propre infini, et il est intérieur. L'univers est en nous car nous n'avons aucun limite. Notre quête est donc éternelle: être conscient de ce que nous sommes vraiment, mais nous ne pourrons jamais en être conscient car justement la conscience nous sépare de cet état ultime et absolu. Dès lors que nous serons relié entièremet à notre absolu, nous deviendrons néant, donc inconscients car infinis et nuls.
Ce qui nous sépare est aussi ce qui nous relie car si la conscience nous sépare de l'absolu, elle lui donne une existence, elle la nomme. Serait-ce le fameux LOGOS, le Verbe qui s'est fait chair ? La chute d'Adam du paradis originel (l'illusion de l'être qui rompt le néant) ?

Nous sommes un infini qui rêve qu'il est nul pour mieux se connaître en tant qu'infini. C'est l'acte de création par essence, notre nature ne peut être que créative car la création est notre expérience intérieure.

Tous les avis

Donnez vous aussi votre point de vue sur la question
en cliquant sur 'Donner son avis'.
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite