-

 

Infos pratiques


tl4
La souffrance a-t-elle un sens ?

Avis sur la question
icone

Le Bien et le Mal font partie de nous et nous aide à évoluer

Le 23 janvier 2009 par Partage
Le Bien, le Mal font partie de notre vie.
Ce qui ne tue pas, nous rend plus fort.
Comment pourrions nous prétendre ce qu'est le Bien, sans avoir côtoyé le Mal ?
Ce qui fait que nous pouvons évaluer et apprécier la différence entre le jour et la nuit, l'hiver et l'automne, la souffrance et le bien-être... la vie et la mort, le noir et le blanc, les belles choses de la vie et ce qui l'enferme.
Se positionner en tant que spectateur de sa vie, nous procure cette possibilité d'apprécier le parcours de notre propre vie et par la même occasion de rectifier nos erreurs qui ne sont pas préjudiciables mais des buts en soi.
Des buts dans le sens d'un bien-être.
Si nos routes étaient droites, sans embuches, nous n'aurions plus rien à apprendre, notre vie serait fade, routinière, insatisfaite... et probablement incomplète.
Certaines personnes deviennent martyres de leur propre vie, ils se persécutent volontairement ou inconsciemment.
Pourquoi certaines personnes répètent le même schéma dans une vie, schéma qui devient spirale et dont certains ne parviennent plus à en sortir...
Toutes ces questions ont face à elle des réponses, mais faut-il encore se poser les bonnes questions.
Nous avons tous le choix du chemin que l'on veut prendre et si ce chemin ne nous convient pas d'en reprendre un autre, mais l'autre chemin est-il le bon ?
Il faut parfois prendre des risques, mais personne ne peut prétendre ce qui se trouve au delà du prochain tournant...
Nous sommes maître de nos décisions, mais il faut en accepter les conséquences, celle de nos erreurs.
La plupart des êtres humains ont plus facile de trouver un responsable à ses propres erreurs que de l'accepter lui-même.
L'égoïsme, la lâcheté, l'égocentricité font partie de notre univers, c'est l'arme la plus facile pour se déculpabiliser de ses propres erreurs et pour transmettre sa souffrance alors qu'elle est propre à la personne et qu'il lui revient d'accepter.
Être bien après avoir été mal nous aide à comprendre la souffrance de l'autre et nous permet de l'aider.
Être en souffrance nous rend plus sensible, mais ne peut en aucun cas être utile à l'autre, si nous sommes nous-même égarés, comment pourrions nous l'aider à trouver son bon chemin.
Autant demander à une personne ne sachant pas nager d'aller secourir quelqu'un qui se noie...

Aide-toi et le ciel t'aidera...
C'est en trouvant ou cherchant la paix intérieure que l'on peut enfin être disponible et à l'écoute de l'autre et apporter une aide universelle.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite