-

 

Infos pratiques


tl4
Qu'est-ce que le lâcher prise ?

Avis sur la question
icone

Le lâcher prise

Le 03 novembre 2004 par Micheline
Le lâcher prise est un état de conscience où la peur n'existe plus. Contrairement au "laisser tomber" où là, on accepte mais avec résignation, dans l'état de conscience du lâcher prise, on sait que seul le mieux peut arriver. L'on se sent dans la confiance.
Je pensais connaître le lâcher prise lorsque, il y a quelques mois, je suis tombée gravement malade. Je commençais par prier et méditer pour savoir ce que je devais corriger dans mon état d'être, quel était le pardon à donner. Dans ma méditation je reçu comme réponse : "Pense que je t'aime". Je méditais donc quelques jours sur l'amour Divin. Mon état empirait. Je décidais de demander de l'aide à un Frère de Lumière. La réponse fut : "Je ne peux te donner la guérison, tu dois y arriver toi-même."
Les jours passaient j'allais de plus en plus mal. Je faisais une septicémie. Nous avions décidé, avec mon mari, de ne plus rappeler le médecin. J'attendais la mort en disant : "Que Ta volonté soit faite." Mais je le disais avec regret, pas par peur de mourir, mais convaincue d'avoir encore des beaucoup à apprendre et à faire.
Un matin où je sentais que le coma était proche, je m'abandonnais enfin à Dieu dans la confiance. Non plus à regret mais consciente qu'en Dieu seul le bien peut arriver. Plus de regret, plus de peine, la tranquillité d'esprit.
Le résultat ne se fit pas attendre. Nous étions le jour du réveillon de Noël. Mon médecin est venu de lui-même, sans que nous l'ayons appelé. Il avait trouvé l'antibiotique que je pouvais supporter (je ne peux recevoir aucun antibiotique à cause de réactions violentes allergiques). Il n'avait pas pensé que j'étais aussi mal. Il trouva une infirmière qui a accepté de se déplacer pour me mettre aussitôt en perfusion. Je me suis rétablie. Mon rein considéré comme perdu, à cause des séquelles de cette infection, s'est rétabli inexplicablement et la dialyse qui semblait inévitable a été évitée.
A travers cette expérience j'ai découvert une nouvelle dimension au lâcher prise. Beaucoup de mes peurs sont parties. J'ai pris conscience que, quelque soit le problème, aussi grave soit-il, en Dieu il sera résolu au mieux. Il suffit de s'abandonner à Dieu. Notre travail c'est de ne voir que Dieu en chaque situation et le laisser agir.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite