-

 

Infos pratiques


tl4
Qu'est-ce que le lâcher prise ?

Avis sur la question
icone

Le regard de l'amarante

Le 02 mars 2005 par Perceneige
J'ai acheté récemment un thé au lotus qui enferme en lui un trésor. Il se présente sous la forme d'une petite boule tissée et odorante. Lorsque vous plongez cette boule dans de l'eau bouillante et que vous la laissez infuser quelques minutes. il se dégage de cette petite sphère une fleur d'amarante.
Lorsque la fleur éclose se libère, votre thé est prêt .
Je commencerai donc par cette synesthésie pour vous faire partager ma vision du lâcher prise.
Le lâcher prise suppose un travail sur soi, le « tripalium » est parfois douloureux et il porte bien son nom. La fleur d'amarante, elle, attend patiemment dans sa sphère elle attend sa libération. Le lâcher prise est une infusion du coeur, il libère votre être véritable, le fait naître à la vie. Telle cette fleur captive le lâcher-prise vous invite à une singulière renaissance. Lâcher prise c'est se lever un matin est se dire que nous nous pesons, nos angoisses, nos peurs, nos soucis quotidiens nous pèsent et notre dos a mal et notre coeur a mal et notre âme est captive de la sphère. La sphère est une enveloppe accessoire. Elle protège la fleur mais n'est pas la fleur. L'amarante c'est le sang de votre âme qui éclot à l'ombre des regards. Le sang de l'amarante c'est ce troisième oeil qui est en vous et par lequel vous voyez souvent ce que vos yeux ne peuvent voir. Tout est question de perspective, le lâcher-prise n'échappe point à la règle du mouvement perpétuel. Lâcher c'est se laisser aller à être. Se laisser à être soi avant d'être ce que les autres pensent que l'on est. L'amarante est un miroir inversé, c'est le miroir de l'âme dans lequel nos actions se contemplent. C'est le miroir de Dieu dans lequel ne se reflète aucun visage. Seul l'Amour se reflète dans le miroir de Dieu. Le visage est l'écorce, le regard intérieur est la sève qui alimente, la sève qui, impavide, crée son propre chemin vers le coeur. Le regard intérieur est un mouvement perpétuel qui embrasse le coeur. Ce regard est un oiseau qui s'envole en déployant ce qu'il à de pus beau : sa liberté d'oiseau qui s'envole. Pour voler l'homme ne doit t-il pas oublier qu'il s'envole ? Il doit avoir confiance en ses ailes et faire le vide nécessaire. Il est des vides merveilleux qui mettent en valeur le plein. En peinture c'est pareil non ? le vide est toujours là pour mettre en valeur le plein, sans le vide le plein n'existe pas car on ne le voit pas. Un ancien proverbe dit que 'la beauté est dans les yeux de celui qui regarde'. Il en va de même pour le lâcher prise il est dans les yeux de celui qui s'oublie. Lâcher prise c'est s'abandonner à soi non pour le plaisir d'être à soi mais pour la joie d'être soi. Lâcher prise c'est faire de sa vie une apesanteur quotidienne, je ne dis pas là qu'il faut se réfugier uniquement dans la spiritualité, car lorsque l'on ne vit que pour la spiritualité on finit parfois par oublier la vie, la vie de tous les jours celle qui nous pousse à être nous, plein de vices et de petites vertus. La spiritualité, le regard intérieur ne sont pas un refuge, ce sont juste des possibilités d'élévation.
Observez le regard de l'amarante et vous verrez alors peut être une âme en train d'éclore...

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite