-

 

Infos pratiques


tl4
Dans quel but l'homme a-t-il été créé ?

Avis sur la question
icone

Limités ?

Le 30 avril 2007 par Myloona
Je vais exposer mon point de vue sur ce sujet en soulignant le fait que cela n'engage que moi et que mes idées sont issues de mon expérience personnelle, de mes croyances les plus personnelles et de l'ensemble de mes lectures.
Je commencerai par quelques questions :
Quand tu dis que l'homme qui mène sa petite vie tranquille "sert" peut-être quelque chose tout en l'ignorant, tu parles d'une sorte de manipulation par des entités spirituelles (ou ce "quelque chose qui nous dépasse et qui nous gouverne") ?
Tu considères donc que cet homme peut être comme un pion, une marionnette ?
Si ce sont des entités qui nous veulent du bien, tu penses qu'elles feraient en sorte que nous accédions tous à la "compréhension" ?
Mais que fais-tu du libre-arbitre ?
Tu dis aussi qu'"on" chercherait à nous limiter, oui mais quel serait leur but dans ce cas ? Si l'on croit en un Dieu le Père juste et bon, on ne peut légitimement croire que son but serait de limiter volontairement certains de ses "enfants" tout cela pour qu'ils restent juste dans l'ignorance. Ou qu'il puisse les "manipuler" afin que le chemin divin puisse perdurer sans risque d'interférence de leur part.
En fait, tu te demandes si nous sommes libres, non ?
Selon moi, nous sommes beaucoup plus libres que nous le pensons et cela fait peur.
Beaucoup se mettent des freins, se ferment, s'en remettent à la fatalité et subissent leur vie, c'est vrai. Mais l'âme cherche toujours le mieux pour elle et à un moment donné de ses différentes incarnations, au bon moment, elle choisit d'accéder à davantage de compréhension spirituelle et déclenche des situations qui vont l'amener à ces informations car elle sera prête.
Pour que le bien existe, le mal doit exister aussi donc on peut supposer l'action parallèle de forces négatives qui elles, par contre, auraient un intérêt à ce que le plus d'êtres possibles soient "limités" dans leur compréhension et donc leur évolution. Le but étant pour elles de faire pencher la balance en leur faveur et détourner nos âmes de la lumière.
Maintenant, je crois que chaque âme évolue à son rythme et en cela on peut dire que certains sont plus évolués spirituellement mais il ne faut pas y voir à mon avis un côté supérieur/inférieur ("limité") de la race humaine.
D'ailleurs, ceux qui sont évolués (et pour estimer le plus objectivement le degré d'évolution d'un être, sur quoi peut-on se baser ? Qui peut le faire en toute humilité ?) apprennent l'humilité et je dirais que l'un ne va pas sans l'autre.
Leur tâche essentielle serait de venir en aide (à leur manière) à ceux qui ne sont pas au même stade qu'eux.
Alors, on pourrait l'exprimer au travers d'une métaphore en disant qu'il y a des âmes enfants, adolescentes, adultes et âgées. Mais une âme expérimentée peut sembler vivre une petite vie tranquille selon ton point de vue mais de grandes choses peuvent se faire dans le quotidien d'une "petite vie". Quand on est "éveillé" ou proche de la sagesse, une petite vie tranquille peut être un moyen par exemple d'accéder à des états supérieurs de conscience, de transmettre de l'amour comme le ferait un fidèle qui servirait Dieu et son prochain (ex: méditation, contemplation, services rendus aux autres, grande tolérance/bienveillance, charité,...).
Et pourtant ça ne se verra pas forcément sur la personne qu'elle est cet être évolué qui donne un sens à sa vie et embellit celle des autres alors tu penseras probablement que c'est une brave personne qui se contente de vivre, de naître, d'apprendre ce qu'elle a à apprendre et puis vient l'heure de partir...
Il faut déjà bien connaître quelqu'un pour se permettre d'affirmer qu'elle se contente de sa petite vie tranquille et qu'elle n'a pas acquis un certain degré d'évolution. Plus on comprend, plus on évolue, plus on devient humble. (Logiquement et il y a toujours plein d'exceptions et plusieurs degrés!).
En fait, cela revient à parler de l'amnésie de l'âme qui s'incarne sur notre planète, qui oublie d'où elle vient et pourquoi elle est là. Certains se rappellent plus vite que d'autres mais cela ne veut pas dire que ceux qui ne se rappellent pas encore ne sont pas aidés dans ce sens. Chacun son rythme certes mais on connaît aussi ce proverbe "aides toi le ciel t'aidera".
Tout ce qui existe sur cette terre montre qu'il y a différentes phases d'évolution qui sont nécessaires.
Ceux qui nous aident là-haut sont toujours prêts à nous aider mais si l'on parle de quelqu'un qui "ignore" cette dimension spirituelle, alors il sera aidé sans qu'il s'en rende compte (comme c'est le cas pour une bonne partie des humains).
Au bon moment car je ne crois pas au hasard. (Tout dans la vie peut se résumer à une question de bon moment, non ? !
Quant au sens de la présence de l'homme sur terre alors qu'il la détruit, on pourrait se référer à l'histoire de notre monde depuis que l'espèce humaine est arrivée. Que de guerres, de sang, de haine, de morts, d'injustices, de nature saccagée pour l'argent, d'animaux tués pour notre plaisir !!! ! Des hommes ignobles ont commis des crimes planétaires, des tortures, ont laissé faire...
Mais ça c'est la moitié de l'histoire de notre humanité, c'est le côté pile.
Le côté face, c'est l'Amour, la vie qui a continué malgré tout, c'est tous ceux qui ont aimé/aidé/sauvé/ leur prochain, tous ceux qui se sont révoltés, qui se sont battus pour nos libertés, tout ce qui a survécu aux malheurs de notre civilisation. Ce sont les grands hommes et les grandes femmes qui ont redonné de l'espoir, qui nous ont transmis la connaissance, qui nous ont ravis de leur art, etc.
Mais il faut aussi remarquer que nous avons cette compulsion à retenir en nous souvent le négatif, comme des corps étrangers nourris/entretenus par la peur, l'arme qui tue le plus en ce bas monde à mon avis...
Nous sommes aussi arrivés à un stade sur cette terre où il est de plus en plus difficile de trouver de la lumière. Beaucoup d'entre nous ressentons que la balance penche du mauvais côté depuis longtemps et qu'il est peut-être déjà trop tard.
Si nous nous affligeons, nous n'agissons pas pour que cela change (c'est quand on a fini de pleurer que l'on peut agir). On peut aussi se complaire dans cette attitude. Se plaindre d'une situation montre certes que l'on souffre mais pas forcément qu'on fait tout pour que ça s'arrête...
Nous faisons presque tous cela je crois dans notre vie quotidienne, ex, s'exclamer offusqué : "oh, quand même, c'est pas normal que nous puissions être si intolérants les uns envers les autres !" et puis le lendemain, on va rejeter telle façon d'être qui nous aura déplu chez l'autre, on va chercher à imposer notre opinion sur tel ou tel sujet en devenant presque désagréable, etc...
Cette attitude envers la décadence de notre ère (et inspirée par celle-ci) peut créer des pensées négatives (peur, "auto flagellation mentale", anxiété, etc.) et les entretenir (et cela ne peut que profiter à ceux, ici et ailleurs, qui ont notamment besoin que les gens se laissent faire pour mettre en place leur système de mise à mal de nos valeurs).
Et si l'on croit en la force créatrice de la penséesavoir que tout ce que l'on voit en bien ou en mal sur cette planète est issu de pensées majoritairement collectives), inutile de rajouter que nous avons un pouvoir énorme sur notre réalité qui est pourtant une illusion (cf. Conversations avec Dieu de Walshe)...
Tout cela est complexe voilà pourquoi il est bien plus simple de ne pas se poser de questions et de prendre cette vie pour la réalité (même si ça fait souffrir).
Si on fait l'effort de regarder vers la lumière, même infime soit-elle, si on refuse que la négativité de ce monde nous envahisse (comme faire la sourde oreille, on sait tous le faire quand ça nous arrange, si on refuse de la "servir", si pour nous, c'est devenu plus qu'important de trouver un sens à la vie et à notre vie alors on est certainement en bonne voie pour aider nos frères humains et notre terre.
Et en cela la question du sens de la présence de l'homme sur terre peut trouver une issue dans le fait de vouloir empêcher par exemple qu'elle se meure, que la haine de la vie /de l'amour/ du respect soit combattue et vaincue, en agissant avec amour et sincérité, à notre échelle, selon notre degré d'évolution et notre volonté.
Pour moi, nous sommes tous et toutes des âmes venues nous incarner pour faire l'expérience de ce que nous voulons connaître de nous-même, pour accumuler une sagesse qui se construit au fil des incarnations. Je crois aussi au karma et aux dettes que nous avons laissé derrière nous.
Chaque vie a son sens et son utilité et on ne peut juger l'intérêt/le sens d'une vie.
Nous avons un ego qui veut souvent péter plus haut que son cul, pardonnez moi l'expression, et se porte volontiers juge et partie...
Je connais quelqu'un que j'admire beaucoup pour son talent et ses dons, très engagé pour l'écologie. Elle ne voulait pas d'enfants tant ce monde lui paraît abject et hostile mais un écologiste a réussi à lui faire changer d'avis en la persuadant que l'espoir réside dans les êtres à venir.
J'affectionne particulièrement cette phrase qu'il faudrait enseigner à la relève de notre espèce : "si tu veux que le monde change, commence par changer toi-même".

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite