-

 

Infos pratiques


tl4
Les nombres ont-ils un sens caché ?

Avis sur la question
icone

Numérologie de l'Ego

Le 17 décembre 2006 par Chaman_st_cerf
Tout est une question de point de vue, on est libre de voir des signes là où il n'y en a pas pour autrui.
Un exemple (parmi d'autre à trouver vous-mêmes) :
"JE" en cryptologie numérale basique (position des lettres dans l'alphabet) donne "l05". Hors si on le lis à l'envers (en tournant la tête vers le bas) on peut lire "SOI" (le 5 et le S se ressemble), on peut donc en déduire par la science des solutions imaginaires (pataphysique) que "JE" est l'inverse du "SOI".
Évidement, le jeu de chercher des signes (dans les nombres ou ailleurs) peut vite devenir une superstition car c'est plus courant que l'on ne le croit.
D'autre type d'association : "Eros 433" est une énorme météorite orbitant autour du soleil. La valeur 433 possède donc une référence au Dieu de l'Amour et nous fait signe chaque fois que l'on la croise.
De même pour rester dans le mysticisme romantique, "299" peut se décomposer en "29/9" jour de la Saint Gabriel, Raphaël et Michaël. "299" peut donc être une référence aux archanges pour celui que cela séduira.
Plus précisément, dans les table du Da'wa (orthographe homophonique), la hiérarchie des anges possède pour chaque entité une valeur numérale hébraïque : Gabriel (113), Michaël (903), Raphaël (46), etc.
On peut ainsi établir une liste de code de correspondances numérales et nominales qui nous suivra pendant toute la durée du jeu (une vie entière ?) sur les plaques d'immatriculation ou sur les codes barre, par exemple.
Une légende considère également la totalité des 10 chiffres comme l'alphabet à part entière d'une langue décimée ou tenue secrète, et prétend que Pi est l'écriture de l'Histoire Universelle.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite