-

 

Infos pratiques


tl4
Penser à son propre bonheur, est-ce être égoïste ?

Avis sur la question
icone

Petite réponse

Le 09 novembre 2006 par Lipega
Bonjour,
je voulais juste dire que pour moi quelqu'un de vraiment altruiste se rend compte qu'altruisme et égoïsme se confondent: pour lui, ces deux mots ont le même sens. Quand il agira pour quelqu'un, il saura que "l'égoïsme" de se faire plaisir en faisant plaisir à quelqu'un d'autre (altruisme) n'est que le voeux de vivre heureux dans une vie où les gens sont heureux..
Celui qui "est trop altruiste", c'est à dire qui a tendance à se sacrifier pour les autres ne s'est pas rendu compte encore que son malheur ou le désintérêt de soi n'augmente pas le bonheur d'autrui et que la meilleure façon d'aider les autres c'est d'être heureux soi-même pour pouvoir leur rendre un peu de cette force.
Souvent il m'est arrivé de me poser la question face à un ou une ami(e) en peine: faut-il mieux compatir: partager physiquement soi-même une part de la douleur de l'autre pour l'apaiser, lui diminuer sa peine, rentrer en emphase ; ou faut-il mieux créer une sorte de "barrière" (comme une plaque de métal pourrait le faire face à des ondes négatives), pour garder toute son énergie dans le but d'aider efficacement cette personne par l'action ? Cela parait plus froid, mais la tristesse ne résolve pas les problèmes.
lipéga

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite