Phénomène - C'est un phénomène qui ne date pas d'aujourd'hui. Au siècle dernier, lors de l'apparition des premières TSF et des premières télévisions en noir et blanc, les personnes du voisinage

 

Infos pratiques


tl4
Comment expliquer la solitude grandissante dans notre société actuelle ?

Avis sur la question
icone

Phénomène

Le 07 avril 2008 par Guymel
C'est un phénomène qui ne date pas d'aujourd'hui.
Au siècle dernier, lors de l'apparition des premières TSF et des premières télévisions en noir et blanc, les personnes du voisinage se réunissaient pour écouter et regarder les émissions diffusées.
Puis peu à peu chacun a voulu posséder ses propres moyens radiophoniques et télévisuels.
Dans les villages, le soir, il y avait des rencontres, des parlotes et ses échanges.
L'homme connaissait l'amitié de la rue, des jardins... sans oublier les petits commerçants qui entretenaient avec leur clientèle des relations privilégiées en matière de commerce. Je pense à la distribution des timbres, vacances et loisirs, puis aussi quelque chose de très important, ce qui satisfait une partie de la clientèle se sont les "ardoises" (pour info, c'est une facilité octroyée aux clients pour payer, leur courses par mois, ou à la quinzaine).
A cela, vous ajoutez les relations et les liens qui se créent dans les transports publics, aux gares, aux arrêts. Tout le monde se connaît, tout le monde ou presque se parle, et parle des évènements vécus dans les populations des villages, principalement.

La réputation des personnes qui vivent en ville est totalement différente. A la campagne nous dissions que les personnes vivant en métropole ne connaissaient pas leur voisin !
Un regard aussi, sur la lenteur des transports qui permettaient de communiquer. Le temps est un facteur important. Car dans ce temps-là, la qualité de vie permettait de prendre mieux son temps. Et en exemple je citerai, qu'en matière d'agriculture, pas question d'aller plus vite que la vitesse d'un tracteur, car le cheval faisait son oeuvre, mais à son rythme également. Les journées étaient bien plus longues en ce temps-là qu'aujourd'hui. Un salarié de nos jours à temps plein travaille sous un régime de moins de 40 heures par semaine.
Rajoutons, les familles partageant le même toit : la cohabitation à l'époque était beaucoup plus fréquente que de nos jours.
Pour s'en assurer, il suffit d'observer, l'offre et la demande des maisons de retraites qui manquent cruellement.
Certes, il faut vivre avec son temps, mais encore de nos jours, nombreuses sont les télévisions allumées dès le matin dans les foyers devant des enfants, sous prétexte que ceux-ci en sont déjà très dépendants.
En plus les jeux vidéo, les repas, etc. sont souvent pris devant le petit écran, ayant pris une place considérable dans nos modes de vie.
Nous sommes soi-disant au siècle de la communication. Je dirais que la vitesse de l'évolution de celle-ci est une cause de solitude également.
La véritable communication de personne à personne se meurt peu à peu. Et quand bien même nous nous rencontrons, c'est pour parler des sujets d'actualités !
Il y a tant à dire sur cette solitude grandissante, mais derrière cet aspect, il y a quelque chose de bien plus grave qu'il n 'y paraît échappant à la plupart !
A force d'ignorer la véritable souffrance de notre pays, la solitude s'aggrave. Il suffit d'observer l'évolution du Quart Monde dans chaque pays Européen ! Les médias nous montrent des images du tiers monde afin de sensibiliser les masses et venir en aide à ces personnes, alors que notre propre gouvernement ne fait rien pour nous. Le nôtre, limite notre pouvoir d'achat de jour en jour !
Mais voilà, c'est comme cela me direz-vous, que dire, que faire ?
Chacun y apportera son grain de sable, exprimera son avis et fera de son mieux avec les moyens dont il dispose. Mais tous ceux et celles souffrant de cette solitude grandissante se réveilleront un jour pour reprendre le dialogue sincère et véritable, celui qui conduit à la communication.
Mais au fait, dans beaucoup de ménages cette communication est très réduite : métro, boulot dodo, loisirs, télé et sorties.
Observez, de plus en plus de télédiffusion aux caisses des supermarchés et dans la plupart des établissement publics : bars, cafés et restaurants !
Quand communiquons-nous ?

Continuons à nous parler ! Continuons à communiquer !
Changeons les habitudes : lorsque dans la rue vous avez l'occasion de dire « bonjour » à tout le monde, enfin à quelques personnes, vous êtes pris pour un illuminé !

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite