-

 

Infos pratiques


tl4
Comment rendre notre action vraiment constructive ?

Avis sur la question
icone

Pour vivre heureux vivons cachés

Le 29 mars 2007 par Guymel
Pour une bouchée de pain
Les systèmes mis en place par les dirigeants politiques dans le monde ont tous le même but : préserver les capitaux, les holdings, les multinationales, sauver l'argent qui est le pouvoir, car ce sont les financiers qui décident de tout.
Les politiques eux-mêmes sont tellement corrompus, que nuls ne peuvent faire marche arrière.
Il suffit de voir, comment ils désolidarisent les masses à travers les médias, à travers les régimes de dictatures, et à travers les principes démocratiques mis en places. Ils jettent de la poudre aux yeux, des miettes, et NOUS... n 'avons pas le choix dans la société actuelle de faire marche arrière.
C 'est pourquoi certains marginaux se distinguent de ce pouvoir, la pauvreté est en partie voulue, la misère est organisée afin d'éliminer peu à peu ce que les guerres ne peuvent plus faire en Europe, mais qui continuent ailleurs dans le monde.
Nous devons quasi construire notre petit monde intérieur, vivre dans la discrétion, dans l'humilité, le don de soi, vivre pour soi, sans être bien évidement égoïste. Mais de là à comprendre que nous ne le serions pas face à cette misère, de quoi nous culpabiliser et de se dire, que même, si nous donnions ce que nous possédons pour y remédier, ce ne serait qu'une goutte d'eau dans tous les océans du globe réunis.
Nous faisons partie des chaînes de distributions alimentaires, et voyez-vous un détail qui ne m'échappe pas : vouloir manger des légumes et/ou fruits en dehors des saisons. Consommer ces produits en respectant le cycle normal et naturel de production pourrait avoir une influence économique sur nos producteurs locaux et leur rendre leur capacité de production, et dynamiser les produits du terroir.
Il est navrant de faire ce constat, qui ne devrait cependant pas surprendre, tant que nous vivrons dans une société matérialisée ou personne ne peut se passer de biens de consommation, nous ne pourrons apporter de modification sur les principes économiques dans lequel nous nous trouvons.
Tant que l'homme n'aura plus rien à perdre, de tout cela, il ne luttera pas, il subira... et qui vivra verra.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite