Rites - Qu'est-ce qui différencie une société initiatique d'une société non initiatique ? Y a t'il seulement des sociétés non initiatique ? Cela demanderait peut-être une recherche. Que je sache

 

Infos pratiques


tl4
Quand une société initiatique parle d'initiation que revêt pour vous ce terme ?

Avis sur la question
icone

Rites

Le 31 mars 2006 par Mandipas
Qu'est-ce qui différencie une société initiatique d'une société non initiatique ?
Y a t'il seulement des sociétés non initiatique ? Cela demanderait peut-être une recherche.
Que je sache l'initiation est un rite de passage et ces rites de passage existent depuis la notion même de culture et donc de société. De l'initiation spirituelle passant par la séparation presque totale du corps éthérique au corps physique dans l'ancien temps ou existant encore dans certaines sociétés africaines, aux bizutages ou aux mariages, aux PACS, aux réunions de quartier, à la fête que l'on peut donner pour sa retraite, aux groupes sectaires ou religieux, la première goutte de vin que l'on donne à un enfant, la première ivresse, le premier pétard, ne devons-nous pas voir là des rites initiatiques ?
Toutes les sociétés et tous les groupes sociaux composant les sociétés pratiquent des formes d'initiation.
Qu'une société soit dite "initiatique" cela me semble aller de soit, ou alors il faudrait définir précisément ce que l'on entend par là.
De même, qu'une société "initiatique" parle d'initiation, je ne comprends pas ce que l'on devrait voir derrière cela... Une société n'a pour but que d'apporter un système de symboles et de représentations permettant aux individus qui la compose de palier à l'angoisse de mort, et c'est à ce titre, et à ce titre uniquement, qu'une société peut se légitimer (au passage, notre société - en dehors du mythe de l'immortalité biomédicale - n'apporte plus cette sécurité face à cette angoisse de mort, et l'on observe la difficulté qu'elle éprouve à se légitimer de part cette perte du sens ; cela dit les rites restent toujours aussi présents, ils sont juste revisités). La légitimation d'une société, c'est sa reproduction, sa pérennité. Une société doit donc valoriser ces rites et en particulier ces rites initiatiques (qui symbolisent l'appartenance à cette société ou à l'un de ces ando-groupe), c'est la condition même de sa survie ! Nous déclarons un enfant à la naissance, l'enfant grandissant, nous lui faisons une carte d'identité, adulte il passe son permis de conduire et obtient une carte d'électeur, etc. il n'y a là que des rites initiatiques qui justifient que la personne est partie intégrante de la société et qu'elle adhère à ses valeurs. Alors certes, nous sommes bien éloignés des rites tribaux, mais il s'agit toujours de rites !
Voici quelques ouvrages sur les rites :
BOURDIEU Pierre, "Les rites comme actes d'institution"
GLUCKMAN Pierre, "Les rites de passage"
Ethnologie française, "La ritualisation du quotidien", XXVI tome 2,
ARIES Philippe, "L'homme devant la mort"
SEGALEN Martine, "Rites et rituels contemporains"

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite