Tant que les hommes - Nous ne changerons pas ce monde tant que nous ne nous changerons pas nous-même. C'est un débat de société auquel je suis attaché et me pose toujours la question

 

Infos pratiques


tl4
« La liberté est un droit »* bafoué, faut-il y voir une régression des mentalités ?

Avis sur la question
icone

Tant que les hommes

Le 15 mai 2008 par Guymel
Nous ne changerons pas ce monde tant que nous ne nous changerons pas nous-même.
C'est un débat de société auquel je suis attaché et me pose toujours la question : pourquoi cette société ne réagit-elle plus face à son destin ?
Tant que nos dirigeants lui donnerons les moyens actuels, confort perso, rien ne bougera.
La civilisation moderne n'est que le reflet de ce qu'elle a toujours été mais avec des moyens adaptés, modernisés et les spéculateurs savent comment il faut sensibiliser les couches de population qui, en régression constante par rapport à l'instruction dont vous faites allusion sur le degré d'apprentissage, n'est que le fruit de la volonté de nos dirigeants.
Car il semblerait que ceci, surtout au siècle dernier quand ils ont assistés à l'évolution de notre croissance économique, a été aussi fulgurante et aussi rapide et c'est une détail que nous oublions beaucoup trop souvent. Ils se sont aperçu que le niveau intellectuel de la base était largement supérieur après la crise de 1960.
Ils ont appréhendé que leur compétence se voyait revue car leur subtilité était trop vite déjouée par des personnes dont l'instruction ne faisait aucun doute, et ne risquait que de mettre des bâtons dans les roues du rouage politique et financier.
Donc, quoi qu'il en soit, c'est encore une fois le pot de fer contre le pot de terre, comme je l'ai signalé dans sur un autre sujet... mais n'oublions pas non plus que ce ne sont que les grands chaos qui font réagir les sociétés.
Elle sont lasses des conflits car elles s'aperçoivent d'une très grande réalité : quelque soit la couleur, c'est le financier qui décide et dans le monde, c'est une bonne poignée d'individu par rapport à "Nous"... C'est donc bien là que la question se pose.
Mais je ne veux en aucun cas susciter un débat houleux qui remettrait en cause notre mode d'existence. Aussi le fait de faire des généralités n'est pas nécessairement une bonne chose.
Je suis certain qu'il existe toujours des personnes de qualités qui donnent un sens à leur existence et qui n'hésitent pas à servir d'exemple à ceux qui sont en quête de connaissance de soi, de mieux être, d'évolution... il suffit de voir et d'observer d'ailleurs l'effet de mode qu'a ce genre de site Internet pour se rendre compte de l'adhésion, de l'écoute, et du bienfait que ce genre d'initiative peut nous apporter à tous.
Pensons que l'humanité n'est qu'un passage et que cette planète sur laquelle nous venons étudier, nous améliorer, nous parfaire et que ce qui s'y passe aux yeux de beaucoup ressortent d'une anomalie, mais je ne pense plus le contraire. Il faut apprendre à relativiser, à rester objectif, mais surtout d'avoir confiance qu'un jour, qui sait dans un autre monde, nous pourrons avoir accès à un niveau supérieur de conscience et que notre rôle sera toujours identique... apprendre, enseigner, aimer, pardonner, garder la foi en soi, le don de soi, l'humilité, bref, tout ce que nous devrions apprendre à développer davantage pour que nous puissions nous distinguer des masses errantes qui un jour ou l'autre s'élèveront à leur tour pour évoluer et ainsi de suite.
Nous sommes sous l'emprise de la loi des cycles, à nous de faire en sorte de ne pas trop subir leur conséquences, mais d'en améliorer nos conditions de vie actuelle.
Car la matière a une fin, mais l'esprit lui continue malgré nous sa mission, d'évolution...

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite