Un peu comme des hérissons - Je vis actuellement une période de solitude, les raisons en sont les suivantes : - Peur d'aimer et d'être blessée à nouveau En effet, qui n'a jamais vécu, l'adultère,

 

Infos pratiques


tl4
Comment expliquer la solitude grandissante dans notre société actuelle ?

Avis sur la question
icone

Un peu comme des hérissons

Le 04 avril 2008 par Morticia
Je vis actuellement une période de solitude, les raisons en sont les suivantes :
- Peur d'aimer et d'être blessée à nouveau
En effet, qui n'a jamais vécu, l'adultère, la trahison d'un ami, le décès d'une personne proche ou une dispute irréparable ?
De ces sentiments de tristesse, naissent la déception, la perte de confiance en l'être humain, la peur de se faire trahir à nouveau et la peur d'aimer. Car c'est ce qu'on aime le plus au monde qui nous fait le plus souffrir.
- Manque de solidarité entre les membres de la famille
Avant les grands parents, parents et enfants vivaient dans le même foyer, ils partageaient et apprenaient a vivre ensemble en s'acceptant, s'entraidant et se soutenant.
Maintenant c'est un peu chacun chez soi. La tolérance, le partage, le soutien, l'entraide est devenue difficile. Même si je sais qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Prendre quelqu'un de sa famille dans ses bras, lui dire ne serait-ce que « je t'aime » est devenu un cap dur à passer. Nous ne montrons plus nos sentiments, de ce fait nous ne recevons pas et ne donnons pas non plus.
- Lobotomisation par la télévision, les publicités et l'argent
La télévision, la publicité montre une vision de la vie trop idéaliste (beau physique, amour éternel, belle maison, vacances de rêve, etc.). De ce fait, nous nous prenons à rêver de tout cela et en oublions l'essentiel.
- Méfiance accrue
Auparavant les personnes dans la rue se souriaient et se disaient « bonjour ». Maintenant, on regarde très rapidement autour de nous et on passe notre chemin, de peur que la personne en face ne se demande si on ne veut pas sa photo ou s'imagine des choses bien pires.
Nous n'osons plus engager la conversation avec quelqu'un que nous ne connaissons pas. L'insécurité, la violence, le manque de tolérance, les viols, le racket, le manque de respect, les moqueries, etc. Tout ceci nous amène à devenir vigilants, et peu ouverts au monde extérieur, la peur nous enferme sur nous-mêmes.
De tous ces facteurs la solitude naît, et s'ancre en nous, le doute avec. Nous remettons donc notre personnalité en question, et bien d'autres choses encore.
Même si parfois je m'en attriste beaucoup, je me dis que ce n'est qu'une des milliards d'épreuves que la vie nous réserve. Que la roue tourne, qu'un jour je ne me sentirais plus seule, et en serais d'autant plus reconnaissante.
Voila mon ressenti de l'expérience de l'absence. Nous bénissons la présence.
Chérissons ce que nous avons, car toute chose en ce monde est éphémère, n'attendons pas de la perdre pour la regretter.

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite