-

 

Infos pratiques


tl4
Existe-t-il un but commun aux hommes ?

Avis sur la question
icone

Un rappel scientifique

Le 05 avril 2007 par Guymel
J'ai été très surpris d'apprendre que le physicien Ghauss avait élaboré une courbe statistique sur le principe de l'évolution de l'homme.
C'est ce qui a déclenché chez moi une prise de conscience, à savoir où je me situais sur cette courbe.
Aussi surprenant que ce soit à découvrir, et à comprendre, c'est un constat qui est, et qui je pense s'affirme et se confirme, au vu de ce que nous savons tous sur l'évolution dans le monde.
Il suffit de regarder certains reportages, et nous aurons vite compris que la manipulation des masses était organisée pas des mouvements soit disant sociaux et/ ou politiques... mais là où les foules se rassemblent, même sans trop en connaître la véritable raison, elle suivent les meneurs de ces manifestations.
J'ai fait partie de ces personnes dans ma vie, et je me suis reconnu à travers ce que je dis de ce constat. Mon école de vie m'a révélé l'importance de ce que je souligne. Autrement dit, le principe entre la théorie non expérimentée et la pratique des choses sans en avoir étudié cette théorie a été mon école fondamentale.
L'expérience dans la matière qui au début n' a pas beaucoup d'esprit.
L'évolution dans un cadre de vie où j'ai du survivre avant même d'avoir vécu.
La naïveté dans laquelle nos parents nous ont éduqué avec des principes religieux !
Je ne prendrai qu'un exemple mais peut-être que nous l'avons oublié :
"Question par l'enfant : Comment naissent les enfants?
Réponses des parents : Dans les choux, dans les roses, et ce sont le cigognes qui les apportent !"
Et bien voilà un exemple d'un ensemble de personnes de la génération du siècle dernier, allez soyons cool, les années cinquante !
Là où la classe ouvrière avait de quoi nourrir sa famille, et dans la modestie très souvent, et puis pour améliorer son statuts social, les syndicats ont mis sur pied des stratégies visant à améliorer le statut de la classe ouvrière et de la classe moyenne, y compris les employés de société.
Et c'est là, que tout commence... l'immigration des travailleurs dans le secteur minier. Bref, c'est là que commence véritablement le parcours du combattant, entre ce que ce que l'on fait croire aux gens, et la réalité dans laquelle ils vont se trouver.
C'est un débat de société qui malheureusement n'est pas connu du grand public, ou qui ne veut pas regarder les choses en face.
C'est ainsi que nous restons manipulés par des instances locales, et tant que nous acceptons de faire partie de ses masses, nous sommes dirigés.
Mais aussi par le fait de faire comme tout le monde. Cela nous met et nous maintient dans les valeurs de cette même société, agissant sans même trop savoir pourquoi elle agit de la sorte.
Dès que j'ai dis stop à ces valeurs, j'ai été contesté, j'ai été écarté, et je me suis isolé, pour analyser et comprendre que la stupidité humaine n'avait pas de limite, autant pour moi.
Je m'en suis sorti, par la volonté, la force de caractère, l'abnégation... et quand je suis reparti vers ma quête spirituelle, c'est là que je me suis senti à contresens des masses. Et tout le monde me disait : « Eh c'est par là que cela se passe. » et moi d'assumer pleinement mon choix.
Bref de quoi écrire un livre,mais là n'est pas la question je reviens sur cette courbe surprenante. Je vous la transmet avec mes mots, mais vous pouvez la vérifier :
2% de personnes sur cette terre savent ce qu'ils font et ce qu'il sont venus faire ;
De 3 à 5 % s'interrogent sur la même question et y parviennent ;
De 6 à 94% ne savent pas et ne sont pas décidés à faire quelque chose pour connaître leur but d'incarnation.
Voilà, ce que je pense être quelque part, informé de ce point de vue là en tout cas, de ce que nous sommes.
Je me situe où par rapport à cette statistique ?
Aujourd'hui, je crois avoir trouvé la réponse, que je me réserve. Mais c'est aussi dans le doute que nous évoluons, et le fait d'y être, nous tiens en halène, nous tiens éveillés, attentifs, nous motive aussi en quelque sorte dans notre vie.
Nos lamentations ne vont pas aider au niveau spirituel, dans ce monde cette partie du monde qui ne fonctionne pas correctement.
Je crois que nous devons entretenir la pensée positive, envoyer de bonnes ondes, de bonnes pensées, à travers ce qui à nos yeux parait injuste, non fondé, non justifié, de droit, dans un esprit de critique mais conscient de son manque de connaissance. Car nous sommes très souvent dans l'ignorance totale ou partielle de ce qui se décide à notre insu.
Notre désolation est un réflexe qui nous donne bonne conscience, mais si nous voulons alimenter par l'esprit la bonté et l'amour, il est bon de pouvoir le voir en toutes choses.
Amitiés
Guy

Tous les avis
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite