-

 

Infos pratiques


tl4

Construire avec un miroir

Texte publié le 01 avril 2009 proposé par Jean
Il n'est jamais facile de construire, surtout quand on demande aux autres de le faire sans qu'ils puissent espérer quelque reconnaissance que ce soit de leur vivant. C'est ainsi que l'Esprit nous appelle lorsque l'on consulte nos textes. Dans notre monde, chacun agit selon son conditionnement et malheureusement on a transformé l'homme en consommateur. Il juge, prend, mais n'est jamais volontaire pour donner. Dans ce monde, donner de soi ...

Commentaires autour du texte

La satisfaction proportionnelle à l'effort

Par Volimte79 le 02.04.2009
Je te rejoins sur l'idée que dans l'air du temps s'envolent les valeurs humaines, la fibre, les fondamentaux qui nous relient pourtant les uns aux autres.
La plupart du temps, la vanité l'emporte sur la vertu et tout semble normal, les gens semblent comme "déconnectés" des liens de cause à effet de ce qui nous a mené là ou nous sommes aujourd'hui.
Le miroir, la remise en question de nos intimes motivations sont essentiels si on ne veut pas sombrer dans cette auto-suffisance et ce narcissisme environnant qui ne dérangent pas grand monde, que ceux qui sont animés d'une foi et d'une grandeur d'âme, qui continuent de vouloir faire briller la lumière par différent de moyen, il n'y a pas qu'un chemin.
Nous portons en nous cette ambivalence, nous sommes capables du meilleur ou du pire, nous avons le choix, le libre arbitre.
Mais nous avons des comptes à rendre, et même si nous sommes faillibles de par notre condition humaine, nous avons des devoirs envers notre foi, nos convictions et ce qui nous anime, c'est dans l'action que ça se manifeste, pas dans la passivité.
Et le problème vient peut être de cette recherche de facilité que la société de consommation nourrit de jour en jour : tout est fait pour nous rendre paresseux et égocentriques, assoiffés de satisfactions aussi futiles qu'immédiates.
La satisfaction qui en est à tirer au bout d'une vie est à la mesure de l'effort offert.
Servir les autres, n'est ce pas la une belle façon de se servir soi même ? La richesse que nous offre le don sous toutes ses formes à l'autre, aux autres, est une des plus véritables source de satisfaction, celle qui nous donne aussi des raisons de pouvoir se regarder en ayant une réponse à la question : qu'ai je offert de moi même aujourd'hui ? Qu'offrirai je demain ? A quoi ai je dépensé mon énergie ? Quelle effluve aura laissé mon passage Ici?

Miroir qui suis je ?

Par Amijean le 16.04.2009
Être soi simplement...
Il est vrai que si nous sommes honnête avec nous même nous percevons nos défauts.
Enfin certain le peuvent d’autres pas !
J’ai avec mon guide un dialogue permanent et il ne se lasse pas de me faire quelque fois des remarques sur ma manière d’être dans la vie avec les autres.
Il m’arrive quelque fois d’être exaspéré de ses remarques et il m’est déjà arrivé de lui dire (tu m’en m…. ! C’est facile pour toi qui n’a pas de corps d’être parfait...)
Il m’est arrivé une fois ou je réclamais de sortir du droit chemin. Et voila qu’il me montre que cela allait arriver...
Quand la chose est arrivée j’étais à la fois content et je me souviens lui avoir tenu ce langage.
Je croyais que tu ne me poussais que vers le bien... Il me répondit : oui, mais en temps que médium tu vas mieux comprendre maintenant ceux qui vont venir te voir avec cet évènement que tu n’avais pas encore vécu et que tu ne comprenais pas tout dans leurs fautes.
Quand je me regarde maintenant dans la glace je vois mes fautes et celle des autres, je vois les points que je peux encore améliorer et ceux que je sais avoir de grosses difficultés et tant qu’homme.
L’avantage est de regarder sans tricherie soi-même et les autres avec le même regard.
J’y trouve une grande force cela me permet de ne plus m’illusionner sur personne, de les accepter tel qu’ils sont, de voir mes défauts sans passe droit.
Mais accepter et voir les autres sans ambiguïté ne donne plus de faux espoirs.
Connaître et reconnaître les siens tel qu’ils sont ne vous apporte plus de peine car on sait comment ils sont et comment ils vont réagir.
De plus je ne pose plus de jugements sur les agissements des autres, car pour poser un jugement on devrait être né dans leur peau et avoir vécu chaque seconde de leur vie.
Quand un consultant vient me voir j’essaye seulement de voir pourquoi il dysfonctionne et lui donner des piste pour que cela aille mieux.

Miroirs

Par Guymel le 20.04.2009
Nous sommes ce qu'ils sont... à travers les différents constats que nous pouvons faire sur l'aspect comportemental, psychologique de certaines personnes, c'est une face cachée de nous même que nous découvrons à travers les constats que nous faisons, sur le autres, qualités ou défauts.
Nous portons tellement de casquettes différentes au niveau de notre personnalité dans notre vie, que nous devrions apprendre à les identifier pour mieux comprendre à qui nous ressemblons.
N'oublions pas que construire son présent est la chose la plus délicate à assumer car nous sommes trop influencés par notre petite enfance durant laquelle nous avons été des buvards en absorbant certaines mimiques, voire même la ressemblance de nos parents.
C'est le temps, qui nous permet à la fois de nous identifier face à nous même, car en passant par les différents stades de notre évolution, nous passons par des chemins obligés, l'enfance, l'adolescence, puis une fois adulte nous croyons que tout est acquit, parce que nous avons atteint le stade de la majorité.
Mais tout cela n'entre pas en ligne de compte sur l'aspect primordial de notre plan d'incarnation, ni pourquoi nous sommes venu ici bas.
Donc si apprendre à nous regarder dans notre miroir sert véritablement sans tomber dans le narcissisme, devrait nous aider à travers notre faciès, qu'au fond de nous, il y a certainement quelque chose que nous refusons de voir. Cette beauté intérieure, qui n'est que le reflet de Dieu... mais trop souvent à travers cette beauté qui n'est que relative, nous cherchons une beauté illusoire,qui risque fort de nous induire en erreur sur notre appréciation personnelle.
Donc l'importance d'apprendre à nous aimer, à nous reconnaître tel que nous sommes est primordial également, car sans cette faculté comment pouvons dire et prétendre aimer les autres, si ce n'est qu'en retour espéré d'être aimé à son tour.
Combien de personnes refusent de se faire prendre en photo sous prétexte qu'elles ne s'aiment pas ?
Et bien je sais de quoi je parle car je faisais partie de ces personnes, aujourd'hui j'ai posé un regard différent et m'accepte tel que je suis, avec mes qualités, mais aussi les défauts, en tenant compte d'un facteur important ; y remédier afin de dissiper ces défauts le plus rapidement possible.
Cela fait partie d'une thérapie également de pouvoir apprendre à se regarder dans un miroir.

Le miroir de la haine

Par Maxel87 le 27.04.2009
Se regarder dans le miroir, cette introspection de tous nos actes et pensées qui nous animent chaque jour est nécessaire à notre avancement.
Chacun pratique à sa manière quand d'autres se détournent tant la tâche est lourde.
Chaque fois que je dis du mal de mon voisin parce qu'il est différent pas seulement pour sa couleur de peau mais aussi pour des différences intellectuelles politiques vestimentaires, ce discours haineux qui me vient encore quelques fois je l'exècre. L'homme de Cro-Magnon en moi, sensible aux changements de saisons aux agressions extérieures aux poussées hormonales et toutes les frustrations qui en découlent névroses obsessionnelles paranoïaques, me pousse encore à toutes sortes de comportements et discours dont je ne suis pas fier.
Alors tuer la bête qui est en moi je m'y emploie chaque jour et j'essaie, même si je ne trouve pas toujours les mots, de faire comprendre partout autour de moi à mon voisin à mes amis à ma mère qui rencontrent les mêmes problèmes de comportements haineux que l'on peut lutter efficacement contre ce fléau à force de volonté.
Mais la route est longue.

Le miroir de la haine

Par Shermy le 28.04.2009
Pourquoi vouloir juger les autres ? Aimons nous être jugé ?
Nous ne le faisons que par rapport à nous, par rapport à notre vie, à nos propres peurs.
Pourquoi avoir cette crainte de l'autre ? Nous sommes tous issus de la même matière créatrice malgré nos différences physiques.
Au début était le temps, après il sera à nouveau, il faut oublier ou occulter nos craintes, nous sommes tous semblables.
J'essaie de ne porter aucun jugement sur d'autres, à chacun sa manière d'agir, pourquoi vouloir se poser en juge ? En avons nous le droit ? Je ne le pense pas, les différences font notre avancement de la connaissance de l'autre.
Si j'essaye de comprendre les raisons de l'autre, je progresse et je me rapproche de la lumière, comprendre voilà la difficulté.
Sommes-nous nous mêmes toujours compréhensibles ? Certes non, nous sommes trop imparfaits, trop loin de la vérité.
Si je me regarde dans le miroir dois je y voir mon physique ? Il est si aléatoire et aussi si provisoire, je préfère regarder mon coeur, mon âme, et chercher à trouver ce que je dois changer pour me parfaire face aux yeux de l'éternel et là nul besoin de miroir, on ne peut rien cacher à nous même si nous le faisons en tout état de cause. Le travail ici bas est de nous améliorer encore et encore, de nous aimer et de partager. Si nous gardons cela en mémoire nos peurs s'effacent et le jugement de l'autre n'a plus de raison d'être...

Miroir

Par Angeblancclair le 08.11.2009
Oui, se regarder dans le miroir.... mais pour voir quoi ? Son physique ? Ça ne m'intéresse pas car je n'aime pas mon physique. Le matin vite fait bien fait je me peigne vite pour ne pas apercevoir ce 'double' que je déteste ; mais c'est vrai que je sais qu'a l'intérieur de ce corps qui me repousse, il y a une chose très sensible, très bonne mais qui ne veut pas non plus se manifester. Je sais aussi qu'il est très difficile de pas juger les autres et je m'y active durement. Mais parfois l'autre côté négatif reprend le dessus et l'on ne sait pas s'empêcher de juger... même si ensuite des remords subsistent. La vie est trop dure pour moi et j ai l'impression de faire du sur place, voire du recul au point de vue spirituel, alors que je sens que le 'bon coté' veut prendre le dessus mais n'y arrive pas. Que faire ? Comment faire ? Me serais-je trompée de vie ? Ma mission est elle trop lourde à porter ?

Attention

Par Philou31 le 21.04.2010
Connais-toi toi-même, dit le miroir, mais si tu regardes l'autre par le biais du miroir cela ne marche pas, car le reflet est semblable a l'original. Narcisse se trouvait très beau en se voyant, voyait-il son âme ou son apparence ? Le miroir est une aide, mais il peut aussi grossir ou mincir ces défauts.
Philou

S'aimer soi-même et avoir confiance

Par Xianaelle le 03.05.2010
Ca m'étonnerait beaucoup que plein se regardent dans un miroir et se trouvent beau. C'est tout l'inverse, le miroir leur renvoit une image qu'ils n'aiment pas. Pourtant avant d'aimer les autres, il est nécessaire d'avoir une bonne estime de soi et de se connaître.
Plein d'entre nous réagissent par rapport aux autres : leur réussite, leur ascension sociale, etc... Pourtant sans les connaître ces autres qu'ils pensent favorisés, ils se sentent inférieurs. Pourtant c'est quoi la réussite ? C'est d'aimer la vie tout simplement et d'aimer tout ce qu'elle nous a donné, ses joies, ses peines et ainsi de suite ! De savoir que chaque jour est un autre jour et même si nous n'atteindrons jamais les sommets que d'autres atteignent, savoir se coucher le soir en se disant sincèrement, aujourd'hui tu as fait de belles choses qui t'ont rendu(e) heureux(se) et bien croyez moi le lendemain si vous vous regardez dans un miroir vous verrez une petite étincelle dans les yeux que vous aurez envie de revoir très vite.
Le miroir ne renvoit que l'aspect extérieur d'un visage. Malheureusement trop ne voient que cela, l'égo ! Point besoin de miroir pour se contempler, il suffit d'avoir le coeur léger en se couchant ou en se levant et de se trouver beau ou belle après n'importe quel petit rien que l'on a donné de tout son coeur.

Beauté

Par Tafounet le 25.05.2010
Quand est-ce qu'on se rend compte de notre beauté ? C'est après avoir réalisé une bonne action, après s'être acquitté de tous ses devoirs. Pourquoi ? parce qu'on se sent plus léger parce qu'on est animé d'une très forte sensation quelque chose qu'on ne peut expliquer et qui nous transporte si loin qu'on croit ne plus être sur cette terre parce qu'on est proche du bon Dieu. Plus on est proche de Dieu plus notre coeur est léger on prend tout avec philosophie ne dit-on pas souvent que la beauté est intérieure ? Et cette beauté intérieure se manifeste toujours à l'extérieur car quel que soit notre physique on se rend compte que l'on est utile aux autres et que les gens viennent toujours vers nous quand ça ne va pas. Il est vrai que quand ça va ils nous oublient comme lors des bals, des soirées classes, mais la vie est ainsi faite chacun son tribu. Retenons que la beauté physique est éphémère et que rien ne vaut la générosité.

S'aimer tel que l'on est

Par Valbien le 28.08.2010
C'est la première grande question à soulever avant d'aller vers les autres : "qui suis-je ?" pour demander à l'autre l'autorisation de l'orienter dans sa propre voie. Aimer c'est comme la naissance d'une prise de conscience de ce qui est évident, et l'autre pourra s'y reconnaitre et être en accord avec celui ou celle qui vient en aide. Aimer dans la paix du cœur et de l'esprit est tout aussi beau que la gentillesse et la générosité. Il me reste maintenant à apprendre de l'autre ce que je ne sais encore de moi-même.

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite