-

 

Infos pratiques


tl4

Etre son propre maître

Texte publié le 12 février 2014 proposé par Alain5
Je ne demande pas votre foi ; je ne suis pas moi-même placé en position d'autorité. Je n'ai rien à vous apprendre - pas de nouvelle philosophie, aucun nouveau système, aucun nouveau chemin d'accès à la réalité ; il n'existe pas de chemin vers la réalité, pas plus que vers la vérité. Toute autorité de n'importe quelle nature, notamment dans le domaine de la pensée et de ...

Commentaires autour du texte

difficile !

Par Xianaelle le 11.05.2014
Oui difficile d'être son propre maître lorsque dans ce monde en pleine mutation qui se bouscule par des révolutions universelles contre des systèmes quitte à tuer ses propres frères pour arrivée à un idéalisme mais quel idéalisme ? A part s'exiler et vivre en ermite, je ne vois pas comment être son propre maître ?

Etre son propre maître c'est le but visé

Par Woolfgang le 16.06.2014
Bonjour,
devenir maître de soi-même est le but visé. Nous sommes de nature des Dieux des Créateurs, et nous devons redevenir ce que nous étions au départ. Nous nous sommes incarnés ici dans le but d'apprendre par la souffrance qu'impose cette vie. Nous devons passer par la densité terrestre pour atteindre les autres dimensions à partir de cette terre. Nous devons prendre conscience que nos limites ne sont que momentanées. Chaque jour à force de volonté et d'amour nos voiles tombent un à un et nos yeux intérieurs voient de plus en plus. Être soi c'est s'aimer soi-même et les autres.

Je suis tout à fait d'accord

Par Alicia le 16.06.2014
Comment être son propre maitre, alors que le monde est en éruption. le sang coule partout, chaque être humain veut être le maitre de l'autre, on ne peut plus avoir son propre avis personnel, sinon on se met malmener ou insulter. On doit presque être de l'avis de l'autre pour être tranquille.
L'endroit ou nous sommes notre propre maitre c'est avec Dieu, quand nous sommes en communion avec lui, car nous ne sommes pas jugés au contraire, nous pouvons lui parler, il nous aimera toujours.
L'homme en général est mal parti, il est dans une spirale ou il ne contrôle plus rien, même ses propres pensées, la violence contrôle beaucoup maintenant.

Etre son propre maître et son propre disciple

Par Lecate le 16.06.2014
Etre son propre maître et son propre disciple ce pourrait être un bon conseil, mais alors pourquoi ajouter : « Je n’ai rien à vous apprendre, il n’existe aucun chemin d’accès pas plus à la réalité qu’à la vérité. Toute autorité dans le domaine de la pensée et de la compréhension est la chose la plus mauvaise et destructrice ». Cet ajout rend ce texte incompréhensible. Comme qui dirait « il y a rien à comprendre rien à savoir, mais écoutez moi je vous dit la vérité. » Pourquoi consulter ce que l’homme aurait fait de valable nécessaire s’il n’existe rien de positif, pourquoi donner de tels conseils ?

Restitution de la pensée de Krishnamurti par Maxel

Par Maxel87 le 04.10.2014
Ce texte peut paraître incompréhensible et pour cause!
Il n'appartient pas à Alain5 comme on pourrait le croire par cette parution de l'alliance mais à Krishnamurti un philosophe d'origine Indienne.
"Rendons à César ce qui appartient à César"!
S'approprier un texte, une pensée, d'un tel personnage c'est comme piller une tombe.
Je vous invite à lire la biographie de ce philosophe teinté d'ésotérisme sur wikipedia. Vous comprendrez mieux qui était Krishnamurti, sa pensée, et les raisons de mon intervention.

Caducée

Par Thazz1 le 04.10.2014
Bonsoir,
La voie du maître et la voie du disciple se confondent comme les deux aspects d'un même lien.
Ce qui me semble mis en valeur dans ce texte est la difficulté à percevoir le chemin que chacun se doit d’emprunter vers sa propre révélation. Il nous est demandé je pense de ne pas nous défaire de notre responsabilité dans la démarche, de ne pas remettre en autrui les choix qui révèlent notre devenir.
Etre son propre maître ? Attention à qui nous confions ce pouvoir. L'image que nous projetons de nous même, l'idée que nous nous faisons de nous même, l'identité que nous définissons sont autant de faux maître qui ne peuvent nous émanciper de l'illusion que nous entretenons. L'Ego n'est pas seulement l'aspect caricatural de notre démesure, il est aussi le reflet de notre conscience relative. Etre conscient que nous sommes conscient est déjà un premier pas vers l'émancipation.
De là à penser que nous sommes capables de nous défaire seuls de ces illusions me semble inconséquent. La voie du disciple se confond avec la voie du maître, en cela il n'y a pas de subordination d'idée, de pensées. L'image traditionnelle du disciple qui s'agenouille devant le maître n'est pas un apprentissage onirique mais le symbole de l'équilibre énergétique de l'acte effectué.
Le disciple est son propre maître lorsqu'il choisit, le maître est co-créateur et offre au disciple ce qu'il est, il n'a pas d'autre objectif que celui d'être et d'offrir. Cette relation est symbiotique, il n'y a là aucune dualité, aucune opposition. Chacun est son propre maître et se faisant devient le disciple de l'autre. Cette relation est reproduite dans le caducée où chacune des énergies représentée par la Kundalini (serpent)est lovée autour de l'autre car ensemble ils élèvent leur énergie vers l'émancipation (représentée par les ailes).
Aomëtae


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction."
Antoine de Saint-Exupéry
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite