-

 

Infos pratiques


tl4

Giordano Bruno

Texte publié le 16 janvier 2009 proposé par Jean
Dans le respect curieux des textes de l'Alliance, j'ai toujours essayé d'écouter les esprits et me suis intéressé à la pensée ésotérique en générale afin de me documenter sur les itinéraires qu'avaient parcouru avant nous des femmes et des hommes de ce monde. Aujourd'hui je voudrais vous parler d'un homme hors du commun pour son temps, qui ne fit point de choses dont on peut dire qu'elles soient extraordinaires, ...

Commentaires autour du texte

Magnifique Giordano

Par Emilie1 le 31.01.2009
L'Eglise a toujours fait taire ceux qui ont en eux la vérité, parce qu'elle veut diriger et imposer ces dogmes et ces mensonges !

oui comme quoi rien ne change

Par Xianaelle le 25.04.2009
Joli texte mais nous sommes en l'an 2009 et 400 ans après rien ne change dans l'état d'esprit des humains. C'est toujours le grand doute et le désespoir... Et souvent malheureusement du n'importe quoi.
Cependant ces derniers temps l'église se fait secouer par les médias du moins le catholicisme par la mauvaise interprétation des paroles de notre pape actuel ! L'église perd du pouvoir sans doute mais est ce réellement une bonne chose selon vous ?
Quelqu'un qui entrera dans une église pour se recueillir humblement sera sans doute plus fort en sortant que quelqu'un qui participera à une manifestation anti pouvoir systématique !

Merci pour ce texte clair et documenté.

Par Adv1936 le 24.01.2010
J'avais eu l'occasion de lire un livre sur Giordano Bruno et tout en aimant la personne que j'y découvrais, mes idées étaient assez embrouillées à la fin de ma lecture. Maintenant je situe mieux les enjeux.

L'effet Giordano Bruno

Par Bichette le 03.06.2011
En réaction à ce texte de Jean, je me permets nouvelle ici, ce commentaire.
Je venais justement(on en apprend tous les jours,) de découvrir un lien supposé existant entre Giordano Bruno, et Annie Besant, quand je suis tombée sur ce texte de Jean, que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt.
Comme très pertinemment dans l'accueil qui m'a été fait, le hasard est mis en doute, je pense qu'il faut que je poursuive sur cette lancée ; c'est-à-dire en exposant le parallèle étrange mis à l'examen, il y a longtemps, entre ces deux êtres ; vous en faisant état, simplement, à la lumière des points de sa biographie que vous évoquez.
Donc, pour en revenir au début, Annie Besant, ésotérique britannique du 19ème-20ème siècle, "reçut" la révélation par Koot Hoomi, (Maître de HP Blavatsky,) d'une incarnation antérieure en tant que Giordano Bruno.
L'effet Giordano Bruno ayant des répercussions encore jusqu'à nous, comment ne pas se retrouver dans ce personnage éminemment sympathique, quand on vit en dehors du consensus ou combat les idées reçues ?
Toute une série de points communs ressortent des comparaisons entre cet homme et cette femme, chacun exprimant à sa manière une différence, un combat, et une générosité à les appliquer, quelles qu'en soient les conséquences ; ce qui est à la base de tout comportement évolutif.
Bloqué par le dogme catholique, comme Besant par le dogme anglican, désirant réformer l'église, comme Besant curieusement toujours attirée par les rites catholiques, tenta de réformer cette dernière ; Giordano désirait "une approche unissant toutes les sciences", ce qui évoque le fameux syncrétisme cher à l'approche spiritualiste de Blavatsky, l'occultisme étant considéré par ses tenants comme une science.
Dans le discours fait par Besant à la Sorbonne, sur Giordano Bruno, elle dit de lui : "Pour lui, la science n'était pas une connaissance aride, stérile, mais une religion inspirée et féconde".
Vous dites également de Giordano que "rien n'était jamais figé dans sa quête, tout était en perpétuel mouvement" ; or, cette théosophe nouvellement arrivée savait aussi bien défendre une idée avec le dernier acharnement, qu'y renoncer du jour au lendemain ; elle fut d'une manière toujours aussi appliquée, tour à tour jeune fille de l'époque victorienne, militante socialiste, féministe, croyante convaincue, puis athée, puis théosophe ; voyageant et écrivant beaucoup, comme Giordano, ayant comme lui de nombreux admirateurs, et autant d'ennemis.
"Elève indépendant et curieux", Giordano a peut_être trouvé un écho en Annie qui avait appris par une éducatrice amie de sa famille, à penser toujours par elle-même.
Les parallèles pourraient continuer encore ; il n'est besoin que de se référer à la conférence faite par Annie à la Sorbonne, "trois siècles après", dit-elle sous l'intitulé "Le message de Giordano Bruno au monde moderne" ; son message à elle aussi, peut-être ? Tous deux étant nourris aussi de philosophie grecque, cela rappelle le célèbre "un homme peut-il avoir raison tout seul ?" que tout propos libre, ou libéré évoque : la réponse est oui (parfois)!
Au plaisir de votre article sur Giordano !


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Être un homme, c'est être responsable... C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde."
Antoine de Saint-Exupéry
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite