-

 

Infos pratiques


tl4

L'aveugle et le paralytique

Texte publié le 23 juin 2005 proposé par Patricia
Aidons-nous mutuellement, La charge des malheurs en sera plus légère ; Le bien que l'on fait à son frère Pour le mal que l'on souffre est un soulagement. Confucius l'a dit ; suivons tous sa doctrine : Pour la persuader aux peuples de la Chine, Il leur contait le trait suivant. Dans une ville de l'Asie Il existait deux malheureux, L'un perclus, l'autre aveugle, et pauvres tous les ...

Commentaires autour du texte

Belle parabole d'alliance

Par Perceneige le 23.06.2005
Bonjour Patricia
Merci pour ce texte qui nous rappelle si justement et avec beaucoup d'humilité que seul l'homme n'est pas grand chose et que relié à l'Autre, relié aux autres, il peut avancer sans membre et sans regard. La foi en l'autre est un ciment d'Amour qui parfois peut produire ce miracle qui redonne goût à la vie....
La compassion et l'entraide telles qu'elles nous sont présentées ici sont de belles paraboles qui nous invitent peut-être à unir nos forces et nos espoirs pour poursuivre le chemin. Poursuivons ensemble nos chemins soutenus par ce ciment d'altérité qui fait de nous ce que foncièrement nous sommes et devenons des êtres seuls et pourtant profondément reliés. Cette fable est un espoir et une flamme qui continue d'avancer.
"Ainsi, sans que jamais notre amitié décide
Qui de nous deux remplit le plus utile emploi,
Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi."
Belle image de l'amitié que de pouvoir penser qu'il n'est de "rôle" plus utile qu'un autre, que chacun, tour à tour, peut devenir la part manquante, la part aimante de l'autre quand le vide et l'angoisse s'installent.
Amitiés
Perceneige

Solidarnosc mais...

Par Angela le 24.06.2005
comme souvent, les gens ne se soutiennent que lorsqu' ils partagent le malheur.
Entre désespérés on se comprend en quelque sorte et c'est déjà beaucoup.
Quand nous aurons compris qu'on peut tendre la main et partager, même et surtout lorsqu'on est heureux, nous aurons fait un grand pas.
Avez vous remarqué combien le bonheur et la satiété rendent égoïstes, la conscience revient surtout quand on goûte la difficulté et souvent dès qu' on en sort on devient amnésique..
fraternellement
a.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Ne tenir dans la main de personne, être l'homme de son coeur, de ses principes, de ses sentiments, c'est ce que j'ai vu de plus rare."
Chamfort
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite