-

 

Infos pratiques


tl4

L'étude et la prière

Texte publié le 08 mai 2007 proposé par Jean
L'étude sans la prière, a dit autrefois un sage, est un véritable athéisme et la prière sans l'étude une vaine présomption. C'est à dire que celui qui croit pouvoir acquérir une vraie lumière par l'étude et par la seule force de son application, pense et agit comme un athée et que celui qui présume que pour obtenir la connaissance de la vérité, il suffit de la demander dans ...

Commentaires autour du texte

La prière

Par Woolfgang le -
Bonjour,
Les gens qui prient pour la plupart attendent quelque chose en retour, je prie alors donne-moi ce que je te demande, sinon je ne prierai plus. La prière est là pour s'élever dans un état de lumière, on devient lumineux afin de voir clair en nous, et de ne pas recevoir tout ce que l'on demande nous rend plus humble, la prière est une méditation avec nous-mêmes et Dieu, on s'élève au niveau de Dieu car nous sommes fils et filles de Dieu, elle apaise, et elle ouvre les yeux de notre coeur.
L'intelligence passe toujours par le coeur avant d'atteindre le cerveau, et ce n'est pas tant de recevoir ce que nous demandons qui est important, et même parfois, il vaut mieux ne pas recevoir ce que nous demandons, car même sous le couvert d'intentions pures, c'est souvent l'ego qui prime, et la prière sincère purifie les intentions. Alors prions dans l'intention de se purifier et de voir Dieu au travers de nos intentions.

La prière

Par Guymel le 10.05.2007
Il n'existe pas ni de bonnes ni de mauvaise prières.
Il est surtout l'endroctinement et l'héritage de notre culture judéo.
j 'ai connu aussi, et j ai reçu en héritage, une belle prière publiée sur ce site.
Chacun doit à travers ses receuils personnels, ou des prières lithaniques, trouver un chemin, une voie ; qu'espérer d'autre que de vouloir son bonheur, et celui des autres à travers la forme pensée fusse-t-ele utilisée pas la voie de la prière ou par la voie l'esprit, l'improvisation, la pensée.
c 'est l'intention que nous donnons à notre démarche, qui porte les fruits si c'est exprimé dans l'amour de soi, de sa foi, de sa conscience, de la profondeur de notre esprit.
Mais voilà, il faut aussi savoir pourquoi, dans quel but prions nous????
Si c'est seulement pour obetinir de l'aide extérieure à nos besoins réels, ou si c'est pour nous faire pardonner d'une erreur commise avec quelqu'un!!!!!!
Bref, dnas un cas comme dans l'autre nos sommes et vivons d'espoir, qu'elle émane de notre foi personnel, ou d'une foi religieuse quelconque..........peut importe.
Peut-être que l'homme un jour, pourra s'assumer à travers des phylosphies de toutes natures, dnas le lus grand bien du plus grand nombre y compris pour lui même.
Amitiés
GUY

Prières

Par Lipega le 10.05.2007
Bonjour,
Peut être prières, c'est prier ses pensées d'aller là où nous souhaitons qu'elles aillent, qu'elles soient entendues.
Souvent je prie mais je ne m'en rends pas compte, ce sont les personnes autour de moi qui me disent: " dis donc c'est interdit de prier ici!". J'ai juste l'impression de me concentrer un instant sur ce que je veux, sur ma pensee, le plus fort possible pour que l'on m'entende, juste 30 secondes le temps d'oublier l'instant.
Donc je ne crois pas que prière rime avec rituel forcément.
Là aussi c'est personnel, non?
Cordialement

Re

Par Amine40 le 16.05.2007
Khalil Gibran mentionne dans son livre le Prophet : que la prière c est l expansion de votre etre dans les atmospheres de l éther vivant.
Lorsque vous priez,vous vous élevez dans les airs à la rencontre de tous ceux qui prient en cet instant, alors que jamais vous ne les auriez rencontrés autrement.
fraternellement amine.

Prier

Par Lecate le 17.06.2014
Prier réponds souvent à un urgent besoin d'aide, ce n'est pas le moment de chercher la bonne formule, de culpabiliser ou faire des promesses, prier est déjà une consolation qui parfois est suffisante. Pour ce qui est d'obtenir des faveurs plus conséquentes celui qui les attribue n'est pas comme les banquiers qui ne prêtent qu'aux riches un simple merci lui fait plaisir...

Prier

Par Alicia le 05.10.2014
Ce n'est pas évident de prier. Je me suis souvent demandée comment faisait les personnes qui priaient sans arrêt, ou trouvaient-ils les mots. Un jour j'ai demandé a un prêtre comment prier, il m'a répondu "dire seulement merci Seigneur pour la journée que j'ai passé aujourd'hui" est déjà une prière.
Parfois je ne peux pas prier car je ne sais pas quoi dire, je voudrais tant trouver les mots qu'il faut comme les prières qui sont pour chaque saints. Pour moi la vrai prière est celle qui vient du cœur et de l'âme.
J'ai vu la différence entre prier pour dire "je prie" et prier pour quelqu'un qu'on aime et qui est malade. La différence est très forte, quand ma maman était a l'hôpital ou que mon mari avait subi un quadruple pontage, la peur de les perdre, là j'ai prié tous les jours avec mon cœur et mon âme, cela venait du fond de mes entrailles, les larmes aux yeux, là oui c'était des prières.
Mais faut-il être dans un cas de force majeure pour prier ainsi, ne peut-on le faire pareillement quand tout va bien. Il faut trouver les mots et a qui s'adresser surtout, car j'ai tellement de Saints a qui j'ai envie de parler, je ne trouve pas les mots. c'est atroce de se dire cela "comment je vais prier".

lien

Par Thazz1 le 16.10.2014
L'étude et la prière sont-elles deux facettes d'une même énergie?
Qu'est ce que l'étude ? Accumuler des connaissances, préciser une conception selon des faits nouveaux que l'on intègre?
Qu'est ce que la prière ? Est-ce un texte appris par cœur que l'on dédie à le divinité que l'on nous a appris à vénérer ? Est ce un monologue émotionnel que l'on expulse de notre conscience afin de s'en libérer et d'en prendre du recul?
Je mêlerai ces deux notions ainsi.
L'étude permet la compréhension de ce qui est inné en nous. L'étude permet une formulation, donc une définition de concepts que nous savons sans pour autant pouvoir ou savoir les appliquer de manière concrète dans notre expérience quotidienne. Mais l'étude n'est pas systématiquement synonyme de lecture de texte, elle est selon moi une recherche spécifique sur le sujet qu'elle souhaite définir. Elle peut donc être purement mentale, relever d'une introspection ou au contraire se baser sur des points de vue extérieurs, des expériences vécues par d'autres.
Cette recherche permet-elle donc une meilleure prière ? Elle permet en tout cas une meilleure connaissance de soi, une conscience plus claire de noter identité.
Qu'est ce que la prière ? A mon sens, l'existence étant un champ d'expérience de l'Etre à travers la dimension relative du temps et de l'espace, tout lien avec cette énergie qui se matérialise à travers la matière est une prière. Prier serait donc une conversation, du moins une communication verticale entre l'Etre et son expression physique. Pourquoi prier alors ? Si l'existence est un champ d'expérience, notre conscience nous permet de comprendre et de ressentir cette expérience, la prière serait une manière pour elle de se relier à cette énergie dont elle est issue pour communiquer consciemment à propos de cette expérience. Que la prière soit reconnaissante ou implorante, angoissée ou aimante, elle st le reflet émotionnel de notre vécu, une façon de dire à l'Etre: voici comment je perçois l'expérience en cours.
De fait, si l'être est davantage conscient de lui même, sa prière sera d'autant plus claire qu'il aura une perception plus appropriée de son expérience. Nous savons tous qu'un événement malheureux peut être source d'un grand bonheur à venir. Nous avons en nous une expérience personnelle similaire, si avec le recul du temps nous avions perçu les méandres de l'existence et leur suite, nos prières au moment de cet événement malheureux auraient elles été différentes ? Auraient elles influencé le cours es événements ? Cela me semble peu probable mais cela soulève une question importante. Avons nous la liberté de choisir notre vie, notre chemin ? Je sais que ce n'est pas le sujet et pourtant de cette réponse viendra celle à cette question ci.
Si notre vie est déjà écrite, à quoi bon prier ? Si notre vie est totalement aléatoire et que nous n'en contrôlons qu'une infime partie, à quoi bon prier?
Ceux qui prient pensent tous que cette prière peut avoir une incidence sur le cours de leur destin, si minime soit elle.
Alors la question suivante, raisonnable, serait de se demander comment prier ? Comment faire ne sorte que nos souhaits soient entendus et puissent avoir une influence certaine?
Les anciens se priaient pas pour demander quelque chose mais pour remercier les dieux de leur bienfaits. les peintures rupestres n'étaient des listes de noël mais l'expression concrète des sujets de remerciement. On remerciait la Déesse créatrice d'avoir créé ces animaux tués pour le bienfait et la survie du clan. Ce n'est que depuis l'invention de la divinité courroucée que la forme et le contenu des prières a changé et est devenu suppliques.
Libre à chacun de croire en cela ou pas, ce qui importe est d'en faire l'expérience et c'est en fonction de cette expérience que chacun priera.
Ce qui importe au fond n'est pas la forme de notre prière mais son intention.
Ce qui importe n'est pas de savoir si elle est efficace mais si elle a un sens pour l'être qui la formule.
Ce qui importe n'est pas tant de savoir si elle a une influence réelle mais si elle a une influence pour l'être qui en est à l'origine.
Nous sommes des êtres conscients, demeurons le même (et surtout) dans la prière.
Pour terminer, il est raconté que Jésus ne demandait rien dans ses prières, il remerciait pour ce qu'il allait réaliser. Là peut être réside la réponse.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers."
Marc Aurèle
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite