-

 

Infos pratiques


tl4

L'univers infini

Texte publié le 24 juillet 2005 proposé par Patricia
Débarrassés du fardeau des cieux théologiques, il n'y a plus pour nous ni limites, ni termes, ni barrières, ni murailles qui nous séparent de l'univers infini des choses. Désormais j'ouvre mes ailes, je fends les cieux, j'embrasse l'Infini et tandis que je m'élève d'un globe à l'autre et que je pénètre dans les champs éthérés, je laisse derrière moi ce que les autres entrevoient à peine. Il faut ...

Commentaires autour du texte

Giordano Bruno en avance sur son temps...

Par Perceneige le 27.07.2005
Giordano Bruno est célèbre pour sa théorie sur la pluralité des mondes. Il n'était ni astronome ni mathématicien, mais philosophe théologien et poète. En s'appuyant sur les travaux de Copernic et de Nicolas de Cuse. Il a brillamment démontré la possibilité d'un univers infini, peuplé de mondes identiques au nôtre..Chose plus que surprenante pour cet homme né à Rome en 1548 ... de quoi relativiser nombre de nos croyances et de nos peurs face à l'altérité complexe qui nous entoure .. L'altérité n'est en effet peut-être pas seulement l'altérité que nous connaissons tous comme identité spéculaire et banalement humaine. Cette Altérité dépasse peut-être notre petit entendement humain pour englober des mondes plus ouverts et plus avancés que les nôtres... C'est le poids de la tradition hermétique, à laquelle il était rattaché, qui a conduit Bruno à repousser les limites de l'univers jusqu'à l'infini... il s'est ainsi séparé de l'Église et encourut l'anathème. Rebelle, il ne voulut pas d'abjurer ses idées, comme le lui ordonnait le Saint-Office. Il fut en conséquence condamné à mort par le pape Clément VIII et brûlé le 17 février 1600.... De quoi remettre les pendules à l'heure qu'il était en ..1500 et des brouettes...
Bref tout ceci pour rappeler que l'être humain est bien prétentieux quand il se croit seul dans l'univers. Il y aura certainement beaucoup de travail de déconstruction et de reconstruction avant d'accepter que la terre ne tourne pas autour du nombril humanoïde...mais faire et défaire c'est toujours travailler... n'est-ce pas ? et puis la vie n'est-elle pas comme le disait Nietsche "un éternel retour du même" ?. Ce qui a été sera ce qui est a déjà été ce qui sera confirmera peut-être tout le reste auquel nous ne voulons ou ne pouvons pas encore croire...
Fraternellement
Perceneige

L'infini et mes enfants...

Par Chorusfr le 30.07.2005
Je ne me lasse jamais de leur parler de l'infini, cet espace ou la grandeur de la croyance de peut avoir de forme définitive...
Ni commencement, ni fin!
Comment un être humain rationnel et logique peut-il assimiler cette notion d'infini ?
Il faut vraiment sortir de ce cadre de réflexion pour mieux appréhender de comprendre l'incompréhensible...
Roger

Petite réflexion

Par Jeanpol le 30.07.2005
Cette notion d'infini serait la preuve formelle de l'existence de Dieu.
Il m'arrive parfois d'en faire l'exercice par la pensée.
Toujours, j'ai cette sensation de bien-être de sentir son existence.
Que notre présence n'est pas le seul fruit de l'assemblage de molécules .
Le Bing Bang ne serait autre qu'une simple porte d'entrée sur notre univers dans les innombrables univers ?
Ceci pour dire
Il y a peu, l'homme pensait que la terre était le centre de l'univers
Aujourd'hui, on pense que ce centre se situe au niveau du big bang
et demain le scientifique sera stupéfait de ses découvertes.......
Mais l'homme de foi n'a nullement besoin de preuve scientifique afin de donner un sens à sa vie.
Car c'est la vie en Dieu qui lui donne tout son sens.
Et ceci, pour nous accompagner à travers les temps infinis.

Infini = in-fini

Par Thazz1 le 31.07.2005
Namasté,
L'univers est il infini ? Difficile de le dire car difficile de l'imaginer.
Cependant, l'infini est une notion de temps et non d'espace pur, d'ailleurs ces deux caractéristiques sont indissociables et nous parlons d'espace-temps et non de temps et d'espace. Donc qu'est ce que l'infini ? Et bien vous pouvez aborder cette notion de deux manières différentes, soit vous imaginez le temps comme une ligne qui n'a pas de fin, soit vous imaginez le temps comme une ligne fermée, une sorte de cercle.
La première approche me semble fragile car imaginer une ligne sans fin pose la question du début de cette ligne. Or il s'avère que d'un point de vue mental, la fin est l'antithèse du début, ce qui n'a pas de fin n'a donc pas de début. Cela devient problématique car dès lors tout ce que nous concevons n'a plus de sens. Or ce que nous percevons a une existence indéniable, qu'elle que soit sa nature propre d'ailleurs.
La seconde approche me semble plus intéressante car elle inscrit la notion de cycles (spirales plus précisemment) dans notre évolution. Ainsi, et paradoxalement, cette approche du temps donne une idée totalement intemporelle de celui ci car dès lors qu'il est "cyclé", le temps n'existe plus. Cette idée est présente dans la définition que Yahvé donne sur sa nature dans la Bible: "je suis l'apha et l'oméga". Au niveau divin donc, le temps n'existe pas, du moins il est unique.
et c'est précisemment la nature du temps que nous pouvons expérimenter. La vie se déroule dans le "présent", le seul temps existant. Ce présent se définissant dans le "maintenant" (main-tenant) qui est éternel car quoi que nous fasions nous sommes toujours dans le maintenant. L'approche donc que je qualifie de "cyclique" nous permetd e définir le temps comme un unique instant qui se répète inlassablement, créant ainsi une illusion de continuité que notre conscience assimile à une durée: le temps qui passe.
Défini ainsi, l'inifini devient plus accessible et tellement plus rassurant. L'infini représente donc notre évolution permanente vers l'état divin dont nous sommes issu et également l'incommensurable richesse de notre nature absolue. Si vous imaginez en effet que chaque cycle nous permet de réaliser (rendre réel) un aspect de notre être (la divinité individuée que nous sommes) alors l'infini représente l'ensemble des aspects de notre être... ça laisse rêveur quand même. Non?

Pédaler spiraler pagayer...

Par Perceneige le 31.07.2005
Oui effectivement ça laisse rêveur...Beaucoup de perspectives ouvertes avec finesse et intelligence. Merci pour ce message.
Les cercles du temps n'en finissent donc plus de spiraler? ? Si l'important n'est pas dans la quête mais dans l'esprit de celui qui la mène" -) c'est peut-être parce que celui qui la mène a compris que l'important n'est pas le but de la la quête mais la quête elle même..???:))
Fraternellement
Perceneige

Bienvenue

Par Angela le 01.08.2005
et ...... Aloha :))
merci pour ce message plus qu'astucieux..
ça tombe bien comme je suis dans le trip :) pensée antique je te retranscrit ici un petit texte à propos du mouvement infini et l'éternité et .. du circulaire :)
" les substances, en, effet, sont les premiers des êtres ; et si toutes les substances étaient périssables, tout, absolument, serait périssable comme elles.
Mais il est impossible que le mouvement naisse ou qu'il périsse puisqu'il est éternel comme nous l'avons dit.
Le temps ne peut pas davantage commencer ni finir, puisqu'il ne serait pas possible qu'il y eût ni d'Avant, ni d'Après, si le temps n'existait pas.
Ajoutons que le mouvement est continu de la même manière que le temps peut l'être aussi;
car, ou le temps se confond identiquement avec le mouvement, ou il est un de ses modes.
Or le mouvement ne peut être continu que dans l'espace ; et le seul mouvement qui dans l'espace puisse être continu, c'est le mouvement circulaire "
Métaphysique, XII, 6
Aristote
fraternellement
angela

Aller savoir

Par Jeanpol le 02.08.2005
Qui dit, que l'espace ne serait pas circulaire ?
Quelque soit la théorie.L'infini gardera encore bien "longtemps" son grand secret.....
Et c'est mieux ainsi pour les hommes......


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer."
Théophile Gautier
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite