-

 

Infos pratiques


tl4

La Foi

Texte publié le 04 juillet 2010 proposé par Patricia
O Néant ! ô seul Dieu que je puisse comprendre! Silencieux abîme où je vais redescendre, Pourquoi laissas-tu l'homme échapper de ta main? De quel sommeil profond je dormais dans ton sein! Dans l'éternel oubli j'y dormirais encore; Mes yeux n'auraient pas vu ce faux jour que j'abhorre, Et dans ta longue nuit, mon paisible sommeil N'aurait jamais connu ni songes, ni réveil. - Mais puisque je ...

Commentaires autour du texte

Humblement.

Par Thazz1 le 11.07.2010
C'est magnifique !
Merci Patricia.

C'est un hymne à l'esprit

Par Patricia le 11.07.2010
J'admire les mots et ressens profondément le sens. En tous les cas le sens que ce poème prend pour moi... tel un hymne à l'esprit (lumière ou foi) en nous, se révélant entre la pesanteur de nos chairs.
Je ne sais si comme moi vous voyez avec distinction cette image de l'esprit-lumière se libérant du corps pour se retrouver dans l'Un, dans "La" lumière. Cela me paraît tellement clair !
Patricia

Besoin de partager

Par Petitegouttedelumiere le 23.07.2010
Serais-ce un réseau, une chaine invisible de frères et sœurs qui malgré tous leurs défauts, ne pourraient plus tourner le dos ni nié ce feu de vie qu’ils ont senti en eux ?
Cette chaine existe-t-elle ?
Contraint à rechercher le chemin vers dieu. Le chemin qui vivifiera tout leur être comme aucune illusion ne peut le faire.
Un chemin ou le réel amour existe, vit et se partage en sortant de lumière par tous les pores de notre peau. Par nos regards, nos sourires qui reflèteront alors le merveilleux sentiment de s’être retrouvés, même petits et imparfaits...
mais vivant ! Vivant et avançant vers plus de lumière, ensemble.
Au-delà des mots et des discours, au-delà des idéologies et des religions, le vrai message, commun à tout homme passé ici-bas, la vraie lumière, présente dans le monde. Lumière de l’éternité, qui nous à dessiné et créé pour que nous puissions exister, avec pour seule boussole, d'avoir le don aimer.
Aimer réellement de toute notre âme.
Rares sont ceux qui peuvent entendre la portée de ces mots dans leur sens le plus significatif et grand.
Qui ne s’arrête pas au coté à l'eau de rose et faux des séries américaines, ne s’arrête pas aux besoins de l’égo de se fortifier et de se rassurer et ne s’arrête pas aux besoins superflus... mais va tellement plus loin, là où l’illusion de l’apparence n’existe plus. Là où l’âme est nue, revêtue d’une foi si belle et éblouissante qu’on croirait voire la face de Dieu.
Cet espace existe mais nous est inaccessible. Peut-être est-ce le but du chemin ? Le résultat espéré. Peu importe, seul le chemin compte.
Fait sincèrement, en tentant d'être fidèle à la beauté de l'être humain, sans nier les défauts que nous portons.
Là, et seulement là mes frères, nous pourrons prétendre être ce que nous sommes.
Là, et seulement là, nous partirons le cœur léger;
Là, et seulement là, nous aurons existé.
Alors reprenons notre route, détournons nous de tout ce qui réduit, vivons, pas de manière intellectuelle en essayant de faire le bien, mais en s’éveillant doucement à cette douce réalité qui transforme l’être au plus loin de lui-même.
Alors les actes et les actions seront justes et auront une toute autre portée, car elles ne viendront plus de l’intellectuel et des raisonnement, mais du plus profond de nous-mêmes et je vous le dis, mieux vaut un sourire sincère, du cœur, fort de cette transformation de lumière, que mil discours par l’homme qui n'a pas découvert ce feu de lumière en lui.
Ces mots ont jailli de moi, j'espère, sans prétention aucune car Dieu sait ma petitesse, réchauffer un cœur ou un esprit qui comprend mes paroles...
Je vous aime frère et sœurs, courage, nous sommes tous liés.
L'art de manier les mots de cette manière ne peut venir que d'un esprit vivant de lumière.
Pour rester vrai je n'en comprend pas tout le sens, mais certains mots que je ressens touche quelque chose en moi profondément.
J'espère infiniment que tu seras portés par le vent. Souffle de dieu.. Tu l'entend ? ? Tu le vis, tu marches vers l'infini.
Merci mon ami.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Ce qui est aujourd'hui un paradoxe pour nous sera pour la postérité une vérité démontrée."
Denis Diderot
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite