-

 
tl4

La mort

Texte publié le 16 août 2005 proposé par Mireille
A Villequier Maintenant que Paris, ses pavés et ses marbres, Et sa brume et ses toits sont bien loin de mes yeux ; Maintenant que je suis sous les branches des arbres, Et que je puis songer à la beauté des cieux ; Maintenant que du deuil qui m'a fait l'âme obscure Je sors, pâle et vainqueur, Et que je sens la paix de la grande nature Qui m'entre ...

Commentaires autour du texte

Les ailes de la mort

Par Perceneige le 17.08.2005
Passage du fini à l'Infini, du mesuré à l'Incommensurable. La mort est une vie qui prend son envol vers son éternelle demeure.
Pour ceux qui restent, bien souvent le regret n'est pas regret du corps mais regret de toutes ses représentations, nous cristallisons en l'être défunt nos projections et nos angoisses d'un être seul et désemparé face à la vie. Car c'est peut-être bien cela que la mort nous renvoie notre incapacité de vivre. Notre incapacité à vivre ce passage transitoire d'un état à un autre, le regard de l'Esprit ouvert et aiguisé sur l'Infini. Dans l'éternel retour notre âme cherche la voie de l'ascension, la mort est probablement pour elle une renaissance merveilleuse. Et sur terre n'oublions jamais que nous ne faisons que passer et le passage est si bref comparé à cette éternité béante à laquelle nous sommes divinement condamnés ...
Chaque histoire voit naître le décompte de ses heures et chaque heure permet l'inexorable survie de cette histoire.
C'est en l'Amour que se fêtent les retrouvailles. C'est en l'Amour que les esprits se rencontrent, se reconnaissent et se retrouvent encore pour les siècles des siècles...:)
Amitiés Mimi
Sandrine


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Le paradoxe de l'amour réside en ce que deux êtres deviennent un et cependant restent deux."
Erich Fromm
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite