-

 

Infos pratiques


tl4

La nature est le temple de l'homme

Texte publié le 03 juin 2011 proposé par Romanos
La Nature est le Temple de l'Homme et l'Homme est le Temple de Dieu . Il se peut quand nous réfléchissons ou que nous méditons sur cette affirmation célèbre - celle d'un Philosophe et Illuminé du XVIIIe siècle - peut-être pouvons-nous prendre conscience de notre responsabilité à la fois morale et spirituelle que nous avons vis à vis de nous-même et bien évidemment vis à vis de notre ...

Commentaires autour du texte

Le temple de l'homme

Par Justificus le 31.05.2011
"Le ventre d'une mère est le plus beau des temples."
Proverbe hindou

La notion de Temple dans la Maçonnerie rectifiée

Par Justificus le 10.08.2011
La notion de Temple dans la Maçonnerie rectifiée.
Dieu dans Sa bonté a maintenu la possibilité pour l’homme de retrouver ses droits primitifs et c’est là tout le travail que l’initiation propose…
Un des textes fondateurs de notre Régime Écossais Rectifié exprime très clairement cette idée :
Si l'homme s'était conservé dans la pureté de sa première origine, l'initiation n'aurait jamais eût lieu pour lui, et la Vérité s'offrirait encore sans voile à ses regards, puisqu'il était né pour la contempler et pour lui rendre un continuel hommage. Mais depuis qu'il est malheureusement descendu dans une région opposée à la lumière, c'est la Vérité elle-même qui l'a assujetti au travail de l'initiation, en se refusant à ses recherches. [1]
Ainsi selon la doctrine qui sous-tend notre Régime, l’homme s’éloignant de Dieu garde quand même la faculté de retourner vers son Créateur qui, de par Son amour, ne pouvait définitivement le rejeter. Ainsi Dieu propose l’initiation comme chemin de retour.
Et dans le cadre du processus initiatique, la notion de Temple joue, pour nous, un rôle doublement structurant puisque :
1.D’une part l’initiation maçonnique est issue de celle du Temple de Jérusalem, ce qui explique le fait qu’elle l’ait pris pour archétype et qu’elle fonde ses rituels sur les récits qui en ont marqués la construction et la vie ainsi que sur la symbolique qui en est issue,
2.Et d’autre part, Dieu reste, malgré tout, présent auprès de ses créatures même si ces dernières ont perdu la communication directe avec Lui ; et cette présence de Dieu se « concrétise », si j’ose user de ce terme, dans le Temple qui, comme nous le verrons plus loin, sert de demeure à Dieu tout en séparant le profane du sacré.
Le Temple que l’homme est appelé à réédifier est celui qui, comme le Temple de Jérusalem, doit accueillir la présence de Dieu. Cette présence qui fut le privilège de l’Homme avant sa prévarication, avant sa corporisation dans la forme terrestre ! Cette même présence qu’on a délibérément perdue mais que le Régime Ecossais Rectifié nous annonce comme étant encore à notre portée au cas où l’on en aurait douté ! Ainsi lorsque chacun de nous aura construit ce Temple, où Dieu élira résidence à n’en pas douter, alors l’humanité aura gagné en nous une pierre vivante qui viendra enrichir son Temple, car comme le dit l’Apôtre :
Si vous avez goûté que le Seigneur est bon approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un Saint - Sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. [2]
Je laisse saint Hilaire clore ce billet, ses paroles étant beaucoup plus édifiantes que tout ce que je pourrais jamais exprimer :
Ses fondements doivent reposer sur les prophètes et les apôtres,
Ses murs doivent s'élever de pierres vivantes,
La Pierre Angulaire doit lui donner son équilibre,
Elle doit se dresser par les progrès de ses matériaux fortement unis jusqu’à la taille de l'Homme Parfait,
Jusqu'à la mesure du Corps du Christ.[3]
[1] Instructions secrétes aux Grands Profès
[2] Pierre 1 (II, 3-5). Cf. aussi : Pasteur d’Hermas (IX, 15, 4, Traduction de Joly cité par Guilly-Désaguliers) ; Jean Il 19-22 ; I Corinthiens III 16-17 ; II Corinthiens VI 16 ; Hébreux III 6 et Ephésiens II 21
[3] Saint Hilaire, Traité sur le psaume 126

Le temple de Dieu est plus haut que cela

Par Jean le 17.08.2011
Merci pour cette petite contribution pleine de symboles Justificus.
Le temple maçonnique symboliquement est hors de ce temps terrestre...
Bref, je ne reviendrai pas sur tous ces outils mis à la disposition des cherchants, souffrants et persévérants et je donnerai un avis un peu hors propos mais que je pense utile: Il est aussi difficile chez vous que chez nous de voir les hommes véritablement poser leurs métaux à l'entrée du temple. L'être humain combat non pour une vérité révélée mais pour devenir un digne fils de son créateur. Sachant qu'il part de très bas, qu'il est encore loin de son but, il ne reste que le chemin et chacun le verra selon ses choix. Les cathares pensaient que notre monde est un monde créé par le fils déchu et que notre seul salut était dans la mort et la fin de notre race... qui sait mon ami ce qui est vrai et ne l'est pas. La maçonnerie peut-être une voie.. mais derrière un aspect non religieux, elle garde ses dogmes... Mêmes symboliques, ces sources oublient souvent le désespoir de notre condition et portent les plus sérieux d'entre ses fidèles vers une "cordonite" qui montre combien le chemin n'est pas encore parfait.
Non, je crois que le temple est en chacun, que nous serons ce que nous avons fait et que nous travaillons chaque jour à notre progression nécessaire...
Si Dieu, dans son infinie bonté, pense un peu à nous, alors il prendra pitié mais cela m'étonnerai fort que nous soyons dignes d'entrer encore dans le temple véritable.
Puisque nous détruisons tout, y compris la nature nourricière, ne sommes nous pas de simples enfants perdus qui n'ont d'autre solution pour restés debout que d'inventer nos routes dans la jungle de nos ignorances...
Pourtant, parfois, l'Esprit illumine les croyants. Ils deviennent alors les parties unies d'un temple symbolique qui porte la lumière dans la grisaille du monde. Puis ils disparaissent, laissant à d'autres la chance de chercher et de trouver la porte .... Mais ce n'est qu'un avis sans importance suivant votre billet que j'ai lu avec grand plaisir...

Pour un plus beau temple encore

Par Justificus le 19.08.2011
"La vie humaine a inéluctablement une fin, tôt ou tard, qu’elle ait été ou non,
bien remplie. Cette fin est fonction du rythme de vie. Le corps, comme une
automobile s’use plus ou moins vite, selon l’usage qui en est fait et de cet
usage, chacun à le choix, chacun est responsable.
Si le corps ou l’un des organes est usé, si le but ne peut pas ou ne peut plus
être atteint, si tout ce qui pouvait être retiré l’a été, alors les conditions
karmiques du départ - les circonstances de la mort - entrent en action et l’âme
se retire du véhicule devenu inutile ou inutilisable, pour se préparer à prendre
possession d’un autre plus approprié.
La mort est la circonstance la plus grandiose, la plus noble et la plus
merveilleuse pour l’homme délivré des superstitions qui entourent, pour
beaucoup, ce magnifique transfert. Il n’y a pas de pire sottise que la crainte de la mort. Elle est un élément naturel de l’éternité de l’homme dans sa réalité
absolue. Lorsque le moment de quitter le plan physique est venu, il est
évident qu’aucun guérisseur, aucun médecin et aucun chirurgien ne pourront
différer longtemps cette échéance. Ce qui importe alors, c’est d’adoucir, si
possible, la fin et cela, un vrai guérisseur, un bon médecin ou simplement les
êtres chers pourront le faire.
Pour conclure, laisse-moi exprimer ce qui est en toi depuis le début de notre
rencontre. Le corps physique est le temple de l’âme qui y réside. Chacun doit
l’aimer, le respecter, voire l’orner et l’embellir dans cet esprit. Il faut parfois faire appel à un spécialiste compétent pour de nécessaires réparations ou pour le restaurer si cela est encore possible. Mais s’il a beaucoup et bien
servi, le moment venu, il est temps alors de le quitter avec reconnaissance,
mais sans inutiles regrets, pour une demeure plus appropriée, pour un plus
beau temple encore..."
Raymond Bernard

Le temple ?

Par Xianaelle le 29.08.2011
Je n'ai pas tout aimé de cette lecture, plus précisément certains passages ("Chacun doit l’aimer, le respecter, voire l’orner et l’embellir dans cet esprit. Il faut parfois faire appel à un spécialiste compétent pour de nécessaires réparations ou pour le restaurer si cela est encore possible."), car elle me gêne sur certains points. Notre corps est peut-être un temple que l'on doit respecté coûte que coûte, mais nous devons l'aimer sans vouloir à tout prix le modifier par je ne sais quel artifice. S'accepter tel que l'on est et s'aimer avant tout.
D'ailleurs comme il y n'y a pas de hasard, j'ai pu voir quelques heures après avoir lu ce commentaire sur une chaîne publique, un documentaire sur l'Inde et sur les moines hindous. Aucune considération pour leur corps. Pourtant de leurs yeux émanent une grande lumière. Ils sont tous beaux naturellement les hindous. L'amour se dégage simplement en croisant leur regard, vous n'avez pas remarqué ?
Ils se refusent tout plaisir pour leur corps. Ils mangent simplement pour subsister. Rien qui peut leur faire plaisir physiquement ne doit leur être accordé.
Pourtant eux aussi considèrent que le corps est le temple de l'âme mais si le temple est affaibli, l'âme se renforce puis le temple se renforce.
Pour conclure personnellement je pense que nous n'avons pas besoins d'user ou d'abuser d'artifices pour embellir le temple (notre corps). La beauté ne se voit pas de l'extérieur mais de l'intérieur. Une vérité vieille comme le monde qui console tous les déshérités de la nature mais qui pourtant ne pourra jamais être contredite.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Le Ciel sera l'épanouissement de toutes les beautés, la vie nous y conduit par un chemin dont nous ignorons la longueur, mais pourquoi m'attrister d'avancer sur cette route puisque la lumière est au bout."
Guy de Larigaudie
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite