-

 

Infos pratiques


tl4

N'abandonne surtout pas

Texte publié le 12 juin 2004 proposé par Alliance
Lorsque dans la vie rien ne va plus, que les problèmes tourmentent ton esprit et que l'argent te cause tant de soucis... Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas. Lorsque trop d'erreurs ont été commises, que tout ton univers menace de s'écrouler et que, fatigué, tu sens la confiance t'abandonner... Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas. Tu sais, la vie est parfois étrange, avec son lot ...

Commentaires autour du texte

Merci...

Par Genjy le 15.06.2004
ce texte est très joliment écrit ! Il me redonne un peu courage mais comment transformer un echec en réussite ?...

Espoir...

Par Regis le 16.06.2004
La vie ne peut pas être faite que de haut ou que de bas. Je crois que l'homme sous-estime bien souvent ses capacités et se laisse le désespoir effacer l'espoir. N'est ce pas l'espoir qui fait avancer les hommes ? Dans une situation d'échec, c'est en nous qu'il faut trouver les ressources d'espérer et de revenir à nouveau sur la route. Rien n'est jamais définitif, et de l'echec nous devons essayer d'apprendre et de comprendre. On regarde toujours l'échec comme négatif, alors qu'il est parfois base d'un nouveau départ. Donc comme ce texte nous le propose : ne jamais baisser les bras, et espoir...

Du courage...

Par Chamalosine le 21.06.2004
bonjour,
je dirais que de ne pas abandonner, c'est persévérer et cela demande beaucoup d'énergie. Mais si l'on arrive à garder cette attitude, notre existence peut parfois ressembler à celle que l'on souhaite tant vivre!!!bien entendu que de ne pas abandonner, c'est aussi connaître des moments de difficultés, d'incompréhension...N'oublions pas non plus parfois le lacher prise, de ne pas devenir borner, au risque de ne plus rien voir, entendre...Le lacher prise, n'est-ce pas non plus se reposer ?..
Merci pour ce beau texte..

Suicide

Par Jeromebenin le 26.07.2004
Il n'est pas rare d'entendre ou de lire sur le site de l'Alliance Spirite que la vie et les tracas de la vie font partie de notre évolution et que vouloir volontairement y mettre un terme, je parle du suicide, reviendrait à briser l'harmonie de cette évolution. Conséquence, l'esprit serait condamné à errer et à souffrir ou des tas d'autres histoires comme ca.
Je considère le suicide comme une réponse légitime, celle de dire Non au Createur et au parcours qu'il nous impose et non qu'il nous propose. Si les humains ont des problèmes, ils ne sont pas pour cela autant responsables. Dieu est responsable de toute la méchanceté qui règne sur la terre. Il y a des hommes bons et des hommes méchants parce qu'il ya des hommes et il y a des hommes parce que Dieu dans sa supposée « bonté » les a crées. On dira que oui, Dieu donne le choix entre le bien et le mal. Si l'homme n'existait pas, il n'aurait pas à faire ce choix.
On rétorqura toujours que la souffrance aveugle et que nous n'en voyons pas les « bienfaits » et que une fois mort, on se rendra compte de beaucoup de choses. Donc en quelque sorte après la mort, on subira une sorte de lavage de cerveau, on sera submergé de bonté et de compréhension.
Pourquoi Dieu crée des âmes pour leur faire accomplir une « évolution » ? Et au non de quoi n'aurait-on pas le droit de dire « non » ? Est-ce que après la mort, on est « obligé » de se réincarner ou de continuer à vivre sous une autre forme ? Ne peut-on pas demander à être « éffacé « ? Pourrions.nous faire une telle requête ou sommes-nous condamné à subir "la dictature de la vie" et de "L'évolution"

Suicide

Par Laska- le 28.07.2004
Personellement je ne considère pas le suicide comme le moyen légitime de dire Non au Créateur. Ta vision des choses et de la vie me semble bien simpliste. Dieu serait responsable de tous nos malheurs car il a créé le mal comme il a créé le bien et l'humanité, les animaux, les végétaux, la vie quoi .. comment a-t-il osé ? ..
Il y a quelque chose que tu oublies dans tout cela, la conscience, tu sais cette petite voix tout au fond de toi, il nous l'a aussi donnée. Il est clair que selon les individus le degré de "consience" n'est pas le même. Moi aussi j'ai été, et le suis toujours, profondément révoltée par toutes ces injustices et par la méchanceté des gens. Cependant, je reste convaincue que "Chacun choisit sa route, chacun choisit son chemin". Le bien attire le bien et vice-versa. C'est comme un boomrang en somme.
Je n'y avais jamais vraiment cru bien que, depuis toujours, mon papa m'a répété "on récolte ce que l'on sème", la roue finit tjrs par tourner... A présent j'y crois.
J'ai vécu récemment le suicide d'une personne proche. Je ne le blâme pas, il a fait son choix. Peut-être même aurais-je fait pareil à sa place ? Sa famille et son entourage souffre énormément et cherchent des boucs-émissaires. Suite à son décès les langues se sont déliées et j'ai compris qu'il été acculé et a préféré partir ainsi que d'affronter sa destinée.. le choix de vie qu'il avait DECIDE de mener l'a mené à sa propre perte. C'est triste et tragique à la fois, mais tellement humain. Dieu n'a rien à voir la-dedans, comme dans tous les autre cas de suicide.
La "vraie" souffrance, celle qu'on a pas cherchée, je l'ai souvent remarqué, se cache. J'ai dans mon proche entourage des personnes adorables (les mauvais s'en sortent tjrs... pas si sûr...) que la vie a malmené à un point... que j'en été plus aigrie et révoltée qu'elles. Je prends tous les jours exemples sur ces "rayons de soleil" qui jamais ne se plaignent, qui s'accrochent malgré les attaques du destin et se relèveront jusqu'à ce que la vie les quitte et non qu'ils quittent la vie. Nos petits tracas, qui pourtant pèsent bien lourd à nos yeux, ne sont que des brins de paille en comparaison de leur lourd fardeau.
Bref, tout ça pour te dire que je ne crois pas que Dieu soit responsable de la souffrance humaine. Il nous a tout donné pour bien faire. Il nous a donné aussi la liberté de penser, d'agir, d'aimer, d'haïr... Dieu n'est que bonté c'est nous, les hommes, qui avons tout gâché. Nous avons perdu le respect de la Vie, avec un grand "V". Nous avons permis à nos chercheurs et politiciens, au nom du progrès et de l'évolution, de jouer avec la Vie, de détruire la faune, l'air que nous respirons, et le plus grave, selon moi, nous nous somme pris pour Dieu en décidant de qui devait vivre ou ne pas vivre. (avortement, exécution..) Dieu est bien loin de ces vils agissements il doit être bien triste à la vue de ce "desastre".. et du chemin que nous avons choisi.
Dieu ne force pas les âmes à vivre, il leur offre ce cadeau qu'est la vie. Essayons de faire du mieux que l'on peut, avec ce que l'on a et advienne que pourra...

Bonjour Jeromebenin,

Par Kaya le 01.10.2004
Je ne pense pas que lorsque l'on se suicide on est condamner à errer ou à souffrir. L'embetant dans le suicide est que l'on revient dans notre prochaine incarnation avec les mêmes galères ( dans les grandes lignes ) et qu'on peut y passer autant d'incarnations que necessaires.
En cela je ressents parfois les limites de notre libre arbitre. Je ne crois pas que l'on puisse demander à être "effacé". Tant que nous n'avons pas appris à être parfait ( pas au sens religieux : croire en ceci cela, faire ceci cela ... ) mais plutôt dans le sens d'acquérir l'entière maitrise de notre nature physique, emotionnelle, mentale et spirituelle, comme les maitres y arrivent, nous devons nous réincarner. Bon il semblerait qu'on en a plus conscience quand on est désincarné et que de revenir n'est pas si terrible que cela...
Amicalement.
Kaya.

Re

Par Recherche le 03.10.2004
Rien a ajouter, c est tellement
vrai et tellement
bien vu, j adhere
a
ta reflexion ,
merci
Laska
Amities
Pierre

Dieu n'a pas créé le mal

Par Thierry-joel le 03.10.2004
Quel erreur de croire que Dieu a crée le mal, il a crée les hommes, avec un libre arbitre, l'être humain a le choix de faire le mal ou le bien, c'est tellement facile de faire le mal, et de mettre Dieu en accusation, ou la société, Avoir un comportement bénéfique est difficile mais pas insurmontable, j'ai eu envie il y a 13 ans de mettre fin à mes jours, j'avais choisi la facilité, pas envie de me battre par manque de forrce ou par lachété, j'ai consulté un psy, onze ans de thérapies de réflexions personnelles, je m'en suis sorti de l'enfance violé et battu, tout le monde est capable de faire ce que j'ai fait, pour cela, il faut enlevé la colère du passé et pardonner, le pardon mène vers Dieu et les esprits, la colère, la haine mènent vers le néant. Beaucoup de personnes refusent de voir un psy, en croyant que c'est réservé pour les fous, quel bétise de penser cela, cela fait tellement du bien t'évacuer son passé dans le pardon et la réconciliation. Joel

Encore le hasard !

Par Animsay00 le 10.06.2011
Au moment où je ne vais pas bien, me reproche des mauvais choix... je décide de lire un texte AU HASARD et tombe sur ces belles lignes encourageante s!
Merci.

Hasard

Par Justificus le 20.06.2011
Hasard
La question majeure qui se pose à propos du hasard est de savoir s’il existe ou non, que ce soit en ce qui concerne l’origine de l’univers et de la vie sur terre, ou à propos de ce qu’il advient dans l’existence de chacun d’entre nous. La plupart des scientifiques font du hasard un facteur déterminant en toute chose. A l’inverse, les mystiques ont tendance à dire qu’il n’existe pas. Qu’en est-il exactement ?
Je pense que le hasard n’existe pas, en ce sens que tout effet procède d’une cause. Pour reprendre l’exemple de l’univers, il est le résultat d’un processus d‘autant plus admirable qu’il repose sur des lois que le plus intelligent des savants serait incapable de concevoir et de mettre en œuvre. Dès lors, il est difficile de comprendre que nombre de scientifiques continuent à penser que la Création est due au hasard, de même que l’apparition de la vie sur terre. Etant donné que l’on « juge un arbre à ses fruits », il paraît évident que l’une et l’autre sont les effets d’une Cause transcendantale, c’est-à-dire d’une Intelligence prodigieuse que les mystiques assimilent à Dieu.
Qu’en est-il maintenant du hasard dans l’existence humaine ? D’un point de vue rosicrucien, tout individu vient au monde dans un pays et une famille qu’il a choisis avant même de s’incarner, sachant qu’il y trouvera les conditions générales qui contribueront le mieux à son évolution spirituelle. Au fur et à mesure qu’il grandit, il en vient à appliquer de plus en plus son libre arbitre et à forger lui-même son destin. Ainsi donc, au-delà des apparences et contrairement à l’opinion courante, ce n’est pas le hasard qui fait que telle personne vient au monde à tel endroit, à tel moment. Naturellement, cela ne veut pas dire qu’elle est destinée à vivre définitivement dans le pays où elle est née.
Tout au long de notre vie, nous faisons des choses qui conditionnent notre existence, tant sur le plan personnel que familial, social, professionnel, etc. Considérer que tout ce qui nous arrive de jour en jour est dû au hasard reviendrait à admettre que notre vie est prédestinée dans les moindres faits et que nous n’avons pas le libre arbitre. Or, nous sommes en grande partie responsables de ce que nous pensons, disons et faisons au quotidien, et par là-même, de ce qu’il advient dans notre existence. Vu sous cet angle, il est vrai que chacun récolte ce qu’il sème, en négatif comme en positif.
S’il est vrai que la vie de chacun d’entre nous est conditionnée en grande partie par ses propres choix, elle comporte néanmoins une part de ce que nous appelons « hasard », en ce sens qu’elle comporte des situations, des événements, des rencontres, etc., qui n’ont apparemment aucun lien direct avec ce que nous avons pu penser, dire ou faire. Lorsque cela a une connotation négative, on parle de « fatalité » ; lorsque cela a une connotation positive, on parle de « providence ». Mais dans les deux cas, cela ne doit rien au hasard, car il y a nécessairement une cause, une origine, une raison, une explication à ce qui nous arrive, même si c’est apparemment malgré nous.
En conclusion, je dirais que le hasard n’existe aux yeux des hommes que parce qu’ils sont incapables de comprendre toutes les causes de tous les événements qui jalonnent leur existence. Et en ce qui me concerne, je vois bien souvent en lui ce qu’Albert Einstein en a dit, à savoir que « le hasard est le chemin que Dieu emprunte lorsqu’Il veut rester anonyme ».

Mes larmes coulent

Par Goldenlady le 25.07.2011
Mes yeux sont encore humides et la justesse de ce message, sa profonde bonté me secoue. Je l'ai reçu, bizarrement, comme un choc, un aperçu en plein ventre. Il suffit parfois de quelques mots pour avancer. Sur le mur de mon "antre" aujourd'hui j'ajouterai ce message "Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.".
Ce n'est sans doute pas un hasard si je suis tombée sur ce texte, alors que ma quête spirituelle ne fait que commencer.

N'abandonne surtout pas

Par Vevettes le 25.07.2011
C'est un texte tellement réaliste et encourageant... merci car je me vois réellement dans chacun de ces mots. Oui, je vais me battre !

C'est joli mais...

Par Nathaelle le 19.08.2011
Il est joliment écrit, mais j'aurais une réserve à dire. Tu dis qu'il ne faut pas abandonner, je le veux bien, tu dis qu'il faut trouver la force de revenir pourtant beaucoup de gens restent. Ils le savent qu'il faut parfois faire juste un pas et la vie recommence, mais si les gens s'arrêtent à un moment dans leur vie c'est que déjà ils ne trouvaient pas le moyen d'avancer, alors ce qui faudrait plutôt dire ça serait les raisons pour lesquelles il faut continuer. Bien sûr, je ne dis pas que certaines personnes n'y arrivent pas de leur seule volonté, mais que tout le monde n'est pas comme ça. Tout le monde ne se dit pas que ça peut être pire, car il y a surement pire, mais voilà d'autres ont besoin que l'on leur redonne un objectif pour pouvoir avancer.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Quand l'homme comprendra qu'il est dans ce monde la fleur qui doit nourrir l'amour il comprendra qu'il est inutile de vouloir fuir ce que l'on est. La fleur n'a pas de jambes, elle est fragile et pourtant essentielle à la vie."
P.J. Oune
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite