-

 

Infos pratiques


tl4

Pourquoi la vie et ses épreuves ?

Texte publié le 25 novembre 2004 proposé par Penin
Après le suicide de mon amie je me suis posé beaucoup de questions : est-ce que je vis réellement ou n'est-ce que l'imaginaire de mon âme qui crée cette vie ? - Pourquoi autant de questions qui restent sans réponses ? - Pourquoi doit-on subir certaines épreuves puisque nous ne nous souvenons pas pourquoi ? Voici la réponse que j'ai obtenue : Je sais que ...

Commentaires autour du texte

Pourquoi la vie et ses épreuves ?

Par Carlida le 21.12.2004
j'aimerai donner mon humble avis sur les épreuves :
Je pense que les épreuves sont des examens, la vie est une école dans laquelle nous sommes venus faire des expériences pour parfaire notre âme, les épreuves sont les tests, les examens que nous sommes venus passer afin de prouver nos perfections ou nos imperfections, parfaits si nous en tirons une leçon, imparfaite si nous n'en comprenons pas le sens, je pense honnêtement que nous avons tous une mission à remplir, il y a les bons et les mauvais élèves, les élèves trop zélés et les capables mais fainéants, qu'importe, notre libre arbitre est là, nous pouvons être lents ou préssés nous passerons tous par des examens obligatoires, ces examens sont les épreuves, il y a un dicton que me citait mon arrière grand-mère
(KALINKA, un grand chaman, qui nous a quitté à 120ans) :
" Dieu n'envoit de dures épreuves qu'à celles et ceux qu'il aime !"
Et que de fois, je me suis entendue dire :
" Père Celeste ! essaye de m'aimer moins fort, va aimer d'autres ! "
Et je me rattrappais de suite en lui disant :
"Non, continue à m'aimer aussi fort !"
Il est vrai que nous préfèrons les bénédictions aux épreuves !
Quand les épreuves sont trop dures, je pense à celles et ceux qui sont seuls, dans les hopitaux, dans la pauvreté, aux SDF, aux délaissés, aux orphelins, enfin à toutes celles et ceux qui n'ont pas autant de chance que je n'ai ! et tout à coup, je me sens reconnaissante et heureuse.
Peu importe, il y a la vie et beaucoup d'autres épreuves (examens) qui nous attendent et c'est la course vers la perfection, l'amour inconditionnel pour notre Divin créateur, pour nos guides, pour nos anges gardiens et tous ceux qui travaillent pour alléger nos épreuves et nous témoigner leur amour.
Quand l'épreuve s'abat sur les pauvres incarnés que nous sommes, il faut plier comme le roseau et attendre que l'orage passe, nous ressortons toujours plus forts et plus aguéris, je me dis aussi comment pouvons nous dire que nous sommes biens, si nous n'avons pas eu mal auparavant et pour cela il faut être
biens heureux, et non pas mal heureux.
Bons examens !
Réussissez les avec Brio !
Affectueusement votre !
Carlida

Histoire d'anges

Par Chrysalide le 22.12.2004
bonjour,
cet écrit me fait penser à une histoire écrite pour un film qui m'a beaucoup touchée.
Un ange incarné dans le corps d'un homme vient sur terre pour guider un femme et il finit par tomber fou amoureux d'elle.
L'ange qui est immortel décide de se sacrifier et de devenir mortel afin de rester sur terre auprès de celle qu'il aime.
Il demande à dieu de devenir humain.
Le matin de la transformation, il connaît la joie immense de ressentir tout ce que ressent un humain et il est inondé de bonheur par l'amour qu'il vit.
La jeune femme sort faire une course à vélo et se fait aussitôt renverser par un camion et meurt.
C'est là que l'ange qui a renoncé à tout pour être humain réalise à quel point la mort fait partie de la vie de l'humain.
C'est là qu'il réalise que renoncer à soi en coupant ses propres ailes ne mène à rien.
Alors que si l'ange avait eu foi totale....sa bien aimée l'aurait rejoint peu après....
La leçon que j'en tire pour ma part c'est: ne renonçons pas à nous car nous sommes tout et nous revenons droit vers le tout.
Amitiés et belles fêtes dans vos coeurs les amis :)
Christel

Bonjour Christel !

Par Cherchant le 23.12.2004
Bonjour à toutes et à tous,
Un très joli film que celui de la cité des anges.
L'Amour serait-il plus fort que la foi ?
De toute façon, ils se retrouveront.
Nous avons chacun une raison d'être présent sur notre « mère la terre ».
Laquelle ?
Bonne question ! Faisons confiance au père (qui veille !) et à notre intuition (donc nos guides) en vivant pleinement l'expérimentation 3D.
Et si une « difficulté » se présente, la raison en est de nous faire grandir.
Oui, nous sommes Tout, car nous sommes Dieu !
Petite partie individuellement...... mais, Unité tous ensemble !
Toi, qui est lumière et qui la diffuse sans retenue, Merci !
Le coeur est la plus grande richesse de l'homme !
Bonnes fêtes à tous ! §:-)
(-:§
Fraternellement,
Eric

Délicate épreuve

Par Chrysalide le 24.12.2004
bonjour les amis,
à croire que mon texte précédent était visionnaire... une fois de plus un ami qui m'est très cher parle de mettre fin à ses jours...
Que d'impuissance.... Plus de mots, plus de gestes ne suffisent...
Il y a quelques temps mon meilleur ami est passé près du pire, et a fini dieu merci par remonter...
Puis j'ai appris la mort d'un autre ami...
Il y a peu c'est ma mère qui avait des envies de suicide très sérieuses, elle semble s'être ressaisie à présent...
Et aujourd'hui cet autre ami, ce frère, cette âme soeur, cet homme ange que j'aime tant envisage cette "solution"... Je ne peux rien dire ou faire qui change quoi que ce soit... Je ne peux décider pour lui.... Je dois respecter son fameux "libre arbitre" et il a raison...
Alors je m'en remets à l'éternel, avec toute ma foi, mon amour et mon espoir..
Puisse-t-il lui amener la paix qu'il désire tant.. et puis-je avoir le courage d'accepter sa volonté avant la mienne malgré la souffrance que cela pourra entrainer...

à ton ami !

Par Cherchant le 24.12.2004
Chaque personne a eu son lot de souffrance (et cela n'est pas fini !)
Apprendre à l'accepter comme tel est une épreuve difficile mais réalisable !
La vie est une expérience à vivre jusqu'au bout, avec ses joies et ses peines !
Pour chaque souffrance, il y a une remise en question.
Nous sommes dans un monde de cause à effet, ce qui veut dire qu'il y a toujours une raison à chaque situation. Le hasard n'existe pas !
L'envie de mettre fin à ses jours est parfois tentante, mais le suicide serait une ERREUR !!!
La peur du regard de l'autre, le refus d'accepter certaines responsabilités, la douleur physique (nous avons chacun notre seuil de tolérance à la douleur, MAIS actuellement, il existe des thérapies efficaces dans ce domaine) n'est pas toujours supportable.
Ton ami aurait souffert toutes ces années pour rien, car il a choisi cette vie avec ses expériences.
Il n'est pas facile d'accepter le fait que l'on ait choisi cette situation ! Rassures-le, ce n'est pas un choix de dément, qu'il a fait !
Il y a une raison à cela !
Nous sommes là pour apprendre, donc progresser sur ce chemin qui paraît parfois interminable.
Certes, nous devons respecter son choix, mais nous sommes là pour lui tendre la main afin de lui offrir un soutien fraternel.
Puisse-t-il garder confiance en lui, ainsi qu'en nous, qui sommes ses soeurs et frères !
Puisse-t-il essayer de ressentir l'Amour des autres s'harmoniser avec son propre Amour !
Puisse-t-il garder l'espoir en la vie !
Nous avons tous une lumière intérieure, cette part divine qui ne demande qu'à rayonner !
L'Amour est la plus grande force qui soit !
La vie vaut vraiment d'être vécue !
Fraternellement,
Eric.

Merci

Par Chrysalide le 24.12.2004
Merci pour ce message d'espoir qui me va droit au coeur..
Tu as dit plein de choses tout à fait vraies et en concordance totale avec la réalité....
je t'envoie une belle vague de lumière et d'amour, de la paix et de l'harmonie entre toi et tes proches.
Très belles fêtes dans vos coeurs mes frères.
Amitiés,
Christel

Les épreuves de la vie : bon ou nocif pour l'esprit ?

Par Bk_knight le 02.04.2006
J'adhère à tout ce qui est écrit sur ce sujet, mais je m'interroge.
La Vie ne serait donc qu'une sorte de "concours de malheurs" que seule une Elite parvient à surmonter ? Il n'y a donc que par la souffrance que l'Esprit sort grandi ?
Ce n'est pas très encourageant si c'est le cas, même si le meilleur est à venir.
En tout cas, merci encore pour vos écrits et vos pensées.
Bonne soirée

Bonjour black knight !

Par Cherchant le 04.04.2006
L'élitisme n'existe que dans l'imagination de l'homme.
La souffrance nous rappelle que nous ne sommes peut-être pas sur la voie que notre âme a choisie.
Nous avons le libre choix !
Si nous souhaitons Vivre dans le positif (l'Amour), il ne tient qu'à chacun de le générer.
Quelque soit l'épreuve, je la vois comme bonne pour l'Esprit !
Que l'Amour et la Lumière soient !

épreuves

Par Arcene le 06.04.2006
certaines épreuves peuvent être surmonter, d'autres non, je pense qu'il ne faut pas essayer de se battre contre dieu cela revient à se battre contre un fantôme.

Réponse d'un être de chaire et d'os

Par Lounawitch le 10.04.2006
« Rien n'est fait pour rien, ne l'oublie jamais et dis toi que chaque existence, même celle qui te semble la plus mauvaise, a un sens. »
NON, l'existence n'a pas de sens, plus de sens quand il n'y a plus d'existence justement. Mais qu'est ce que l'existence ? Que veut dire exister ? Ah oui, l'existence de l'âme ?
Quel sens ? Souffrance, souffrance, souffrance, est-ce un sens ? Ah oui, c'est vrai, c'est comme dans l'acte de contrition : c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute si je souffre
Ah oui, j'ai parait-il choisi cette existence, quelle pauvre abrutie d'avoir choisi cette vie faussée dès la seconde de ma conception ?
« Ne rejette pas la vie et au contraire, apprends là à ceux qui en ont besoin car c'est là une partie de ce que tu es venu faire sur cette terre. Être à l'écoute de ceux qui en ont besoin est difficile mais ô ! combien satisfaisant pour l'âme. »
Etre à l'écoute de ceux qui en ont besoin n'est pas difficile, mais, que ceux (amis) que l'on a aidés ferment leur porte, justement parce qu'on les a aidés, ça c'est difficile. Et puis, il ne faut pas se voiler la face, aider les autres, c'est camoufler sa propre misère non ?
Satisfaisant pour l'âme ? ? Comme je ne suis pas évoluée, comme je n'accepte plus la souffrance, comme je n'accepte pas justement le sens de ma vie de souffrance, il est vrai que c'est forcément parce que je ne sais ni converser avec mon âme, ni l'entendre. Y a t'il des cours pour entendre son âme ?
« Se coucher chaque soir avec le sentiment de n'avoir pas gâché sa journée devrait pour vous, humains, être une source de grande joie et non l'occasion de se poser des questions »,
Chaque soir je me couche en me disant, ouf une journée en moins à subir, je regarde s'égrener les heures de ma vie devenue si inutile, si nulle, si transparente et je ne me couche pas avec le sourire aux lèvres. Et chaque fois que j'ai aidé les autres, j'ai hurlé de rire, et sangloté en me disant pauvre abrutie, tu aides les autres et toi personne ne t'a jamais aidée. Donc, je refuse maintenant d'aider les autres et pourquoi mon existence sur terre serait d'aider les autres, alors que justement je n'ai jamais eu d'aide pour que l'on m'aide ? On m'a toujours refusé cette aide, sous prétexte que moi qui aidais je ne pouvais qu'être forte.,
Aider les autres, et rentrer chez soi en se disant, ah oui, il y a plus malheureux que moi, chic ma vie est super belle. Et bien cela ne me remplis pas de joie, me donne seulement envie de crever un peu plus chaque jour, puisque la vie n'a pas de sens, ou la souffrance ne donne pas de sens à ma vie.
« Mais dis-toi qu'il n'est pas loin. Il faudrait seulement qu'il y ait plus d'Hommes qui acceptent de prendre les plus faibles en charge pour que la vie spirituelle puisse progresser rapidement, et vous êtes sur le bon chemin. »
Que veut dire prendre les plus faibles en charge ? Pour que la vie spirituelle progresse ?
Là encore, je dois être sourde, aveugle ? Je ne comprends rien à la progression de la vie spirituelle en prenant les plus faibles en charge. Je ne comprends qu'une chose, que veut dire exister à partir du moment où l'on n'existe plus comme une personne de chaire et d'os ? Et c'est ce que je suis, rien d'autre.
Ah oui, aides toi le ciel t'aidera. Le ciel ne m'a jamais aidé, il s'est servi de moi pour aider les autres, ça oui, le ciel a su être présent pour les autres. Je l'ai laissé faire, et heureuse pour les autres. C'est bon un temps mais finalement, qui peut dire, aider les autres à moins souffrir c'est le sens de ma vie, et tant pis si je crève de ma propre souffrance ?
Je ne suis pas une sainte, pas faite pour souffrir dans la béatitude.
Mon discours est loin d'être évolué ou spirituel, c'est sûr, ce ne sont que mes mots. J'ai passé trop de temps à chercher et à me demander pourquoi tant de souffrance gratuite et inutile.
« car tu n'auras pas de réponses dans cette vie à toutes celles que tu te poses parce que le temps n'est pas encore venu. »
Je ne me pose plus de question, je constate juste que mon existence n'a plus de sens à la vie que j'ai soit disant choisie. Alors j'espère que dans l'autre vie enfin je saurais pourquoi tant de souffrance et que le temps sera enfin venu.

Evolution

Par Guymel le 12.04.2006
Si nous retournons vers notre plus petite enfance, nous y découvrirons que déjà notre naissance en soi, reste une épreuve à franchir.
Dans ce passage étroit que nous ouvre notre maman, certain vivent déjà une épreuve qui nous donne la vie ou qui nous fait mourir.
C'est déjà une première épreuve en soi, et qui nous donne quoi ?
Déjà un choix, vivre ou mourir.
La survie est une épreuve que tous les enfants de ce monde vivent, et selon les régions, l'épreuve peut être cruelle, car elle laisse peu de chance, je pense aux pays ou la famine fait rage, la sécheresse, et ou la malnutrition font des mort à chaque seconde du temps qui passe.
Mais pour rester plus près de notre civilisation, après la naissance, nos premiers pas, l'entrée à la maternelle, l'épreuve de vie consiste quand même aux parents à aider à franchir les épreuves de notre apprentissage...........et je crois que c'est là que l'épreuve de vie doit être comprise entre les enfants, et les parents, entre leur devoir, et leur obligations, chacun respectivement.
Les épreuves de la vie future de chaque candidat adulte, dépendra donc de l'éducation, des enseignements que nous auront prodigués à nos enfants pour leur permettre de faire le pas vers l'indépendance.
J'entends beaucoup de parents, dès qu'il y a le moindre soucis de température, de rhume, ou de toux..........= médecins, car n'ayant pas reçu le bagage de la confiance en soi, font qu'ils doivent trouver la solution à l'extérieur.
C'est une épreuve de vie, que de se responsabiliser ? non cela devrait être une priorité pour les parents, que de s'impliquer davantage dans le développement du bien être de nos enfant, de la mise en confiance, de leur permettre de bien grandir.
Les épreuves, sont des leçons de vie qui devraient nous permettre de retourner à nos sources, à nos origines, pour pouvoir comprendre le mécanisme duquel nous sommes issus, et en nous adaptant à notre vie moderne, faire la part des choses entre nos véritables besoins, notre capacité à être, et à résoudre les soucis auxquels nous devons faire face.
Les grandes épreuves de vie, sont la perte d'êtres chers, de boulot, de pauvreté, etc.......et bien aujourd'hui, j'aime mieux avouer que ce sont des évènements qui se produisent à nous et que nous avons négligés d'en exploiter les conséquences, avant qu'ils se présentent à nous.
Evidement, nous sommes soumis à l'école à des examens, qui nous laisseront passé en classe supérieure après avoir réussi les examens, et à ce sujet je vous direz qu'en Belgique, le secondaire, hormis des résultats « catastrophiques », les ados, passent les trois première années sans trop de contraintes...........pour moi égal danger, car sur le marché de l'emploi aujourd'hui, le niveau de scolarité baisse d'année en année, seul l'élite a sa place dans le monde du travail.
Le niveau des études est franchement dévalorisé depuis quarante ans.
Il suffit de comparer le niveau d'études des personnes qui ont + ou – 50 ans qui ont fait trois ans de lycée........pour atteindre le même niveau de connaissance, et encore il faut être bachelier .
Nous disons donc que notre vie est parsemée d'épreuves, d'embûches, d'obstacles etc. oui, mais je crois aussi que si nous ne réagissons pas, nous faisons preuve d'immobilisme, et dans une vie dite de type évolutive, nous ne pouvons rester là les bras croisés, laisser faire par les autres ce que nous sommes en mesure de faire nous même, nous ne pouvons nous déresponsabiliser, nous ne pouvons fuir, nous ne devons pas être lâche.............etc, etc .
L'épreuve la plus « dure », c'est lorsque l'on est face à soi même, dans le doute, lorsque nous nous écartons de notre foi, lorsque nous traversons le désert et rein ni personne ne vient à votre secours..........et qu'après un certain temps, vous vous rétablissiez, que vous revenez à la surface, que nous retrouvions notre centre.................là, c'est une épreuve que les divinités nous font vivre pour tester notre capacité à poursuivre notre chemin...........de voir si nous n'allons pas sombrer dans l'absurde.
Ne pas oublier que la plus part d'entre nous ont enregistré depuis leur plus petite enfance, la notion d'épreuves, d'examens, et cela ne nous a pas toujours conforté quant nous ne maîtrisions pas la matière.
Amitiés
GUY

Jusqu'au bout de la course

Par Xianaelle le 13.04.2006
Jusqu'au bout de la course
Il faut participer
Même si l'on sait déjà malgré l'effort
Qu'on sera le dernier
Mener toute sa vie
Une lutte sans merci
Et réaliser tous ses rêves d'enfance
Jusqu'au bout de la course
Il faut se respecter
Et puis tendre la main sur le chemin
À ceux qui sont tombés
Se laisser dépasser
Quand on se sent fatigué
Et puis repartir heureux
Quand ça va bien
À l'instant du départ
C'est chacun pour soi
Nous sommes des millions à partir ensemble
Ce n'est qu'à l'arrivée
Que l'on vit, que l'on apprend
Que tout le monde est gagnant
Jusqu'au bout de la course
Il faut participer
Même si l'on sait déjà malgré l'effort
Qu'on sera le dernier
Pour rire avec son coeur
Sur la route du bonheur
La voilà la raison de notre existence
Jusqu'au bout de la course
Il faut se ménager
Apprendre à nos enfants que le printemps
Ça revient chaque année
Les mettre dans la course
Et puis leur apprendre aussi
Que l'amour est bien la course
La plus belle de la vie
On rêve quelquefois de notre avenir
Mais quel que soit celui que l'on ait à vivre
La ligne d'arrivée
On la franchit tôt ou tard
En regrettant le départ
Jusqu'au bout de la course
Il faut participer
Même si l'on sait déjà malgré l'effort
Qu'on sera le dernier
Mener toute sa vie
Une lutte sans merci
Et réaliser tous ses rêves d'enfance...
Joyeuses Pâques à vous tous
Xianaelle


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Nous devons croire que tout a une cause, comme l'araignée tisse sa toile afin d'attraper des mouches, et le fait bien avant de savoir qu'en ce monde il existe des mouches."
Georg Christoph Lichtenberg
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite