Commentaires autour du texte 'Un monde d'amour' - Commentaires autour du texte 'Un monde d'amour'

 

Infos pratiques


tl4

Un monde d'amour

Texte publié le 14 mars 2005 proposé par Jean
J'ai rêvé d'un monde d'amour pour les hommes, j'ai rêvé qu'ils étaient plus que tout ce que je voyais, j'ai rêvé que Dieu nous appelait à nous débarrasser de nos habitudes primitives pour découvrir la véritable fraternité qui change la face du monde. Je crois en cet état supérieur de la conscience. Je ne suis qu'un homme, perdu loin de ce rêve d'amour. Toute ma vie je ne ...

Commentaires autour du texte

L’AMOUR

Par Honora le 24.01.2009
Jean, j'aime votre rêve !
L’Amour est le mot clé de nos vies, il devrait être la félicité, la sérénité, la plénitude, le bonheur.
Pour en parler, j’ai choisi, en préambule, « Méditation » ce poème apparemment léger de Paul Géraldy car il illustre bien, pour moi, l’amour que nous autres, simples mortels, éprouvons, le plus souvent en toute sincérité.
« On aime d’abord par hasard
Par jeu, par curiosité
Pour avoir dans un regard
Lu des possibilités
Et puis comme au fond de soi-même
On s’aime beaucoup
Si quelqu’un vous aime, on l’aime
Par conformité de goût
On se rend grâce, on s’invite
À partager ses moindres mots
On prend l’habitude vite
D’échanger de petits mots
Quand on a longtemps dit les mêmes
On les redit sans y penser
Et alors, mon Dieu, on aime
Parce qu’on a commencé »
Cet amour là nous apporte rarement, dans le temps, la plénitude et la sérénité, c’est seulement l’attirance que l’on ressent parce que l’on est aimé ou que l’on désire l’être, mais on n’y prend pas garde parce le sentiment est réciproque ou en passe de l’être. On se sent rempli d’amour mais on s’égare sur sa qualité, on aime trop ou pas assez, on aime pour soi. Cette forme d’amour est le plus souvent rapidement source de souffrance ou de résignation. C’est l’amour qui prend ou lieu de donner. C’est l’amour que nous offrons communément
Dès la naissance déjà, le bébé, fragile et vorace aime le sein généreux et la chaleur rassurante de sa mère, qui aime, en retour, ce petit être qui ne vit que par elle. C’est peut-être le premier malentendu qui conduira à la crise d’adolescence. Plus tard les jeunes gens se séduisent. Alors, la roue tourne avec ses aléas et toute cette souffrance qui nous environne.
Lorsque nous choisissons la voie de la spiritualité, tout au long de ce chemin difficile qui mènera peut-être vers Dieu, nous en rêvons pourtant de l’Amour, nous l’appelons de nos vœux, nous souhaitons aimer la terre entière, on offre son amour à Dieu et aux hommes, on est tous frères, on pardonne à ses ennemis, aux assassins, aux traîtres et aux renégats, on aime son prochain comme soit même, on l’écrit, on le récite, on prie pour se maintenir dans ce pur Amour sans défaillance.
Pourtant confrontés à la réalité de la vie, à notre quotidien, cet Amour qui nous porte, résiste t’il vraiment à l’indifférence de notre entourage, au rejet voire à la violence d’un enfant, au mensonge, à la trahison d’une compagne, d’un compagnon, à la malveillance, au harcèlement d’un collègue, à la fatigue qui peut nous rendre injuste, à la trahison d’un ami, à la persécution d’un huissier et à l’extrême, au meurtre d’un proche ?
C’est un premier pas que d’apprendre à aimer sincèrement sans rien attendre en retour, je l’ai fait et j'ai trouvé la sérénité. Un deuxième bien plus difficile encore est d’accepter l’incompréhensible pour pouvoir pardonner et Aimer son "ennemi" Combien d’entre nous en sont capable ? Je peux pardonner lorsque je suis directement touchée, mais passées certaines limites de l’horreur, pardonner ou aimer, je ne crois pas que j’y parviendrais. Il m’arrive de penser que s’il en est ainsi,Dieu attends beaucoup de nous. Comment aimer, par exemple, ce pauvre fou qui a tué ce matin ces deux bébés dans une crèche sans motifs apparents, si tant est qu’il puisse y avoir des motifs pour assassiner un bébé ?
Je ne crois pas que l’avocat au grand cœur qui le défendra peut-être, qui au bénéfice de l’amour du prochain, obtiendra une peine légère, lui confiera ses enfants. Pourtant d’autres enfants croiseront sa route un jour, qui y pense ? Ou faudrait-il se référer au « sacrifice d’Abraham » pour atteindre une même abnégation?
Cela n’est pas très difficile d’accepter les crimes qui sont perpétrés chaque jour en ce bas monde, dans des pays lointains ou même au coin de notre rue, il suffit de théoriser en se répétant mentalement tout ce que nous savons de la sagesse idéale, de l’Amour qui est en nous, puis prier pour que Dieu exauce nos vœux pieux, mais vivre cette sagesse confronté, dans son être, à la douleur, je reste perplexe.
Dans un autre texte, pour dénoncer la peine de mort, dans un élan sincère de mysticisme j’ai voulu faire mienne la parole de J.P. Oune «…Chacun étant en lui il est donc égal à son frère, même si celui-ci nous paraît si décevant et si égoïste parfois, que nous ne parvenons pas à le voir comme frère. Notre rôle est alors de l’aider à avancer et s’il nous injurie, s’il nous crache dessus et au final, s’il nous tue, nous aurons été fidèle au Père en toute chose ». Extrait de « ENTRETIENS » par J.P. OUNE.
En définitive, dans les cas extrêmes, je peux les plaindre, ne pas les poursuivre d’une haine implacable, espérer qu’on les soigne, les rayer de ma vie et de mon souvenir mais aller au devant d’eux pour les aider à avancer... ?Que Dieu me vienne en aide, j’en suis incapable aujourd’hui.

Le pouvoir de l'amour et de la foi n'est pas dans l'intelligence mentale, mais celle du coeur

Par Partage le 31.01.2009
Je comprends ton ressentiment et ta déception face aux situations actuelles..
Nous croisons tous les jours des personnes inconnues,nous saluons le passant,répondant avec un sourire parfois ais nous ne savons rien de ces personnes que l'on croise.
L'amour qui est au fond de nous ne demande qu'à s'exprimer, par un geste, par un mot,par une action, par un sourire...
Nous le faisons et le donnons simplement sans attendre en retour, car cet amour fait partie de nous, qu'il n'est pas intéressé mais naturel.
Il est toujours difficile d'accepter et de comprendre qu'il puisse exister des êtres différents qui ne savent pas ou ne connaissent plus le sens de l'amour...
Nous n'avons pas le droit de les juger, car même si l'idée reste inacceptable, ils font partie de nous, la question à se poser 'pourquoi sont-ils devenus' ce qu'ils sont à l'heure d'aujourd'hui?
Le danger est partout, le mal est partout, mais à aucun moment nous avons des idées ou des pensées préconçues, car notre amour est sain et symboliquement à nos yeux l'être humain est bonté... et amour.
Certains verrons notre façon d'aimer et la qualifierons de "naiveté".
Lorsqu'on "offre" cet amour, qu'il vient du coeur, on ne commence pas à s'interroger si tel ou telle personne le mérite, nous donnons sans préjugés, sans peur, sans crainte car il vient du fond de notre être et non de nos pensées.
Ce qui est difficile et triste pour nous c'est d'accepter que nous ne fonctionnons pas tous de la même manière, alors que donner est si simple, alors que nous ne formons qu'UN.
Sont-il des brebis égarées?
Sont-ils encore capable de s'élever?
Se donnent-il la possibilité de se racheter?
Sont-ils encore capables de penser?
Sont-ils encore capables d'AIMER ?
Toutes ces questions qui font qu'un être évolue en bien ou en mal.
Mais sont-ils responsables de ce mal?
Sont-ils responsable de leur ignorance?
Sont-ils encore responsable de leur vie?
Ne sommes nous pas ici-bas pour progresser et comprendre le sens de la vie?
L'être humain est-il capable de se poser les bonnes questions, est-il maître de sa pensée?
Sont-ils déjà morts en étant vivants, leur chemin s'arrête-il là?
Sont-ils condamnés à errer dans cette vie, notre vie, leur vie en attendant la fin?
Toutes ces questions, sans réponses que nous nous posons et seul Dieu connait la finalité.
Pouvons -nous les aider, comment?
Ce qui nous reste à pouvoir donner,c'est nos prières et espérer qu'ils retrouvent un jour le bon chemin.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

"Tout ce qui paraît au-dessus de tes forces n'est pas forcément impossible ; mais tout ce qui est possible à l'homme ne peut être au-dessus de tes forces."
Marc Aurèle
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite