Aimes et fais ce que tu veux - Bonjour à tous, Voici quelque temps que je visite le forum et l'entraide de ce site qui « respire le vrai » sans beaucoup intervenir. Je remarque que

 
tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Aimes et fais ce que tu veux

Rédigé par Chkiergeim
Posté le mardi 08.05.07 à 20h06
Message n° 32567

Bonjour à tous,

Voici quelque temps que je visite le forum et l'entraide de ce site qui « respire le vrai » sans beaucoup intervenir. Je remarque que viennent toujours des réponses aux questions diverses et variées. Questions et réponses des membres en quête de savoir, de connaissance, parfois de savoir être ou encore de reconnaissance.
Je crois que la pertinence des échanges n'est pas discutable car chacun est sur son chemin et il est fort bien qu'il le suive avec le plus de liberté possible. Car, parfois, si ce n'est souvent, les aléas, les embûches, les erreurs, jusqu'au vécu le plus noir mènent plus sûrement vers sa lumière intérieure que les parcours spirituels à la manière du « voyage en charter » trop encadrés et prémâchés.
Chacun sait qu'à travers une expérience de recherche spirituelle, dont il est difficile d'en définir l'importance relativement à une autre, nous sommes amenés à faire face au désir du merveilleux ou du sensationnel.
La spiritualité et le paranormal peuvent exposer à des phénomènes dont la dangerosité est peu soupçonnable par naïveté, croyance, superstition, certitude, etc... Bien des lumières sont artificielles et éblouissantes, un peu comme dans la vie quotidienne. Et puis, une recherche spirituelle peut se voir compromise si elle ne se fait pas franchement en soi-même. De plus, l'évolution de chacun est à un stade de découverte difficilement comparable à un autre.
Alors, je crois qu'il y a des impasses difficiles à ne pas faire en spiritualité.
Le but de la spiritualité est comme chacun le sait d'aller au plus près de l'unification de soi – l'un dans le tout et vice-versa comme il est coutumier de le lire sur ce site. Mais ce n'est surtout pas une démarche qui doit ignorer, dédaigner, malmener ceux que nous côtoyons en cours de route.
Le but premier du cherchant (chercheur ou pèlerin) n'est il pas de trouver en lui les moyens dont il dispose pour appréhender le monde avec plus d'acuité, de réalisme et, finalement, d'amour ?
Plus d'abnégation ne permet il pas de valoriser ses propres richesses intérieures (communes a tous, par ailleurs) ?
Qu'advient'il de toutes ces vertus si difficiles à cultiver : courage, honnêteté, tolérance, justice, tempérance, obéissance, persévérance, simplicité, humilité, patience, confiance, compassion ?

Je n'aurai pas la prétention de dire que j'en maîtrise beaucoup de l'une, une pincée de l'autre et ainsi de suite... Malgré toute notre imperfection, il est utile de ne pas faire l'impasse sur ces vertus pour vibrer à un stade toujours supérieur sans jamais être sûr de ne pas redescendre d'un acquis toujours présomptueux.

Un illettré ne peut il pas avoir acquis une sagesse qu'un « docteur es quelque chose » soit loin de savoir apprécier à sa juste valeur ?

La Sagesse n'est elle pas simplement de joindre l'utile à l'agréable. N'est-ce pas ainsi que le vieillard s'assagit ? (L'utile et l'agréable sont définis évidemment par l'objectif recherché)

Je ne sais plus qui a dit ou écrit : Aimes et fais ce que tu veux

Amicalement


Les réponses à ce message

 Bonjopur a toi par Lavatar le 10.05.07 à 06h09
 Question de dialogue par Chkiergeim le 11.05.07 à 20h24
 Superbe par Guymel le 10.05.07 à 16h34
 Mille blessures pour une fleur par Chkiergeim le 11.05.07 à 20h50

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite