Bonjour. - Je viens d'apprendre que mon grand-père a un cancer. Il a l'air fatigué, ça se voit dans ses yeux. Ca m'embête de dire ça mais je pense qu'il

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Bonjour.

Rédigé par Reine-nathalie
Posté le mardi 05.10.04 à 21h39
Message n° 20591

"Je viens d'apprendre que mon grand-père a un cancer. Il a l'air fatigué, ça se voit dans ses yeux. Ca m'embête de dire ça mais je pense qu'il ne lui reste pas longtemps à vivre. Que dire? Quoi faire?"
- Nous prenons tant à coeur de venir en Aide que nous pensons devoir dire pour faire savoir que nous sommes bel et bien là et que nous sommes disposé à échanger, si le besoin s'en faisait sentir...
Il est bien des pensées d'Amour, de soutien, de réconfort que nous pouvons déjà adresser sans pour autant avoir à ajouter, en mot, quoi que ce soit.

"J'ai envie de lui dire que je l'aime et qu'il peut partir l'esprit tranquille."
- Ne te prive pas de lui témoigner ton Amour dès que tu te sentiras de le faire. Voilà bien des mots que nous pouvons aisément partager avec ceux que l'on aime sans craindre de les blesser.

"Je n'ose cependant pas lui expliquer comment je vois la mort, qui pour moi n'est en fait que le détachement de l'esprit du corps."
- Peut-être qu'un de ces jours prochain, le sujet se présentera de lui-même sans que tu n'ais à le provoquer. Il te sera, alors, possible de partager avec lui tes pensées à ce sujet, et pourquoi pas, lui demander ce qu'il en pense...

"Comment alors l'aider à partir tranquille lui qui n'a jamais cru?"
- Etre là, à ses côtés, représente déjà une Aide précieuse que tous ne se sent pas d'apporter car ce n'est pas facile de rester aux côtés de ceux qui souffrent.
Il y a ce sentiment d'impuissance qui empêche, quelquefois, certains, de s'entraider, alors qu'une pleine présence montre déjà que nous ne sommes pas indifférent à la souffrance, dont nous avons connaissance.

"J'aimerais vraiment trouver les mots juste pour le lui expliquer sans le heurter, pour qu'il n'est pas peur."
- Si les mots ne viennent pas spontanément, ce n'est peut-être pas la peine de les provoquer au risque de blesser, et ce, involontairement.
Il y a tant de maladresses possibles dans la précipitation tant nous prenons à coeur de venir en Aide...

Faire comme on se sent de faire. Respecter celui à nos devants qui n'en demande peut-être pas tant...

"Mettre en confiance ma grand-mère qui est du coup très atteinte. Si quelqu'un peut m'aider, je l'en remercie d'avance."
- Rester présent à leurs côtés de façon à être, du mieux possible, à leur écoute.

Peu avant le départ d'une de mes grand-mère, je suis restée là, à ses côtés, quand le moment se présentait de la rencontrer et quand elle souhaitait échanger avec moi sur des sujets de son choix.
J'attendais d'elle les mots qu'elle voulait bien me confier, ainsi, je répondais à ses propres propos et évitais d'anticiper sur ce qu'elle-même ne me demandait pas...


Nous souhaiterions dire mais dire quoi au juste ?
Que c'est l'heure ? L'est-ce vraiment ?
Nul ne peut connaître, ici bas, l'heure de chacun...

Nous répondons présent ou pas à l'appel qui nous est fait.
On savoure alors chaque instant, ensemble, on se souvient et, çà fait du bien...

De tout coeur avec toi.


Nathalie.


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite