Certes - Il en est de même pour les drogues... Cependant, même si des produits chimiques (hormones ou autres) peuvent déclencher cet état, ou du moins aider à s'en rapprocher temporairement,

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Certes

Rédigé par Waxounet
Posté le vendredi 01.04.05 à 23h24
Message n° 23768

Il en est de même pour les drogues...
Cependant, même si des produits chimiques (hormones ou autres) peuvent déclencher cet état, ou du moins aider à s'en rapprocher temporairement, ce n'est que parcequ'ils provoquent par des voies diverses une inhibition de notre mental rationel.
Tout comme le sentiment amoureux, qui provient d'un déclenchement matériel (apparence physique, comportement, actions, vécu, idéaux...) reste un sentiment spirituel au potentiel fabuleux lorsque l'être aimé n'est pas tranformé en un objet figé à posséder à tout prix.
Notre esprit a souvent besoin de petits coup de pouces pour pouvoir un peu sortir de ses limites cérébrales habituelles.
On pourrait dire en quelque sorte qu'il est prisonnier de notre cerveau et que ce dernier n'est influençable que par ses afférences concretes et spirituelles.
Seulement, dans toute afférence concrete (hormones, prise de drogue, satisfaction d'un désir...) il y a toujours un "feed-back" proportionel s'il n'y a pas de présence sprituelle sur le moment. Celà peut être par exemple l'attachement à l'état temporaire, qui crée autant de frustration (voire plus dans le cas de la dépendance) que la satisfaction d'origine.
En conclusion, il est bien sur irritant de constater le départ matériel d'un sentiment que l'on ressent comme spirituel, mais celà n'enlève en rien le caractère transcendant de cette sensation, et même, j'irais jusqu'à dire que ce trop plein d'amour est peut-être à l'inverse, notre état "naturel", c'est à dire lorsque nous n'offrons pas de jugement ou de résistance à la réalité via les désirs qui poussent à l'inconscience et à la réactivité ou les peurs qui poussent à l'indifférence et l'inhibition.
La réussite sociale par exemple peut parfois donner beaucoup de bonheur, et même ouvrir spirituellement grâce à la disparition temporaire de la peur de l'échec, avec l'assouvissement des désirs de pouvoir et d'intégration du moment. Ceci, bien sûr jusqu'à ce que notre mental rationel recadre son référentiel engendrant d'autre désirs et d'autres peurs dont la disparition pourra encore nous donner un bref sentiment de liberté spirituelle, et ainsi de suite jusqu'à ce que nous arrivions dans une impasse.
Même principe pour les drogues ou les hormones qui court-circuitent ce système en agissant directement sur le cerveau.


Les réponses à ce message

 Cool par Capella le 02.04.05 à 07h40
 Bonjour Capella ! par Cherchant le 03.04.05 à 06h50
 Environnement matériel par Capella le 03.04.05 à 08h45
 Oui Capella ! par Cherchant le 03.04.05 à 11h12
 Fiabilité par Waxounet le 03.04.05 à 13h53

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite