Cerveau - la prise de LSD en dose suffisante peut entrainer la sensation olfactive de la musique, sa vision ou même mélanger n'importe quels sens. Le LSD n'apporte rien directement, il

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Cerveau

Rédigé par Waxounet
Posté le jeudi 18.11.04 à 11h02
Message n° 21153

la prise de LSD en dose suffisante peut entrainer la sensation olfactive de la musique, sa vision ou même mélanger n'importe quels sens. Le LSD n'apporte rien directement, il change simplement le fonctionnement du cerveau en déséquillibrant un type de neurotransmission. Pas étonnant que l'on puisse avoir ce type de dysfonctionnement de manière innée.
Maintenant biologiquement parlant celà marque peut être une mutation plus ou moins récente qui introduit une nouvelle manière plus efficace de percevoir les sensations. Les hypermnésiques (sujets dotés d'une mémoire "pathologiquement" trop parfaite) associent souvent des pensées ou des sensations à leurs souvenirs, par exemple le chiffre huit est associé au maillot que la personne avait lorsqu'elle jouait au foot étant petit etc... Le souvenir a alors plus d'affinités avec les émotions, ce qui fait que la conscience a une aptitude supérieure à le retrouver. C'est le but des moyens mnémotechniques: associer des sensations entres elles.
En fait tout celà ne serait que bidouillage cérébral. Quelquechose de purement biologique car il serait donc possible de relier plus ou moins partiellement souvenirs, émotions, et sensations pour donner des mélanges.
Je vais m'éloigner un tout petit peu du sujet pour ceux que ça intéresse... désolé pour les autres...
Je vais essayer de donner une autre vision du cerveau. Comme il y a ceux qui disent que l'amour est une illusion et que lorsqu'on aime on est aveugle, il y a ceux qui pensent que l'amour au contraire, permet de voir l'essence d'une personne, et de comprendre toutes ses erreurs sans jamais pouvoir lui en vouloir. Une Tolérance infinie.
Pour le cerveau c'est pareil. Il y a ceux qui pensent qu'il est à l'origine de tout ce que nous vivons ou ressentons, et d'autres qui pensent que même s'il nous permet de bénéficier de nos sens physiques, c'est plutot lui qui nous rend aveugle...
Certains syndromes corticaux ont pour résultat de rendre les gens aimants, sereins, paisibles, détachés de toute peurs, même leur sens de l'humour devient surdéveloppé. De vrais saints. Pourtant, médicalement parlant, on parle de pathologie, car la personne n'est plus adaptée au monde social: ce n'est malheureusement pas avec un "excès" de sérénité et de béatitude que l'on est socialement adapté... quoique...
Pourtant, si tout le monde était dans cet état, et s'il y avait une personne comme nous le sommes actuellement, elle serait qualifiée de pathologique. On ne comprendrait pas trop son problème mais on se dirait surement que celà doit être une horreur d'être constemment tiraillé par des intérêts plus ou moins conscients ou admis contre lesquels on a jamais appris à lutter, basés sur des peurs, des conflits, le stress.
Or nous sommes tous fabriqués comme célà sans en être tourmentés pour autant, car c'est "normal". On ne se sent pas lésés car nous fonctionnons comme la médecine: tant que les autres sont pareils, nous sommes plus ou moins satisfaits.
C'est le cadeau génétique que nous ont laissé les luttes de nos ancètres depuis des millions d'années lorsqu'il ne s'agissait pas de vie mais de survie. Sans lui nous ne serions pas là.
Ce qui relie science et paranormal dans cette histoire, c'est que les gens expérimentant des NDE (mais pas seulement eux)décrivent souvent les mêmes sensations de calme total, d'amour, de simplicité subite des choses ce qui n'est pas étonnant, car dans un cas, la zone du cortex est détruite, lésée, ou isolée et dans l'autre elle ne fonctionne plus à cause de l'hypoxie.
Celà ne veut donc pas dire que c'est le cerveau qui cause cette impression d'amour ou d'illumination mais bel et bien son absence, et donc, dans un certain point de vue, si la médecine arrétait de classer dans le pathologique tout ce qui sort de la norme, elle pourrait peut être se rendre compte que le cerveau n'est qu'une bride à l'esprit, et que sans lui, tout n'est que sérénité et béatitude. On se dirait alors qu'il serait peut être utile de créer l'éducation cérébrale ce que font déjà sans s'en rendre compte certains livres de spiritualité, dans le but de transformer cet instrument de survie en instrument de vie.
Merci de m'avoir lu, en éspérant ne pas avoir été trop barbant ou décallé.
ps: Je m' excuse encore une fois d'avoir dévié du sujet. Mais je pense que cette vision des choses aurait pu t'intéresser, Shangrila.


Les réponses à ce message

 Passionnant en effet par Shangrila le 18.11.04 à 11h55

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite