Chemin et chemins - Coucou Dan, Je suis à la fois en accord et non avec ta perception du chemin. Dans mon approche personnelle, l'âme vient avec un objectif (le court terme

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Chemin et chemins

Rédigé par Agatha
Posté le vendredi 30.01.04 à 02h21
Message n° 16038

Coucou Dan,

Je suis à la fois en accord et non avec ta perception du chemin. Dans mon approche personnelle, l'âme vient avec un objectif (le court terme de l'incarnation) et un but (son achèvement). Si nous regardons d'un point de vue global et intemporel, l'âme dispose de l'éternité pour son aboutissement. L'incarnation est pour elle l'occasion d'expérimenter, d'intégrer. Prédétermine-t-elle ce qu'elle doit vivre ? Fait-elle un choix prédéfini avant l'incarnation qui pourrait être vu comme le destin, objet de la question de Sefora ? Se limite-t-elle à son seul objectif par l'incarnation présente ?

Je ressens le chemin moins structuré que tu ne le vis. Si l'âme s'est fixée comme projet à court terme d'acquérir tel ou tel élément, par son incarnation, (objectif) elle conserve toutefois la vision l'achèvement (le but). Je vois l'objectif comme l'arbre et le but comme la forêt dans sa totalité. Et je crois que pour l'âme l'arbre ne cache pas la forêt.

Laissons-nous vraiment l'âme maîtresse à bord de son véhicule (cet ego si encombrant parfois) pour qu'elle atteigne son objectif dans notre incarnation présente ? Pour que nous ayons la conscience véritable de ce que notre âme est venue chercher, il faudrait que nous soyons en mesure de nous abandonner à elle, totalement, pour la laisser agir, choisir et décider. Il nous faudrait avoir une vision consciente du chemin parcouru par l'âme, du chemin lui restant à parcourir pour atteindre son but. Or nous vivons pratiquement tous cette « amnésie » du parcours en entrant en incarnation. D'où le questionnement : pourquoi suis-je là ? Quel est mon chemin ? Suis-je ou non sur la bonne voie ?

Il me semble que tout est bien plus vaste que notre pensée l'envisage, qu'il n'y a pas de cadre rigide, et que s'il existe des préétablis, par une expérience à vivre, ceux-ci sont modulables. Supposons que l'âme se soit fixée d'intégrer un élément X. Elle a programmé son incarnation dans cette intention en se dotant de tous les outils utiles pour y arriver. Si elle peut mener son véhicule à sa guise, elle acquerra ce qu'elle est venue chercher. Cependant s'il s'avère que son véhicule ne parvient pas à vivre avec elle une union en direction de cet objectif, il résistera, tirera à hue, pendant qu'elle veut aller à dia. Si la cohésion ne se fait pas, la leçon prédéfinie ne sera pas apprise et lui sera reproposée dans une nouvelle incarnation. L'âme aura-t-elle pour autant « échoué » ? Peut-être en ce qui concerne l'objectif à court terme mais, selon moi, pas en ce qui concerne le but. Il me semble que l'âme met à profit tout ce qui « passe à sa portée » (ce que tu appelles les voies de bifurcation) pour en tirer l'essence, pour se rapprocher de son but. C'est pour cela d'après moi que tout est bon à vivre, que tout est utile, que l'échec ou la réussite, être sur son chemin ou hors de son chemin sont des notions humaines et transitoires. Nous sommes très assujettis à nos limites qui nous font percevoir de façon parcellaire. L'âme elle, dispose d'une vision bien plus large et étendue.

Je pencherai plutôt vers cette idée : il n'y a pas un chemin ou des chemins, tout est chemin.

Bisous
Fran


Les réponses à ce message

 Chemin,but,objectif,projet...... par Dannye le 30.01.04 à 04h09

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite