Critique ;) - n'as tu pas vu que ce que tu voulais voir de cette vie autour de toi et en toi ? Qu'as-tu vu alors ? Seulement toi... Rien d'autre...

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Critique ;)

Rédigé par Waxounet
Posté le vendredi 20.05.05 à 14h54
Message n° 24752

"n'as tu pas vu que ce que tu voulais voir de cette vie autour de toi et en toi ? Qu'as-tu vu alors ? Seulement toi... Rien d'autre... Et aujourd'hui tu nous demandes pourquoi ? À nous de te demander «pourquoi ?»".
Pourquoi? Et bien c'est simple, si nous sommes incarnés dans des corps qui sont aussi complexes, c'est pour des histoires de sélection naturelle. C'est très probablement une histoire d'architecture cérébrale qui donne à l'homme sa complexité, et lui a permis un plus grand "développement" que les autres éspèces. Et ce développement est passé entre autres par l'égo, ce sentiment cérébralisé du moi, l'origine du référentiel mental, qui veut accaparer toute notre conscience et nos actes. Est-ce un choix personnel? Loin de là. Plutot un système de protection, de survie que nous avons acquis au fil du temps.
Si l'on regarde l'échelle du temps des êtres vivants, on peut s'aperçevoir que celà ne fait même pas 0,001% de ce temps que nous ne luttons plus directement pour la survie dans le milieu naturel. Pas étonnant que nous n'arrivons pas à nous extraire de ce contexte facilement non?
En effet, l'homme quand il ne pense pas à son pouvoir, à l'argent, à sa sécurité, ou sa réussite, pense a son plaisir, ou son bonheur, parfois même à son éspèce "il faut sauver l'humanité..." ; "L'évolution de l'humanité doit..." etc..
Quand il aide, c'est souvent pour s'affirmer, dans le contexte de cette réussite... quand il donne, c'est souvent lorsqu'il a quelquechose à recevoir en retour etc...
Mais encore une fois est-ce réellement de notre faute d'avoir un égo? Probablement pas. Il fait partie de ce corps dont on a hérité. Il veut se mettre en concurrence avec les autres, critiquer, se venger, juger, faire sa justice, s'approprier et il oublie la plupart du temps sa raison d'être. Car après la survie, il y a la vie. Et a quoi sert-il de survivre si ce n'est pour vivre?
Mais qui pourrait bien se plaire à faire de l'esprit vis à vis de notre impuissance si ce n'est une personne elle même frustrée? (Je ne parle pas de l'auteur du texte, que je comprend dans le fond du message, mais de l'être "celeste" qui répond à l'homme égoiste dans cette histoire)
Si j'étais sorti de ce cycle de l'égoisme, jamais je n'irais faire la morale aux autres et encore moins sur ce ton aussi peu compatissant. Du genre "t'as vu c'est pas de bol, t'arrive pas à profiter du présent, t'oses pas dire aux gens que tu les aime parceque tu te sens tellement fragile que tu n'ose même pas te permettre d'aimer, tu te sens tellement faible et en danger que tu es completement inhibé, tu fais rien de ta vie et tu n'as pas un moment ou tu arrives à voir les choses par delà ton égo. La société te stresse et te met tous les jours face à de nouvelles pressions. Et Tu ne comprend tellement rien a ces contradictions en toi et chez les autres que tout ce que tu arrives à faire, c'est te sentir mal dans ta peau. Alors ça fait quoi de se rendre compte qu'on aimait une personne uniquement lorsqu'on la perd? C'est frustrant hein? C'est bien fait pour toi.

Croyez vous qu'on puisse éveiller des individus en leur mettant le nez dans leur problèmes (=inconscience)?
S'ils pouvaient les résoudre facilement, ils le feraient sans doute déjà, mais il faut croire que ce n'est pas simplement une histoire de mauvaise volonté. Plutot un manque d'amour, de confiance ou de légéreté.
Personnellement, je pense que cette technique emerge simplement du fait que l'inconscience des autres nous énerve. Mais cette énervement lui, constitue notre propre inconscience personnelle, qui elle aussi énerve les autres. Et quant à son efficacité, elle n'est même pas nulle. Elle est belle et bien NEGATIVE. C'est la frustration qui nous pousse la plupart du temps à être égoistes, car elle émerge de l'égo. Frustrer une personne pour lui donner une leçon, ce n'est qu'une excuse qui cautionne une sorte de vengeance issue de notre propre frustration, et celà ne fait que recréer de la frustration. Certainement pas de la lumière.
Désolé d'être autant critique envers ce texte. Il est vrai qu'ici, le fond vu de manière indépendante vis à vis de la forme me semble très correct: on veut toujours ce qu'on a pas, et c'est quand on perd ce qu'on a qu'on se rend compte de sa vraie valeur. Une vraie tragédie humaine. Mais il y a cette forme qui me dérange, je suis donc plutot d'accord avec Vesta dans cette optique...


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite