En effet, - ... ce débat est loin d'être simple. Pourtant, je me dis que Dieu, dans son Amour immense, nous propose et non nous impose des expériences à vivre. Et que

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

En effet,

Rédigé par Paquerette
Posté le samedi 15.05.04 à 10h54
Message n° 17901

... ce débat est loin d'être simple. Pourtant, je me dis que Dieu, dans son Amour immense, nous propose et non nous impose des expériences à vivre. Et que ce qui compte alors dans notre coeur, dans notre geste, c'est tout l'Amour qu'on peut y mettre. Je me dis que les lois des hommes n'ont pas grand chose à voir avec celles de Dieu et qu'il y va de notre juste conscience, de la pureté de nos intentions et de nos actes, dans l'Amour que l'on porte à tous et chacun. Nous sommes en effet ("probablement" pour rester "humble") sur terre pour expérimenter tous les états et émotions possibles. Non, seulement la souffrance, mais aussi les joies, le bonheur...etc. Mais ce que nous prenons extrêmement au sérieux (parce que nous sommes dans une Réalité apparente) n'est qu'une mise en situation qui s'envolera dès notre corps rendu à la terre. Ne pas porter atteinte à la vie de l'autre est une règle qui va de soi car on lui doit ce respect de préserver sa liberté face à Dieu, d'expérimenter son nouveau "jouet". C'est une règle basique indispensable pour éviter qu'on assassine comme on éternue! Déjà que sans "permission", l'Homme ne s'en prive pas! mais je vais en choquer plus d'un, je pense que la notion de vie "intouchable" est plutôt dogmatique. Car la vie est éternelle, non? Aussi, je ne pense pas que le fait de revenir à l'état d'esprit soit un lourd handicap pour continuer son expérimentation. Il aura des millions d' occasions de se réincarner.
Maintenant, notre réalité sur terre, nous fait vivre intensément, la souffrance de l'autre et de son corps malade. Je trouve très belle cette image du poussin qui sort de sa coquille de Jean-Pol. Elle me parle bien. "Naître et mourir: c'est pareil". Le problème de l'euthanasie soulève nécessairement celui de l'avortement...
Pour ma part, c'est un choix de conscience à faire avec le plus d'Amour possible mais nous sommes libres d'accepter ou non notre souffrance; que signifierait une liberté où une des deux alternatives seraient condamnables?
Dieu est Amour. Il n'intervient pas... Il nous laisse être les créateurs de nos propres vies.
paquerette


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite