Euthanasie et laisser le corps décider... - Merci Alain pour ce texte. Je ne suis pas en faveur de l'euthanasie dans le sens de décider un jour que l'homme est trop malade et de mettre fin

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Euthanasie et laisser le corps décider...

Rédigé par Dannye
Posté le vendredi 14.05.04 à 19h20
Message n° 17892

Merci Alain pour ce texte. Je ne suis pas en faveur de l'euthanasie dans le sens de décider un jour que l'homme est trop malade et de mettre fin à ses jours.
Pour moi, il ne s'agit que de ne pas prolonger inutilement des souffrances par des moyens extraordinaires comme un respirateur justement.
Dieu seul choisit l'heure de la mort, mais il y a des signes qui ne trompent pas quand on les connait le moindrement. La couleur de la peau, des muqueuses, les organes qui lâchent un par un le rôle qu'ils doivent remplir, comme les reins; la respiration n'est plus la même, il y a "tirage", le patient cherche l'air....
Alors, quand ce moment est arrivé, que faire? Refuser le départ, tout faire pour que la vie continue, à n'importe quel prix?
L'âme sait quand elle doit partir, mais souvent, j'ai vu des patients lutter eux-mêmes, refuser de partir, par peur de cette fin, de la mort.
Notre rôle en est un alors d'accompagnement, dans ces cas; entourer le malade d'amour, lui parler, le faire cheminer dans l'acceptation de cette mort qui est déjà là, raviver la lumière intérieure, la confiance, si le patient est en confiance.
Ceux qui ont déjà vu un de leurs proches mourir, qui les ont accompagnés jusqu'au bout, comprennent ce que je veux dire, et savent quel quantité d'amour il nous faut pour laisser partir l'être tant aimé, pour préférer le laisser aller, même si l'on souffre déjà.
Amicalement, dannye


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite