Hippolyte Rivail - dit "Allan Kardec" (1804-1869) - Antonio a trouvé juste. Allan Kardec...beaucoup à lire et à comprendre... Cet ensemble de lois - qui n'est pas sans rappeler les préceptes chrétiens -

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Hippolyte Rivail - dit "Allan Kardec" (1804-1869)

Rédigé par Barbara
Posté le jeudi 10.06.04 à 19h53
Message n° 18354

Antonio a trouvé juste. Allan Kardec...beaucoup à lire et à comprendre...
Cet ensemble de "lois" - qui n'est pas sans rappeler les préceptes chrétiens - dévoile la motivation de la doctrine spirite "à la française" : faire du spiritisme, une religion.

D'ailleurs, même s'il la critique, le mouvement spirite reste attaché à la chrétienté (à cette époque, il est vrai, on ne détachait pas Dieu des religions comme aujourd'hui).

Mais pour sa part, l'Eglise catholique - qui ne croit pas à la communication avec les esprits - ne retourne guère cette affection au spiritisme.

Aujourd'hui encore, elle n'admet pas ce mouvement fondé sur la réincarnation et qui refuse l'idée de l'enfer.
Ce qui, depuis plus d'un siècle, laisse parfaitement indifférents les milliers de disciples d'Allan Kardec qui, à longueur d'année, se pressent sur sa tombe au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
N'a-t-il pas été surnommé par ses admirateurs "le pape du spiritisme" ?

En fait, on ne peut parler du spiritisme sans évoquer son promoteur français, le docteur Hippolyte Rivail, qui se passionna pour le phénomène et fonda dans les années 1850, la Société parisienne d'Etudes Spirites.
Il définit le spiritisme comme "la doctrine fondant l'existance, les manifestations et l'enseignement des Esprits".

Auteur de plusieurs livres à succès (Le Livre des Esprits, Le Livre des médiums, l'Evangile selon le spiritisme), Allan Kardec - qui reçu ce pseudonyme d'un esprit lors d'une séance de communication avec l'au-delà - n'était pas médium lui même.

En formalisant la doctrine spirite, il sut toujours rester objectif, en ne manquant pas de dénoncer les nombreux fraudeurs qui ont encombré la discipline (et la parasitent toujours !).

Les caractéristiques de la doctrine spirite sont développées dans le Livre des Esprits précité. Notons les principales, qui définissent la pensée du "spiritisme français" :

- la philosophie du spiritisme "kardécien" reconnait une intelligence supérieure fondatrice ;

- l'Univers est perçu comme une quarternité : Dieu, l'Esprit, la Matière, le Fluide (de nature électromagnétique) ;

- les Esprits (ou âmes) ne sont ni plus ni moins que des hommes et femmes sans corps physique.
Ils vivent en communauté, dans le respect de leur hiérarchie (donnée plus haut). Ils agissent en "errance" ou en incarnation. Davantage qu'un don d'ubiquité, ils ont une faculté de rayonnement qui leur permet de "couvrir" plusieurs domaines en même temps.
Leur tâche, sujette à promotion, - donc à changement de classe et d'ordre - est de concourir à l'harmonie universelle.
Les Esprits y parviennent en organisant - plus ou moins adroitement, avec gentillesse ou méchanceté - tous nos concours de circonstances, que nous appelons sur terre, hasard, sort, chance ou malchance ;

- l'incarnation, la mort, la "spiritualisation" et la réincarnation représentent un cycle continu qui s'interrompt lorsque le sujet a fini d'expier ses erreurs.
Il devient alors esprit pur et vit pour l'éternité dans un monde de lumière.
Lorsque l'homme meurt, il perd son "fluide vital", pour recevoir - après un temps plus ou moins long, correspondant à son degré d'évolution sur Terre, son "fluide" cosmique.
Au cours de ses résurrections succéssives, il n'a pas un souvenir très net de ses vies et morts antérieures ;

- nos conditions de vie, heureuses ou malheureuses, sont le résultat de nos vies antérieures.
Nous en recevons la récompense ou "payons l'addition" suivant le cas.

Allan Kardec a été jusqu'à établir, après observation, une classification des médiums, et ce sur deux plans : en fonction de leur spécificité et en fonction de leurs réactions vis-à-vis des esprits.

Allan Kardec m'a beaucoup aidé, également, à comprendre "spirites et spiritisme".

Cordialement, Barbara.


Les réponses à ce message

 Super résumé... par Patricia le 10.06.04 à 20h09
 Un peu d'ironie... par Regis le 11.06.04 à 18h02
 Ironie? par Antonio le 03.07.04 à 15h30
 Tu as bien raison... par Jean le 03.07.04 à 16h47
 Toujours la même histoire... par Regis le 07.07.04 à 20h06

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite