Je ne suis qu'un homme... - Bonjour à tous... Et bien oui : Je ne suis qu'un homme qui a le droit d'être nostalgique parfois... Si cela n'était pas, ça serait très grave

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Je ne suis qu'un homme...

Rédigé par Romanos
Posté le mardi 13.02.07 à 09h30
Message n° 31989

Bonjour à tous...

Et bien oui : Je ne suis qu'un homme qui a le droit d'être nostalgique parfois... Si cela n'était pas, ça serait très grave de ma part, je ne serais pas digne d'appartenir à ce Forum, car je serais trop empli d'orgueil et de fatuité. Ou alors je ne serais d'un écorché vif, un pauvre être sans la moindre once de sentiments humains ou de compassion. Oui je suis très dur avec moi sur le plan spirituel, je ne me passe rien -, pas de cadeaux ! -, c'est peut-être-là où j'ai vraiment et réellement tort. Mais ce n'est pas à vous d'en juger, à moins d'être un de mes Amis intimes et très proches.

Il y a chez moi comme une forme d'ascétisme ; je n'y peux rien, c'est ma Voie.

¤¤¤¤

A la fin du XIV° siècle à Florence en Italie, les Mélodistes avait composée une Estampie, une musique ou une danse étrange, elle se nommait : "Le Lamento di Tristano" c'est-à-dire : "La lamentation de Tristan".

Connaissez-vous cette si belle histoire d'Amour dont est issue cette romance sans parole ? Ce n'est pas bien grave. C'est l'une de mes musiques, préférée surtout dans son interprétation du "Studio der Frühen Musik de Munich" sous la direction de Thomas Binckley - Cet ensemble musical n'est plus. Un très vieil ensemble de musiciens et chanteurs médiévaux, un ensemble créé au tout début des années 60.

¤¤¤¤

C'est vrai... je suis un voyageur échappé du Temps, je suis un moyenâgeux, doublé d'un stupide romantisme. de nos jours ça n'a plus court. Au point où l'on en est je crois que c'est interdit ça aussi. Je me suis égaré dans ce fichu siècle où la tendresse et la compassion ne sont plus à la mode. Tout cela est obsolète. Et ça c'est terrible pour votre scribe. C'est bien pire que tout pour moi. J'aime tellement les choses simple de la vie, j'aime tant les êtres humains, tous ceux qui ne sont qu'humains.

Et pourtant il me faut toujours moi-même, être "plus humain que les humains" -- C'est la dernière recommandation que j'ai reçu en 1983 par mon dernier instructeur dans la Tradition. Je venais après plus de 25 ans d'études très âpres, achevé un cycle d'étude occultisme et métaphysique. (25 ans dont 15 ans de noviciat... donc de Silence !)

Mais je dois dire que je ne me lamente pas tel que vous le dites, je ne suis que nostalgique - je ne suis qu'un grand romantique-nostalgique, sur ce plan-là en bien oui je ne me suis pas encore dépassé. Car je suis aussi un être fait de chair et de sang. Et j'ai donc le droit d'être morose et parfois d'avoir le spleen. Oui je suis bourré de défauts. Je suis bien trop humain.

Oui le Poète avait raison lorsqu'il écrivait : "Aimer à perdre la raison... Aimer à ne savoir que dire... [... ]"

Voilà c'est tout. Mais c'est vrai "Aimer' c'est si bête sur le plan humain et matériel. de nos jours c'est même obsolète ou C... [Excusez moi pour ce dernier adjectif quelque peu trivial - mais que dire d'autre] ? Peut-être qu'un jour, je serai invité un mercredi soir à un incontournable "Dîner".

Être un pur Esprit est une chose, mais serrer contre soi un être fait de chair et de sang c'est sublime ça aussi. Je crois à mon humble avis, mon avis de simple mortel, d'être humain j'en ai le droit, presque même le devoir aussi, d'être parfois nostalgique d'une certaine époque et d'avoir le spleen. Et pourquoi pas de pleurer, même à 65 ans. C'est une forme d'exutoire, être plein de regrets.

Oui c'est un droit aussi. Il faut cesser cette "Forme de terrorisme intellectuel", d'interdire tout. Sommes-nous sous une époque de prohibition totale. Être froid, distant à tout ce qui nous entoure sous prétexte que nous avons dépassé spirituellement et humainement (?) cette forme de sentiment jugé par trop primaire et non spiritualiste.

Que Diable ! où allons-nous mon Dieu ! Il est vrai que notre époque est complètement dépersonnalisée, impersonnelle, froide, rigide, pleine de tabous, de moral étriquée et d'interdictions. De belles phrases, de sentences mensongères ou absurdes et de slogans qui ne veulent plus rien dire.

C'est le temps de la prohibition à tous les niveaux... et même des sentiments tout simplement humains ; ces sentiments les plus naturels, sans fard, sans maquillage, 'nature', sincères quoi !

Alors laissez-moi encore un peu rêver quelques instants, me souvenir encore un tout petit peu. Je ne sais si ces mots vous toucherons, car je crois que c'est difficile de comprendre celui ou celle qui est fou d'Amour pour un être qui est parti. Il est vrai que c'est bête et stupide d'être amoureux d'un souvenir.

Mais vous qui "juger", connaissez-vous ce que fut ma vie toute entière ? En étant administratif et avec ce langage bien connu : "Avez-vous le dossier pour porter à mon encontre pareil avis ou remontrance, voir pareille remarque ou jugement de valeur donc subjectif" ? Non bien sûr car vous ne me connaissez pas, hormis un pseudo idiot et une prose un peu cahoteuse parfois.

Je suis comme ce ver de terre amoureux d'une étoile - Mais vous savez peut-être que l'on peut aussi mourir de chagrin pour un Amour trop tôt disparue. Ouais c'est vrai c'est toujours trop tôt !

Laissez-moi tout seul dans mon coin : "Me laisser Imaginer dans ma nostalgie". Respecter au moins mon spleen, la tristesse du clown que je suis. Respecter aussi mon silence. Ceci un comme un supplique que je vous formule aujourd'hui. Vous m'avez fait beaucoup de peine certains d'entre vous. Dans vos e.mail sur le Forum d'Alliance et aussi dans certains courriers privés parfois. Mais il est vrai que je suis pas encore parvenu au niveau spirituel que pour la plupart d'entre vous avez atteint. J'en suis très sincèrement heureux pour vous tous. Moi vous savez j'n'ai pas la grosse tête ou le melon... J'ai surtout les gens simples et qui s'aiment de l'Amour vrai, du Pur Amour. Mais ceci c'est du passé, c'est révolu.

Au revoir et sachez que je vous aime Toutes et Tous pour la plus grande Gloire de Dieu le tout Puissant. Oui... encore une faiblesse de ma part je suis très pieux.

PS ; Actuellement très souffrant je me mets en congé pour maladie. Ce n'est certes pas un congé "diplomatique" ou une "fuite" n'en déplaise à certains... Je ne suis pas un lâche, ça c'est bien mal me connaître. Mais il me faut me reposer beaucoup. Car j'ai trop travaillé pour vous tous sur "Alliance." Je me suis trop "Branché" au sein de la "Conscience Cosmique" auprès de mon "Maître Intérieur" aussi 'Mon grand Moi profond" si vous préférez. Je me suis brûlé les Ailes. Alors... "A Dè" !...

Romanos


Les réponses à ce message

 Que de désespoir ? par Xianaelle le 13.02.07 à 14h36

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite