Justement - Pour la dégradation de la terre, tu peux essayer d'y faire quelquechose mais Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Justement

Rédigé par Waxounet
Posté le vendredi 19.11.04 à 11h41
Message n° 21179

Pour la dégradation de la terre, tu peux essayer d'y faire quelquechose mais "Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise" et si tu ne peux pas l'oublier tout de suite, au moins ne te fais pas souffrir régulièrement avec.
Tant qu'il y aura des conflits ou de la concurrence entre nous, les intérêts de la terre passeront bien souvent après les intérêts des nations ou des individus, il faut donc aussi accepter l'inconscience humaine. Car c'est elle qui est à l'origine de toutes nos erreurs. Celà ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire pour lutter. Mais il faut bien comprendre que ce n'est pas une personne ou même 1 million qui seront capable de supprimer toute notion de conflit et d'inconscience entre les humains, celà fait bien trop longtemps que nous fonctionnons comme ça.
Alors la nature vs l'argent, c'est peine perdue, dès le plus jeune age, on nous détache de la nature, et on nous rend dépendant à l'argent. La seule chose à faire c'est cerner avec quiétude ce qui est en notre pouvoir et ce qui ne l'es pas sans en être frustré pour autant car il n'y a pas de raisons de souffrir pour des choses qui ne dépendent pas de nous.
C'est aussi une caractéristique du mental humain que de considèrer que le futur qu'il imagine est aussi réel que le présent. C'est exactement ce qu'il se passe quand on rêve.
Pour répondre à ta question: "peut-on accepter que la vie terrestre cesse un jour de la faute de l'homme..."
Et bien non, en fait on ne peut accepter que ce qui est.
Tu parles d'accepter une image que l'on peut se faire du futur. Ce n'est pas possible. La seule chose que l'on puisse accepter c'est la situation présente. Ce n'est même pas l'idée ou le jugement qu'on se fait sur la situation présente ou sur son avenir, c'est ce qui est réel. Le reste, par définition n'existe pas et quand celà existera ce sera aussi dans le présent. Ce n'est pas qu'on ne peut pas se faire d'idées, mais il ne faut pas les considérer comme aussi réelles que le réel.
Un exemple con même si ce n'est pas exactement la même chose: j'ai un ami qui a une sainte peur du présent, et tous les moyens sont bons pour le fuir par insatisfaction (comme tout le monde) mais dès fois, il invoque même le passé, la guerre, les tortures, la résistance.
Le plus "marrant" dans cette histoire, c'est qu'il a 30 ans, il n'a donc rien connu de tout ça. Mais ça ne l'empeche pas de se servir de ce qu'on lui a dit là dessus pour fuir le réel et se perdre dans des pensées déprimantes qui, elles, n'existent que dans sa tête.
Comment veux tu accepter une situation qui n'est plus présente ou qui ne l'est pas encore. Puisqu'elle n'existe pas.
Et dans le présent, ne pas accepter une situation est un non sens. Celà veut dire qu'on la fuit, qu'on ne l'assume pas. Pourtant la situation est là quoi qu'il arrive, et ne pas l'accepter n'aide pas plus à résoudre le problème.
"nous nous apercevons de ce que l'on a le plus besoin que quand on l'a perdu."
C'est exactement ce que je veux dire aussi, nous devenons dépendant de tout ce qui est acquis, et comme nous fuyons perpétuellement le présent, nous pensons déjà à cette prochaine chose que l'on veut acquérir sans jamais être satisfaits.
Le mental humain fonctionne comme celà. C'est "grâce" à cet aspect qu'il a construit autant de choses par rapport aux autres espèces. C'est à cause de cette nature qu'il n'apprécie pas la terre à sa juste valeur, et c'est pour cette raison que tu n'accepte pas la situation présente même si ça ne t'aide pas plus à agir. Car tu peux aussi agir pour le futur en acceptant cette situation. Celà ne veut pas dire que tu la soutienne pour autant.
Infini est le nombre de raisons que l'on peut se fabriquer pour ne pas accepter le monde alors qu' aucune de ces raisons ne justifient la fuite de ce qui est
"Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C'était pourtant le même monde qu'autrefois. Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ?"
Pour finir je trouve ce texte très "juste". Mais il faut faire attention: accepter (dans ce texte) ne veut pas dire qu'on soutienne la situation. Celà veut simplement dire que l'on reste dans le présent malgré tout, que l'on ne se sent pas lésé personnellement. C'est savoir ne pas riposter ou même s'énerver lorsqu'un boxeur professionel vous provoque. Pourtant ce n'est pas de la faiblesse, bien au contraire.
"L'intérêt" ultime du lacher-prise et de l'acceptation, c'est de garder sa bienveillance, son lien avec le réel, et de ne pas déformer sa perception des choses car "Quand on combat on devient aveugle".
J'éspère que le message est bien passé parceque j'ai l'impression d'avoir été un peu répétitif :)
Amicalement.



Les réponses à ce message

 Merci par Morticia le 20.11.04 à 13h11

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite