L'égo et le lâcher-prise... - Bonjour Alain, j'aimerais à mon tour émettre quelques commentaires sur l'égo, qu'on nous a souvent montré comme l'ennemi à abattre à tout prix... Mais qu'est-ce l'égo réellement? Si

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

L'égo et le lâcher-prise...

Rédigé par Dannye
Posté le mardi 04.05.04 à 11h45
Message n° 17771

Bonjour Alain, j'aimerais à mon tour émettre quelques commentaires sur l'égo, qu'on nous a souvent montré comme l'ennemi à abattre à tout prix... Mais qu'est-ce l'égo réellement?
Si on regarde la définition de l'égo, l'égo est le moi, le conscient, le sujet pensant...
C'est donc l'égo qui m'aide à vivre, à penser, à prendre des décisions, à cheminer, à comprendre, à faire des choix; j'ai besoin de tous ces éléments conscients pour mener ma vie, faisant partie de l'égo. Partant de là, ce n'est pas l'égo qui est à combattre, mais les notions fausses, les limites, les défauts, même si je n'aime pas ce mot, qui s'y sont rattachés avec notre éducation, notre évolution dans le monde actuel.
Ce que je vois dans tes commentaires, c'est plus l'orgueil, le manque de lâcher-prise avec le vouloir de tout contrôler, la peur du jugement, qu'on a tous en nous, et que nous devons travailler, de façon à ce qu'ils ne fassent plus obstacle à notre évolution.
Pourquoi toujours vouloir contrôler? Parce qu'on a peur devant l'inconnu, ce qui nous échappe, le changement; on se sent plus à l'aise avec notre réalité, même si elle ne nous réconforte pas, même si nous aimerions la changer, car la réalité est du connu; je sais ce que je vis, ce qui m'attend jour après jour, même si elle ne me plait pas cette réalité. Le changement, c'est l'inconnu; que ferons-nous si telle situation surgit, si ça ne va pas comme nous voulons, nous espérons? Ca, ça fait peur....
Rien n'arrive pour rien; nous devons en être convaincus, et c'est là que se trouvent la foi et la confiance. Croire que rien ne nous est envoyé sans la force pour passer à travers, sans les outils pour gérer la situation, les revers de la vie. Les épreuves, c'est nous qui les avons choisies avant de se réincarner, et en même temps, notre âme s'est dotée d'outils pour y faire face; nous ne les connaissons pas encore, ils font partie de nous, et nous les découvrirons quand le temps sera venu. Ce sera difficile, il y aura des hauts et des bas, mais nous nous enrichirons en même temps, nous évoluerons.
J'aimerais juste ajouter à la réflexion, l'expérience que j'ai connu jeune, d'avoir une soeur cadette qui avait la paralysie cérébrale, qui n'a jamais dépassé le mental d'un enfant d'un an et demi, au plus. Pourquoi elle? pourquoi dans notre famille? pourquoi mon père et ma mère ont dû vivre cette épreuve? pourquoi a-t-elle choisi cette vie?
Si vous saviez tout ce qu'elle nous a donné, apporté, par son innocence du mal, son sourire continuel, sa joie de vivre, d'écouter la musique en dansant et riant, par tout ce qu'elle était.
Elle nous a rendu plus fort devant l'adversité, nous a montré l'amour inconditionnel, sans attente, on l'aimait pour ce qu'elle était, c'est tout.
Elle nous a enseigné aussi une forme de patience, d'acceptation de ce qu'on ne peut changer, vécue dans la joie. Oui elle était différente, les autres la regardaient sans comprendre, parfois riaient d'elle; mais nous, nous l'aimions, et en allant la promener, en jouant avec elle, nous devions dépasser les regards des autres et leurs jugements. Pour nous, elle était notre soeur adorée, et non un enfant malade, limité; elle avait souvent besoin de nous, mais combien elle nous a donné en retour....
C'est là que je peux vous affirmer, qu'on a aucune expérience à vivre, sans pouvoir le faire; que toute expérience est bonne à vivre, nous n'avons pas à vivre dans la peur que se produise une situation qu'on ne peut surmonter, car sinon, on ne vivrait pas, on resterait dans notre petit jardin que l'on connait par coeur, mais sans pouvoir découvrir les autres fleurs qui peuvent en embellir un autre.
La grande leçon que j'ai pu retirer de cette petite soeur qui n'était autre qu'un ange, c'est l'Amour gratuit, celui qu'on donne sans retour, sans attente aucune; c'est aussi de dépasser les limites physiques vues avec nos yeux chez les autres, c'est de voir les qualités de coeur avant le reste, avec les yeux du coeur; c'est la capacité de donner sans rien attendre, de lire l'âme dans les yeux de l'autre.
Amicalement, dannye


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite