Là - Salut Régis, Je crois que l\'on pourrait argumenter pendant des jours sur l\'interprétation et le jeu des mots. Derrière l\'idée présenté je comprends ce que tu dis et

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Rédigé par Alain-
Posté le vendredi 21.05.04 à 14h54
Message n° 18006

Salut Régis,

Je crois que l\'on pourrait argumenter pendant des jours sur l\'interprétation et le jeu des mots. Derrière l\'idée présenté je comprends ce que tu dis et je suis d\'accord avec le principe de ne pas \"demander car nous ne sommes pas toujours pret\". Il y a deux choses ici:

1- Celui qui choisit de ne pas enseigner par jugement que l\'un ou l\'autre n\'est pas près.

2- Celui qui demande l\'enseignement.

Mon point de vue, ce que j\'explique est sur le #1. Imagine si celui qui demande ne sait jamais vraiment s\'il est près ou non, (OUTRE LES ESPRITS (ou enseignement directement d\'eux)), qui est la personne pour dire non je ne t\'enseignerez pas à toi? Je crois qu\'elle commet une erreure car elle n\'ont plus n\'a pas la clareté ultime de savoir ou non, même si elle déteins l\'enseignement voulu par l\'élève. Toutefois, comme je le mentionne entre mes parenthèse, si cette enseignement provient d\'un esprit, d\'un guide etc directement alors là oui. Eux ont la clareté de vision et dans ce temps la, je m\'incline devant leur choix. Non pas devant celui de l\'homme.

Lorsqu\'il est question du #2, celui qui demande, je donne foi en l\'homme et si celui-ci est honnête et sérieux alors sa demande, même déplacé, vaut la peine d\'être répondu. En bref, celui qui demande avec toute honneteté de conscience et qui se verrait refusé l\'enseignement recoit à mon avis la mauvaise réponse. En soi, elle est peut etre positive mais celui qui lui la refuse (homme) brime sa liberté. Et puis, finalement si celui qui demande n\'est pas honnête et demande malgré tout, alors la faute est au deux.


C'est comme le passant qui se fait interpelé par l'ivrogne déjà soul. Il put la boisson et malgré tout demande de l'argent pour, selon ce qu'il dit :"se payer un taxi pour allez se soigner". Est-ce vrai, est-ce faux? PEU IMPORTE. Donne ton argent. Si tu lui refuse, tu as tord. L'ivrogne aura le choix, de par lui-même de s'aider ou d'aller dépensé pour une autre boisson.






Les réponses à ce message

 Beaucoup d\'appelés, trés peu d\'élus...??? par Selena le 21.05.04 à 15h23
 Les grands initiés par Regis le 21.05.04 à 15h44
 Tout est si simple. par Jean le 21.05.04 à 16h01
 Stéril..? par Alain- le 21.05.04 à 16h39
 Le sujet alain ! par Jean le 21.05.04 à 16h46
 Bien recu par Alain- le 21.05.04 à 16h51
 L\'initiation par Jean le 21.05.04 à 17h42
 Juste Dieu... par Selena le 21.05.04 à 19h02

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite